Navigation path

Left navigation

Additional tools

CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE

FR

Bruxelles, le 24 septembre 2012

(OR. en)

14095/1/12 REV 1

PRESSE 393

Déclaration de Mme Catherine Ashton, Haute Représentante,
au nom de l'Union européenne sur les résultats définitifs
des élections en Angola

L'Union européenne prend acte de la confirmation par la Cour constitutionnelle des résultats définitifs des élections législatives organisées en Angola le 31 août 2012.

L'Union européenne félicite le peuple angolais qui a participé au scrutin de manière calme et pacifique, ainsi que les partis politiques et la société civile qui n'ont cessé de se mobiliser pour la paix. Ces élections constituent une étape importante sur la voie de la consolidation de la démocratie en Angola, dix ans après le retour de la paix.

L'UE mesure les efforts très importants qui ont été déployés par les autorités électorales angolaises pour organiser ce scrutin. L'Union européenne salue la bonne organisation du processus électoral, qui témoigne de l'importance que tous les Angolais y ont attachée.

À l'invitation des autorités angolaises, l'Union européenne avait dépêché une mission d'observation électorale. L'Union européenne a pris note du fait que les observateurs internationaux présents sur place ont considéré que ces élections s'étaient dans l'ensemble bien déroulées, ainsi que des critiques émises par certains partis politiques et des organisations de la société civile concernant plusieurs aspects du processus électoral.

L'UE a relevé certaines lacunes dans le processus électoral. Soucieuse d'accroître la confiance dans le processus électoral, l'Union européenne est prête à aider les autorités angolaises compétentes à faire en sorte que ces sujets de préoccupation soient pris en compte pour les prochaines élections.

La Croatie*, pays en voie d'adhésion, la Turquie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, le Monténégro* et la Serbie*, pays candidats, l'Albanie et la Bosnie Herzégovine, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, et le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine, la République de Moldavie et l'Arménie, se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro et la Serbie continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.

+ L'Islande continue à être membre de l'AELE et de l'Espace économique européen.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website