Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL

[Graphic in PDF & Word format]


CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE

FR

P/05/89

Bruxelles, le 25 août 2005

11733/05 (Presse 213)

Déclaration de la présidence
au nom de l'Union européenne sur le désengagement

L'Union européenne salue le progrès historique accompli en ce qui concerne le retrait israélien de Gaza et de certaines parties du nord de la Cisjordanie. Elle félicite le gouvernement israélien et l'Autorité palestinienne pour leur détermination à relever les défis difficiles auxquels ils sont confrontés.

L'Union européenne rend hommage au courage du premier ministre israélien, M. Sharon, et à son gouvernement pour avoir mis en œuvre le plan de désengagement, ainsi qu'aux forces de sécurité israéliennes pour leur attitude. Elle constate par ailleurs que l'Autorité palestinienne est résolue de contribuer au déroulement pacifique du retrait. Elle se félicite de la coordination étroite entre les deux parties et elle les encourage à poursuivre dans cette voie. L'Union européenne salue la retenue dont a fait preuve la majorité des Israéliens et des Palestiniens, et elle les engage à continuer ainsi.

L'Union européenne estime que le désengagement devrait représenter une étape importante dans la mise en œuvre de la feuille de route du Quatuor. Elle encourage les deux parties à poursuivre leur coopération dans le cadre des dernières étapes menant à un désengagement complet, y compris leur collaboration étroite avec M. James Wolfensohn, l'envoyé spécial du Quatuor pour le désengagement, dans les domaines essentiels que ce dernier a identifiés.

L'Union européenne réaffirme sa détermination à aider les deux parties à faire progresser le processus de paix et à réaliser l'objectif de la coexistence de deux États par la création d’un État palestinien viable, vivant côte à côte avec Israël dans la paix et la sécurité dans le cadre d'un règlement juste, durable et global du conflit.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande et le Liechtenstein, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la république de Moldavie, se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association.


Side Bar