Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

  Sur proposition de la Commission, les Ministres des Douze
  viennent d'adopter plusieurs nouveaux programmes pluriannuels de
  recherche dans les domaines des materiaux et de l'environnement.
  Par leur theme, les priorites qu'ils retiennent et l'approche
  resolument transfrontaliere qui les caracterise, ces nouveaux
  programmes sont tres representatifs du type d'actions que la
  Communaute entreprendra dans l'avenir proche dans le domaine de
  la recherche et de la technologie. Ils donnent une idee concrete
  du contenu de la politique communautaire renforcee de la
  recherche, bientot mise en oeuvre par l'intermediaire du
  programme-cadre de recherche (1987-1991) que les services de la
  Commission, sous l'autorite du vice-president NARJES, sont
  actuellement occupes a elaborer.
  Programme pluriannuel de recherche sur les materiaux (matieres
  premieres et materiaux avances) (1986-1989)
  Ce programme de 70 millions d'ECUs est concu de maniere a couvrir
  l'ensemble du cycle des materiaux : prospection et extraction des
  minerais, production du bois, preparation des materiaux,
  recuperation et recyclage. Sa partie la plus novatrice est le
  volet consacre aux materiaux nouveaux : le programme EURAM
  (European Research on Advanced Material). L'industrie europeenne
  accuse un certain retard pour le developpement des materiaux
  sophistiques (alliages legers, ceramiques, materiaux composites)
  indispensables aux progres de nombreux secteurs technologiques :
  electronique, informatique, telecommunications, automobile,
  aeronautique, technologies biomedicales, etc. Le programme EURAM
  a pour but de doter l'Europe de la capacite de produire elle-meme
  ces materiaux qu'elle est aujourd'hui obligee d'importer ou
  qu'elle fabrique dans certains cas sous licence extra-europeenne.
  Parmi les materiaux qui feront l'objet de recherches figurent
  notamment les alliages magnetiques fer/neodyme/bore. Bases sur
  des metaux assez disponibles et bon marche, ces alliages sont
  destines a la realisation d'aimants permanents appeles a se
  substituer aux electro-aimants dans de nombreuses applications.
  On les trouvera par exemple bientot dans de nombreux organes
  electriques de voiture : demarreur, alternateur, lave-glaces,
  etc. Ils representent aussi l'avenir de l'imagerie medicale par
  resonance magnetique nucleaire (RMN), une technique d'imagerie
  "en coupe" comme celle du scanner, actuellement en plein
  developpement.
  Le programme EURAM comprend egalement des recherches sur les
  ceramiques destinees aux futures generations de moteurs a
  combustion interne, notamment le moteur diesel "adiabatique", un
  moteur fonctionnant a une temperature constante de 1.500  C,
  qu'il n'est par necessaire de refroidir, et qui possedera un
  rendement superieur de 30 a 40 % a celui des moteurs diesels
  actuels.
  Les travaux porteront aussi sur de nombreux types de materiaux
  composites. Constitues par exemple par l'association de resines
  synthetiques avec des fibres de carbone ou des fibres de verre,
  ces materiaux sont utilises principalement en aeronautique, pour
  la realisation d'elements non-porteurs. On les trouve toutefois
  egalement dans le secteur de la construction, en medecine au
  titre de "bio-materiaux" utilises par exemple pour la confection
  de protheses de col de femur, dans l'automobile ou l'on envisage
  de fabriquer des arbres de transmission en fibres de carbone,
  etc.
  Toutes ces recherches presentent un aspect tres
  interdisciplinaire puisqu'elles font souvent simultanement appel
  a des chimistes, des physiciens de l'etat solide des
  cristallographes, etc. Chaque pays possedant ses points forts,
  c'est la une raison supplementaire pour les effectuer dans le
  cadre communautaire, comme l'est la necessite d'aboutir, dans ces
  domaines de pointe, a des normes et de standards a l'echelle
  europeenne.
  A cote du programme EURAM, le programme materiaux (1986-1989)
  inclut trois autres volets. Le premier concerne les matieres
  premieres minerales.  Il prevoit des recherches sur les methodes
  de prospection (methodes geologiques et geochimiques,
  teledetection), sur le traitement des minerais, ainsi que sur
  la technologie miniere, par exemple l'application de la robotique
  dans les mines. Le second volet couvre des recherches dans le
  domaine des technologies avancees de recyclage des metaux non-
  ferreux (nickel, chrome, tungstene, aluminium, zinc, etc.) et des
  dechets urbains, agricoles et industriels. L'objectif de ces deux
  sous-programmes est de renforcer la competitivite des industries
  minieres et metallurgiques europeennes tout en reduisant la
  vulnerabilite de la Communaute pour une serie de matieres
  premieres d'interet strategique.
  Le quatrieme volet du programme concerne le bois, matiere que la
  Communaute, bien que disposant de ressources non-negligeables,
  importe dans d'importantes proportions. Les recherches comprises
  dans cette partie du programme visent a accroitre, d'un point de
  vue quantitatif et qualitatif, la productivite des ressources
  europeennes en bois, par exemple par l'application des
  biotechnologies a l'amelioration genetique des arbres cultives.
  Elles concernent egalement l'utilisation du bois comme materiau
  structurel et comme source de fibres en papeterie et de produits
  pour l'industrie chimique.
  Programmes pluriannuels de recherche et de developpement dans le
  domaine de l'environnement, de la climatologie et des risques
  technologiques majeurs (1986-1990)
  S'il est bien un domaine qui, par sa nature meme, appelle la
  cooperation internationale, c'est celui de l'environnement : la
  pollution, c'est bien connu, ne connait pas les frontieres.
  Depuis de nombreuses annees, la Communaute europeenne s'efforce
  d'appliquer une politique de l'environnement globale et
  coherente. Cette politique s'appuie sur un important effort de
  recherche dans le domaine de l'environnement. Seule la recherche
  permet en effet d'acquerir les connaissances necessaires a la
  fois pour elaborer en cette matiere des reglementations precises
  et pour mettre au point les moyens techniques destines a prevenir
  et corriger les effets negatifs des activites humaines sur le
  milieu.
  Les trois nouveaux programmes arretes pour la periode (1986-
  1990), pour un montant total de 75 millions d'ECUs, s'inscrivent
  dans le cadre de cet effort de recherche. Le premier et le plus
  important de ces programmes concerne la protection de
  l'environnement proprement dite. Il comprend un vaste eventail de
  recherches sur les problemes actuels et la prevention a long
  terme en matiere d'effets des polluants sur la sante et la
  milieu, de la qualite de l'eau, de l'air et des sols, de
  pollution sonore, de protection des especes animales, de
  technologies propres, etc.
  Ces recherches incluent des travaux se rapportant au probleme du
  deperissement des forets et de la pollution de l'air ("pluies
  acides"). La Communaute, qui est tres sensible aux consequences
  graves que pourrait avoir ce phenomene, si on ne l'enraye pas
  rapidement, a decide d'intensifier encore les recherches qu'elle
  poursuit en cette matiere : si certains mecanismes sont a present
  elucides, il s'en faut de beaucoup que tous les aspects du
  phenomene des "pluies acides" soient parfaitement compris. Un
  autre probleme etudie est celui des dechets toxiques et
  dangereux. S'attaquant a ce probleme sous son angle technique, le
  programme comprend des recherches visant a mettre au point des
  methodes de traitement et de recyclage des dechets et residus
  industriels. Dans plusieurs secteurs du programme, les
  connaissances accumulees etant deja nombreuses, les recherches
  atteignent deja un certain niveau de raffinement. C'est le cas
  par exemple pour l'etude des effets des polluants sur la sante et
  le milieu, ou les travaux concerneront la determination de
  l'influence de faibles concentrations de differentes substances  (metaux lourds comme le plomb ou le cadmium, substances
  organiques de synthese, etc.) sur la sante humaine et les
  ecosystemes.
  Le deuxieme programme est un programme de recherche en  climatologie.  Il se situe dans le prolongement immediat du
  precedent puisque son theme central est l'etude de l'impact sur
  le climat (temperature, precipitations, ....) des activites
  humaines (deboisement, augmentation du CO2 dans l'atmosphere
  sous l'effet de l'utilisation massive des combustibles fossibles,
  etc.). Le programme comprend egalement des recherches sur les
  mecanismes fondamentaux du climat et sur l'impact que pourraient
  avoir des changements de climat en Europe. La climatologie est,
  par sa nature meme, un domaine de recherche transfrontaliere.
  C'est aussi un domaine interdisciplinaire : l'etude de
  l'augmentation du CO2 dans l'atmosphere implique par exemple la
  collaboration de paleoclimatologues, de glaciologues, de
  biologistes, de chimistes, d'oceanographes, d'agronomes, de
  meteorologistes, etc. C'est donc un domaine ou la cooperation a
  l'echelle europeenne va de soi et est susceptible de produire des
  resultats tres interessants.
  Le programme de recherche sur les risques technologiques majeurs
  est destine a ameliorer la comprehension des mecanismes et a
  mettre au point des methodes de prevention des accidents majeurs
  d'origine chimique ou petrochimique dont l'actualite recente
  (Mexico, Bhopal) a malheureusement fourni des exemples tragiques.
  Il couvre essentiellement des travaux de modelisation. Ici aussi,
  les problemes etudies comportent une nette dimension
  transectorielle et interdisciplinaire.
  Les precedents programmes communautaires de recherche dans le
  domaine de l'environnement ont fourni la base scientifique sur
  laquelle ont pu etre formulees de nombreuses directives
  communautaires en matiere de protection de l'environnement. Ils
  ont permis l'acquisition d'abondantes connaissances sur le
  cheminement et les effets de differents polluants. Ils ont
  debouche sur plusieurs realisations concretes comme la base de
  donnees ECDIN sur les substances chimiques possedant un impact
  sur l'environnement, le procede MARK 13-A de desulfuration des
  gaz de combustion, plusieurs procedes de "technologie propre"
  dans les domaines de l'industrie du papier, du textile, etc. Les
  nouveaux programmes vont contribuer a enrichir ces connaissances
  et a ameliorer ou accroitre le nombre de ces procedes. L'action
  passee de la Communaute dans le domaine de l'environnement a
  egalement eu pour effet de stimuler le developpement d'une
  habitude d'echanges d'informations et de cooperation a l'echelle
  europeenne entre les scientifiques des disciplines variees
  concernees par ces problemes. Les trois nouveaux programmes
  devraient renforcer encore cette habitude, feconde dans tous les
  domaines, mais particulierement necessaire en matiere
d'environnement.

Side Bar