Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Fiche d'information

Erasmus+: 2017, nouvelle année record

Bruxelles, le 24 janvier 2019

.

La Commission publie aujourd'hui le rapport annuel Erasmus+ 2017, qui recouvre la quatrième année d'Erasmus+, l'un des programmes les plus populaires et les plus emblématiques de l'Union européenne. Depuis 2014, le programme s'est étoffé et est devenu plus innovant, puisqu'il offre désormais des possibilités de périodes d'études, de stages et de contrats d'apprentissage à la fois pour les étudiants de l'enseignement supérieur et ceux de l'enseignement et de la formation professionnels, des possibilités d'échanges de jeunes, de volontariat et d'échanges de personnel dans tous les domaines de l'éducation, de la formation et de la jeunesse, ainsi que des projets dans le domaine du sport. Erasmus+ est également resté plus ouvert aux personnes issues de milieux défavorisés. En 2017, près de 21 000 étudiants et membres du personnel issus de milieux défavorisés ont participé aux activités de mobilité Erasmus + dans l'enseignement supérieur, ce qui porte le total à plus de 67 500 participants défavorisés de l'enseignement supérieur depuis 2014, y compris près de 2 000 participants ayant des besoins particuliers.

Quelles ont été les principales évolutions en 2017?

L'année 2017 a été une année importante pour le programme Erasmus+, qui a démontré sa flexibilité pour répondre à certaines priorités stratégiques.

  • 84 700 organisations ont bénéficié de financements pour leur permettre de réaliser 22 400 projets au total.
  • Dans le domaine de l'enseignement supérieur, plus de 400 000 étudiants et membres du personnel ont passé une période d'apprentissage à l'étranger au cours de l'année universitaire 2016-2017. Cela porte le nombre total de personnes bénéficiaires dans ce domaine depuis 2014 à plus de 1,1 million.
  • Plus de 158 000 personnes ont participé à des projets de mobilité des jeunes. L'année 2017 a également été marquée par l'introduction d'une nouvelle forme simplifiée d'activités de volontariat, à savoir le service volontaire européen stratégique, qui a financé 122 projets stratégiques pour un montant total de 22,3 millions d'euros et a contribué à la réussite de la mise en œuvre du corps européen de solidarité dans sa première phase.
  • La Semaine européenne du sport 2017 a atteint un nombre sans précédent de 12 millions de personnes, grâce à plus de 48 000 événements dans 37 pays. La Commission a également lancé l'appel de Tartu sur la promotion de modes de vie sains.
  • Enfin, le 30e anniversaire du programme Erasmus, qui a été célébré tout au long de l'année, a contribué à faire connaître davantage Erasmus+ et les programmes qui l'ont précédé dans l'UE et à l'étranger, préparant ainsi le terrain pour un programme encore plus solide à l'avenir.

Le programme Erasmus+ a continué de rayonner grâce à de nouveaux outils numériques ou à l'amélioration de ceux qui existaient déjà. L'application mobile Erasmus+ lancée en juin 2017 compte désormais plus de 55 000 utilisateurs. La plateforme e-Twinning est restée le plus grand réseau d'enseignants du monde, avec plus d'un demi-million d'utilisateurs enregistrés et l'arrivée de la Jordanie joignant les autres pays sur la plateforme e-Twinning Plus. Le portail School Education Gateway et la plateforme électronique pour l'éducation des adultes en Europe ont aussi continué à se développer.

 

  infographie erasmus+

 

Un plus grand nombre de personnes ont-elles suivi un apprentissage à l'étranger en 2017?

Depuis 2014, l'intérêt globalement porté aux activités de mobilité dans tous les domaines est en constante augmentation. En 2017, 797 000 personnes et 84 700 organisations ont été financées sur le budget d'Erasmus+ consacré à la mobilité, contre 725 000 personnes et 79 000 organisations en 2016.

En outre, près de 4 000 établissements d'enseignement supérieur des pays participant au programme ont reçu des bourses de mobilité, ce qui représente une augmentation de 3 % par rapport à 2016.

En permettant à près de 2,8 millions de personnes de passer une période d'apprentissage, de formation, d'enseignement ou de volontariat à l'étranger depuis 2014, le programme Erasmus+ est bien parti pour atteindre son objectif, à savoir aider 3,7 % des jeunes de l'UE entre 2014 et 2020.

Quels autres projets liés à l'éducation, la formation et la jeunesse ont bénéficié d'un financement en 2017?

Erasmus+ promeut la coopération en matière d'innovation et d'échange de bonnes pratiques dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la jeunesse:

  • Les partenariats stratégiques offrent à diverses organisations publiques, privées et non gouvernementales des possibilités de mener un vaste éventail d'activités. Les projets visent à promouvoir une éducation innovante, de qualité et inclusive et à favoriser la formation et le travail des jeunes dans un environnement numérique; à contribuer à améliorer les compétences dans l'ensemble de l'apprentissage tout au long de la vie ainsi qu'à émanciper les jeunes et à renforcer leur participation aux communautés et aux processus démocratiques. Par exemple, en 2017, un total de 1 453 projets dans le domaine de l'éducation scolaire ont bénéficié d'un financement, tandis que dans le domaine de l'éducation des adultes, ce sont un peu plus de 400 projets qui ont bénéficié d'un soutien.
  • Les actions de renforcement des capacités soutiennent la modernisation, l'accessibilité et l'internationalisation de l'enseignement supérieur dans les pays partenaires du monde entier et, dans le domaine de la jeunesse, la coopération et les échanges entre les pays partenaires et les pays participant au programme. Au titre de l'appel 2017, cette action a financé 149 projets dans le domaine de l'enseignement supérieur et 157 projets dans le domaine de la jeunesse.
  • 22 alliances de la connaissance (des partenariats transnationaux réunissant des établissements d'enseignement supérieur et des entreprises) ont contribué à développer de nouvelles manières de créer, produire et partager des connaissances et des qualifications et compétences entrepreneuriales, avec la participation de 240 organisations.
  • Les alliances sectorielles pour les compétences ont financé 14 projets conçus pour recenser et traiter les besoins en compétences et mettre au point des stratégies en matière de compétences, ainsi que pour soutenir l'enseignement et la formation professionnels. 197 organisations ont participé à ces projets. Ces alliances sont des projets transnationaux visant à recenser les besoins existants et émergents en matière de compétences dans un secteur économique donné et à s'appuyer sur ceux-ci, et/ou à traduire ces besoins en programmes d'enseignement professionnel. Elles sont gérées par un consortium d'organisations, principalement au travers de liens avec le secteur de l'enseignement et de la formation professionnels.

Comment le programme Erasmus+ aide-t-il les jeunes issus de milieux défavorisés?

En 2017, Erasmus+ a poursuivi la lutte contre les obstacles à la mobilité par une plus grande inclusion des personnes issues de milieux défavorisés et celles présentant des besoins particuliers, grâce à un soutien financier supplémentaire. Par exemple, dans le domaine de la jeunesse, plus d'un tiers des projets étaient axés sur des problématiques d'inclusion et de diversité et plus de 65 000 participants ayant des perspectives d'avenir réduites ou des besoins particuliers - ils représentent un tiers de l'ensemble des participants dans ce domaine - ont participé aux projets.

Dans les projets de renforcement des capacités, une attention particulière a été portée à la participation des pays les moins avancés et à l'inclusion des personnes issues de milieux socioéconomiques défavorisés et de celles ayant des besoins particuliers.

Comment le programme a-t-il évolué dans le secteur du sport?

Un budget total de 45,2 millions d'euros a été affecté au secteur du sport en 2017, le programme ayant mis l'accent sur le sport de masse, avec un soutien accru aux projets de collaboration à petite échelle, qui sont conçus pour promouvoir la création et le développement de réseaux européens dans le domaine du sport.

En 2017, Erasmus+ a financé 162 projets, qui s'adressaient à un large éventail d'organisations sportives et de parties prenantes et ont impliqué environ 930 organisations issues de 27 pays participant au programme. Le programme a aussi couvert 10 manifestations sportives européennes à but non lucratif.

Comment la Commission soutient-elle l'enseignement supérieur dans les pays partenaires?

L'ouverture d'Erasmus+ à l'international, qui remonte à 2015, continue à rencontrer un grand succès. Avec l'action «Mobilité internationale des crédits», près de 23 000 bourses ont été accordées à des ressortissants de pays partenaires du monde entier pour qu'ils viennent dans les 33 pays participant au programme. Plus de 11 000 bourses ont été octroyées pour permettre à des ressortissants des pays participant au programme de vivre des expériences de mobilité à des fins d'apprentissage dans les pays partenaires. Plus de 114,7 millions d'euros ont servi à financer 39 nouveaux programmes de masters communs Erasmus Mundus.Les consortiums comptaient 191 universités partenaires.

149 nouveaux projets en faveur du renforcement des capacités dans l'enseignement supérieur dans les différentes régions du monde ont été attribués.

Les activités Jean Monnet ont financé 238 programmes d'études européennes dispensés dans des établissements d'enseignement supérieur, ainsi que des chaires universitaires, des réseaux, des projets, des centres d'excellence et des associations au sein de 30 pays européens participant au programme et de 69 pays européens et non européens.

Quelles données sont disponibles sur les projets Erasmus+?

L'annexe statistique du rapport 2017 sur Erasmus+ donne des informations complètes sur les différentes actions, ainsi que le budget et les engagements dont elles disposent, ainsi que des informations détaillées sur le nombre de projets, les participants et les organisations. Des données par pays sont aussi disponibles pour certaines actions.

Des informations qualitatives sur les projets Erasmus+ sont disponibles sur la plateforme de résultats du projet Erasmus+, une base de données permettant d'accéder gratuitement à des descriptions, des résultats et des informations de contact pour tous les projets financés au titre du programme Erasmus+ dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Les résultats peuvent aussi être obtenus en format Excel pour une analyse plus approfondie.

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

Erasmus+: Rapport annuel 2017, fiche d'information générales et par pays

*Les 33 pays participant au programme Erasmus+ sont les 28 États membres de l'UE, ainsi que l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Turquie.

Les pays partenaires sont tous les autres pays du monde.

MEMO/19/602

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar