Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Fiche d'information

Questions et réponses: Initiative européenne sur les pollinisateurs

Bruxelles, le 1er juin 2018

Questions & réponses

Pourquoi avons-nous besoin d'une initiative européenne sur les pollinisateurs?

La pollinisation est l'un des processus clés de la nature par lequel les végétaux peuvent se reproduire. En Europe, environ quatre espèces cultivées et de fleurs sauvages sur cinq dépendent, au moins en partie, d'animaux pour leur pollinisation. Les populations de pollinisateurs ont cependant fortement décliné en nombre et en diversité en Europe, et beaucoup d'entre elles sont menacés d'extinction. Le fonctionnement des écosystèmes et, par conséquent, le bien-être humain qui en dépend, se trouvent de ce fait mis en péril.

Les services rendus par les pollinisateurs sont particulièrement visibles dans la production alimentaire. Près de 15 milliards d'euros de la production agricole annuelle de l'UE sont directement attribués aux insectes pollinisateurs. Pour de nombreuses cultures, la contribution des pollinisateurs peut représenter jusqu'à la moitié de la valeur marchande du produit. De plus, en favorisant la diversité des cultures, ils soutiennent un large éventail de sources de nutriments vitaux, ce qui est indispensable à une alimentation saine.  

Plusieurs stratégies de l'UE ont déjà donné lieu à l'adoption d'une série de mesures favorables aux pollinisateurs, notamment dans le cadre des politiques environnementales et sanitaires (directives «Oiseaux» et «Habitats», législation européenne sur les pesticides), ainsi que dans le cadre de la politique agricole commune, de la politique de cohésion et de la politique de recherche et d'innovation. Malgré ces mesures, le déclin des pollinisateurs se poursuit. Plusieurs évaluations ont mis en lumière la nécessité de mieux coordonner l'action de l'UE pour faire face à ce problème par une approche intégrée associant divers secteurs et politiques. Cette approche mobilisera tous les acteurs concernés et permettra de rendre plus efficaces les efforts fournis, qui sont pour le moment souvent fragmentés.

L'initiative permettra d'approfondir les connaissances sur les pollinisateurs et facilitera leur diffusion et leur utilisation dans tous les secteurs. Elle permettra également de renforcer la collaboration entre les scientifiques, les décideurs politiques, les entreprises et le grand public. Les actions seront dès lors mieux ciblées et plus efficaces pour lutter contre les causes du déclin des pollinisateurs.

Que sont les pollinisateurs?

Les pollinisateurs sont des animaux qui assurent la pollinisation – c'est-à-dire le transfert de pollen (gamètes mâles) entre les parties mâles et femelles des fleurs –, ce qui permet la reproduction des plantes. En Europe, les pollinisateurs sont pour la plupart des insectes, notamment les abeilles et les syrphes, mais aussi les papillons, les mites, certains coléoptères et d'autres insectes volants. Les abeilles sont les pollinisateurs les abeilles sont les plus prolifiques. On recense pas loin de 2 000 espèces d'abeilles sauvages dans l'UE. L'espèce d'abeilles la plus connue est l'abeille mellifère (Apis mellifera), une espèce domestiquée qui est gérée par les apiculteurs pour la production de miel et autres produits de la ruche.

Bien que de nombreuses espèces d'insectes soient des pollinisateurs, les abeilles ont longtemps été considérées comme assurant la majeure partie de la pollinisation des cultures. À mesure que les connaissances s'étoffent, cette vision est en train de changer. Les abeilles mellifères sont d'importantes pollinisatrices mais elles complètent l'action des pollinisateurs sauvages plutôt qu'elles ne la remplacent. S'il est devenu évident que les pollinisateurs sauvages jouent un rôle vital dans la pollinisation des cultures, c'est surtout sur la diversité des populations de pollinisateurs que l'accent devrait être mis. Les espèces d'abeilles tant domestiques que sauvages jouent un rôle important dans notre sécurité alimentaire.

Pourquoi la diversité des pollinisateurs est-elle importante?

Les plantes ont des exigences variables en matière de pollinisation et une grande diversité de pollinisateurs permet de garantir que cette demande est satisfaite de manière efficace. Les espèces de pollinisateurs n'ont pas toutes la même capacité d'adaptation à leur environnement, aussi assurer leur diversité permet-il d'assurer également la pollinisation dans des conditions variables.

La richesse des espèces et l'abondance des pollinisateurs sont les piliers d'une pollinisation des cultures efficace et stable dans le temps et dans l'espace et garantissent le renforcement de la quantité et de la qualité des récoltes. La diversité permet aux plantes d'être pollinisées, même lorsque certaines espèces manquent à leur fonction. Elle permet la résilience face à un environnement en évolution constante et agit comme un amortisseur en cas de changements majeurs imprévisibles, en particulier dans le contexte du changement climatique.

Les plantes sauvages en particulier sont tributaires des pollinisateurs sauvages et de leur diversité en raison des nombreuses relations qui unissent plantes et pollinisateurs et qui se sont développées au fil de leur évolution parallèle. De ce fait, la survie d'une plante dépend complètement d'une ou de quelques espèces pollinisatrices.

Pourquoi l'initiative porte-t-elle essentiellement sur les pollinisateurs sauvages?

L'UE a déjà mis en place des mesures spécifiques concernant les pollinisateurs domestiques en apportant un soutien à la santé des abeilles et à l'apiculture. Ces efforts s'attaquent à des problèmes propres aux abeilles mellifères (problèmes vétérinaires, pratiques apicoles, etc.), mais la grande majorité des pollinisateurs sont des espèces sauvages. En se concentrant sur ces dernières, l'initiative de l'UE pour les pollinisateurs se penche sur les problèmes communs à tous les pollinisateurs. Elle apportera donc aussi une contribution essentielle à la santé des abeilles mellifères et complétera le soutien existant apporté par l'UE à la santé des abeilles et à l'apiculture.

Quelle est l'ampleur du déclin des pollinisateurs? Comment son suivi sera-t-il assuré?

Bien que les preuves actuelles montrent clairement un déclin alarmant des pollinisateurs et exigent une réaction immédiate, l'ampleur du problème n'est pas encore entièrement connue en raison d'importantes lacunes dans les connaissances sur le sujet. Les meilleures données sont disponibles pour les abeilles et les papillons et montrent qu'une espèce sur dix est menacée d'extinction en Europe dans chacun de ces groupes. Une espèce sur trois d'abeilles et de papillon connaît un déclin de sa population, ce qui pointe vers des perspectives d'évolution négatives. Toutefois, pour plus de la moitié des espèces d'abeilles, nous ne disposons pas des données suffisantes pour permettre d'évaluer leur statut ou les tendances de leur évolution. En ce qui concerne les insectes pollinisateurs autres que les abeilles et les papillons, les données sont insuffisantes pour fournir des informations sur le statut et les tendances au niveau de l'UE. Il est néanmoins largement établi qu'ils connaissent un déclin au niveau local aussi bien que régional.

Un suivi à long terme des pollinisateurs est nécessaire pour mieux comprendre l'étendue réelle du problème. En établissant un processus de suivi des pollinisateurs au niveau de l'UE, l'initiative permettra d'assurer la collecte des données nécessaires pour évaluer le statut et les tendances des pollinisateurs. Il sera alors possible de dégager une vue d'ensemble du problème et d'obtenir des informations sur la manière dont il évolue, ainsi que sur l'efficacité des mesures d'atténuation.

Quelles sont les principales causes du déclin des pollinisateurs?

Les connaissances scientifiques actuelles indiquent qu'il n'y a pas un seul facteur de déclin des pollinisateurs. Le rapport sur les pollinisateurs publié par la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) désigne comme les principales menaces qui pèsent sur les pollinisateurs les changements d'affectation des terres, l'agriculture intensive et l'utilisation de pesticides, la pollution de l'environnement, les espèces exotiques envahissantes, les agents pathogènes et les changements climatiques. Souvent, ces facteurs se combinent pour produire des effets de synergie qui exercent une forte pression sur les pollinisateurs.

Comment l'initiative abordera-t-elle les effets des pesticides sur les pollinisateurs?

L'initiative de l'UE sur les pollinisateurs renforcera l'évaluation actuelle des risques qui pèsent sur eux afin de garantir que les substances autorisées ne leur posent aucune menace. Lorsque des incidences négatives sur les pollinisateurs sont démontrées, des mesures légales seront prises pour restreindre ou interdire l'utilisation des substances en cause. Par ailleurs, l'initiative favorisera l'adoption de mesures et d'objectifs spécifiques dans le cadre de plans d'action nationaux sur l'utilisation durable des pesticides afin de réduire les incidences potentielles des pesticides approuvés sur les pollinisateurs. L'UE dispose déjà de l'un des régimes réglementaires les plus stricts dans le monde en matière d'approbation des pesticides. La Commission a déjà renforcé les exigences en matière de données lors de la présentation de dossiers, examinés conjointement avec l'Autorité européenne (EFSA) pour évaluer les incidences des pesticides sur les abeilles, et l'UE a récemment interdit l'utilisation à l'extérieur de trois pesticides, connus sous le nom de néonicotinoïdes, dont il a été démontré qu'ils étaient néfastes pour les abeilles aussi bien sauvages que domestiques.

Que fait la communauté internationale pour remédier à ce problème et quelle sera la contribution de cette initiative?

En 2000, la conférence des parties (CdP) à la convention sur la diversité biologique (CDB) a lancé une initiative internationale pour la conservation et l'utilisation durable des pollinisateurs (Initiative internationale sur les pollinisateurs) facilitée et coordonnées par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Lors de la CdP CDB de 2016, le gouvernement néerlandais a lancé la coalition des volontaires pour les pollinisateurs – un groupe de pays qui prévoient de mettre en place une stratégie en faveur des pollinisateurs ou qui disposent déjà d'une telle stratégie.

L'initiative de l'UE sur les pollinisateurs vise à renforcer le soutien en faveur des mesures de conservation adoptées au titre de l'initiative internationale sur les pollinisateurs et à encourager la coopération internationale à travers la coalition des volontaires pour les pollinisateurs. L'UE assumera ainsi un rôle plus actif dans les efforts de conservation entrepris au niveau mondial pour les pollinisateurs. 

MEMO/18/3990

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar