Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Fiche d'information

Moniteur des villes culturelles et créatives

Bruxelles, le 6 juillet 2017

Questions et réponses

L'Union européenne est une économie à forte intensité de connaissance et de créativité, dans laquelle un rôle particulier est dévolu aux secteurs de la culture et de la création. Ils comptent parmi les secteurs les plus dynamiques de notre économie, stimulant l'innovation, la croissance et la création d'emplois, et favorisant la cohésion sociale. Il est crucial de mieux soutenir la créativité et le talent créatif pour remodeler l'approche de l'UE en matière de croissance et d'innovation dans ce nouvel environnement économique caractérisé par le partage numérique.

Cette première édition du Moniteur des villes culturelles et créatives montre les résultats obtenus par 168 villes sélectionnées dans 30 pays européens (UE28, plus la Norvège et la Suisse) en rapport avec toute une série de mesures choisies avec soin selon neuf dimensions reflétant le «dynamisme culturel», l'«économie créative» et l'«environnement propice» d'une ville.

Le Moniteur s'inscrit en appui des efforts de la Commission visant à placer la culture au cœur de son programme d'action et à promouvoir le développement socio-économique des villes et régions. L'initiative des Capitales européennes de la culture, l'un des projets de l'Union les plus connus, a pour objectif de placer les villes au cœur de la vie culturelle. Elle est soutenue par le programme «Europe créative» de la Commission, qui finance également des projets stratégiques couronnés de succès dans ce domaine, tels que l'initiative «Culture pour les villes et les régions», le réseau européen des pôles créatifs et le réseau Creative Lenses/Trans Europe Halles. Ce sont autant d'exemples d'une coopération fructueuse avec les villes pour lesquelles les secteurs de la culture et de la création revêtent une importance majeure.

Les résultats du Moniteur mettent en évidence les points forts des villes et les domaines dans lesquels des améliorations pourraient être apportées. Ils montrent également que les villes qui obtiennent les meilleurs résultats ne sont pas nécessairement les meilleures partout, mais misent sur leurs points forts dans différents domaines.

Quel est le contexte de la politique culturelle de l'UE?

Depuis l'adoption du premier «agenda européen de la culture à l'ère de la mondialisation» (2007), la place de la culture dans le processus d'élaboration des politiques de l'Union européenne n'a cessé de gagner en importance. La dimension transversale de la culture et de la créativité en tant que facteur contribuant à une croissance intelligente, inclusive et durable et en tant que catalyseur d'innovation dans une économie plus vaste a été reconnue dans divers documents stratégiques de l'Union, tels que la communication intitulée «Promouvoir les secteurs de la culture et de la création pour favoriser la croissance et l'emploi dans l'Union européenne» (2012), la communication sur le patrimoine culturel (2014) ou la résolution du Parlement européen sur une politique de l'Union cohérente pour les secteurs de la culture et de la création (2016).

Comme précisé dans le plan de travail de l'UE en faveur de la culture pour la période 2015-2018, l'un des quatre axes prioritaires concerne les secteurs de la culture et de la création, notamment le rôle de l'économie créative dans la stimulation de l'innovation.

Quel est le principal objectif du Moniteur des villes culturelles et créatives?

Recenser les atouts culturels et créatifs et mesurer leur valeur et leur impact de manière systématique et comparable à travers l'Europe demeurent un exercice compliqué, compte tenu de l'absence de définition ou de mesures communes, en particulier au niveau des villes.

Le Centre commun de recherche (JRC), le service scientifique interne de la Commission, a conçu le «Moniteur des villes culturelles et créatives» pour pallier cette absence d'informations. Il fournit une base de données commune sur la culture et la créativité au niveau des villes dans le but:

  • d'aider les décideurs à recenser les points forts de leur ville, à la comparer avec d'autres et à en tirer des enseignements, ainsi qu'à évaluer l'impact de leurs politiques;
  • de souligner l'importance de la culture et de la créativité pour l'amélioration des perspectives et de la résilience socio-économiques et de communiquer à ce sujet;
  • d'inspirer de nouvelles recherches et approches quant à l'étude du rôle de la culture et de la créativité dans les villes.

De manière générale, le Moniteur des villes culturelles et créatives a pour objectif d'amener tant les citoyens que les décideurs à reconnaître pleinement l'importance de la culture et de la créativité dans la société actuelle et de susciter des investissements en faveur de leur promotion.

Que mesure le Moniteur?

La première édition du Moniteur des villes culturelles et créatives permet de suivre et d'évaluer la performance de 168 «villes culturelles et créatives» en Europe par rapport à leurs pairs, sur la base de données tant quantitatives que qualitatives.

Les informations quantitatives sont divisées en 29 indicateurs se rapportant à 9 dimensions, lesquelles reflètent trois grandes facettes de la vitalité culturelle, sociale et économique des villes:

  • le dynamisme culturel prend le «pouls» culturel d'une ville du point de vue des infrastructures culturelles et de la participation à la vie culturelle;
  • l'économie créative saisit la manière dont les secteurs de la culture et de la création contribuent au maintien et à la création d'emplois et à la capacité innovante d'une ville;
  • l'environnement propice recense les biens corporels et incorporels qui aident les villes à attirer des talents créatifs et à stimuler l'action culturelle.

Illustration n° 1. Cadre et indicateurs conceptuels du Moniteur des villes culturelles et créatives

Le volet qualitatif comprend les principaux faits et manifestations de la vie culturelle et créative des villes, allant des principaux sites culturels, établissements artistiques et événements en direct à l'élaboration de stratégies et d'infrastructures en la matière (telles que fonds, incitants fiscaux, pépinières créatives, Fab Labs, c'est-à-dire petits ateliers de fabrication numérique, dotés du matériel adéquat pour expérimenter la création numérique - impression 3D, fraisage, etc. -, où des personnes se réunissent physiquement ou virtuellement via l'internet et créent ensemble des jouets, des dispositifs expérimentaux et d'autres outils). Ce sont autant de preuves de l'engagement d'une ville en faveur de la culture et de la créativité.

Illustration n° 2. La ville culturelle et créative «idéale»

Les résultats font apparaître les points forts des villes (afin de les aider à renforcer leurs stratégies de spécialisation intelligente, par exemple) et les domaines dans lesquels des améliorations pourraient être apportées, en prenant exemple sur des villes similaires. Par conséquent, la diversité européenne fournit une plateforme d'apprentissage aux villes qui souhaitent développer davantage un écosystème dynamique et créatif sur le plan culturel.

Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que les petites villes octroient une place plus grande à la culture que les plus grandes villes?

La vérification des données s'est déroulée en plusieurs étapes. L'expression des indicateurs en chiffres par habitant est l'une d'entre elles. Cette approche était principalement destinée à permettre de comparer diverses villes, mais récompense également celles qui possèdent un nombre plus élevé de biens culturels et créatifs par habitant. C'est la raison pour laquelle les villes de plus petite taille peuvent obtenir de meilleures notes que les plus grandes (à la richesse et au dynamisme incontestables). À titre d'exemple, la ville irlandaise de Limerick obtient de meilleurs résultats pour les musées que les villes de Lisbonne ou de Paris, pour n'en citer que quelques-unes. Afin d'éviter toute interprétation erronée, les utilisateurs intéressés sont invités à comparer des villes semblables. La plateforme en ligne donne aux utilisateurs l'occasion d'explorer des résultats basés sur des tailles de population, des taux d'emploi et des catégories socio-économiques similaires. La configuration polycentrique du «dynamisme culturel», avec des capitales et d'autres villes tout aussi performantes en de nombreux endroits d'Europe, révèle la capacité des villes de différentes tailles, notamment les zones urbaines de plus petite taille ou plus périphériques, à attirer et à conserver des citoyens instruits et créatifs.

Comment les villes ont-elles été sélectionnées?

168 villes ont été retenues sur la base de trois critères mesurables et comparables, qui peuvent être invariablement appliqués à un large éventail de villes européennes très différentes (voir l'annexe I du rapport):

  1. 93 villes ont été ou seront Capitales européennes de la culture d'ici 2019, ou ont été retenues sur la liste des candidates au titre de Capitale européenne de la culture d'ici 2021;
  2. 22 villes créatives de l'UNESCO (dont les toutes dernières lauréates de 2015) - sauf en cas de chevauchement avec les Capitales européennes de la culture;
  3. 53 villes ayant accueilli au moins deux festivals internationaux de la culture organisés de manière régulière au moins jusqu'en 2015.

La sélection comprend également toutes les capitales des 30 pays couverts par le Moniteur (États membres de l'UE, plus Norvège et Suisse).

Treize villes ont été incluses dans le Moniteur mais pas dans les classements finaux parce qu'elles ne satisfaisaient pas au critère de la couverture de données, soit une couverture d'au moins 45 % au niveau des indices et d'au moins 33 % pour les sous-indices «dynamisme culturel» et «économie créative».

Aussi les classements et l'analyse présentés reposent-ils toujours sur un total de 155 villes, tandis que les informations qualitatives portent sur l'intégralité de l'échantillon de 168 villes.

Cependant, le groupe de villes retenues ne se veut ni exhaustif ni définitif. De toute évidence, de nombreuses autres villes peuvent œuvrer activement à la promotion de l'art, de la culture et d'activités et professions créatives connexes pour atteindre leurs objectifs socio-économiques, par exemple en adoptant des stratégies culturelles ambitieuses ou en lançant des projets de réhabilitation urbaine articulés autour de la culture.

Quel futur pour le Moniteur?

Cet outil représente un premier pas en vue de l'établissement de conditions permettant de mieux mesurer et de mieux comprendre, sur la base d'un cliché instantané de ces dernières années, la manière dont diverses «villes culturelles et créatives» européennes mettent en œuvre leur politique culturelle, et avec quels résultats.

L'édition 2017 du Moniteur constitue un point de départ solide, mais devrait être mis à jour tous les deux ans afin de s'assurer qu'il reste fiable sur les plans tant conceptuel que statistique au fil du temps, toutes villes et tous pays confondus, et que les progrès peuvent être suivis. Plus particulièrement, l'équipe du JRC explore d'ores et déjà des sources de mégadonnées qui renforceraient la capacité du Moniteur à tenir compte des lieux culturels informels - tels que des clubs culturels, par exemple. Google Maps et Open Street Map, par exemple, sont des sources qui pourraient fournir ce type d'informations.

De plus, une application sera lancée dans le courant de l'année 2018 dans le but de compléter les profils des villes culturelles et créatives au moyen de données factuelles et d'avis de citoyens sur les «trésors cachés» des villes.

Sera-t-il possible d'ajouter de nouvelles villes dans la prochaine édition?

Certaines des villes européennes remplissant au moins l'un des trois critères de sélection n'ont pas été reprises dans cette édition 2017 du Moniteur des villes culturelles et créatives en raison d'une couverture de données médiocre. Certaines d'entre elles pourraient être ajoutées dans de futures éditions pour autant que davantage de données soient disponibles. De manière plus générale, le Moniteur des villes culturelles et créatives est un instrument ouvert: toutes les villes, quelles qu'elles soient, ont la possibilité de contrôler leurs résultats concernant des aspects liés à la culture et à la créativité. Alors que les trois critères de sélection offrent un point d'entrée pragmatique pour sélectionner un premier échantillon de villes pour démarrer, la plateforme en ligne permet aux utilisateurs d'introduire de nouvelles données ou de modifier les pondérations dans les dimensions et sous-indices afin de mieux refléter les points plus importants au niveau local.

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

MEMO/17/1804

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar