Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Fiche d'information

Comment fonctionne la lutte contre les incendies de forêts en Europe?

Bruxelles, le 17 juillet 2015

Des incendies de forêts dévastateurs se produisent chaque année en Europe, causant la destruction de milliers d'hectares de forêts. Bien que les pays d'Europe du Sud soient exposés à un risque plus élevé, nul pays européen n'est à l'abri.

(Mis à jour le 10/08/2017)

Lorsqu'un pays n'arrive plus à faire face seul à un incendie de forêts, le mécanisme de protection civile de l'Union européenne peut être déclenché pour garantir une réaction coordonnée.

Une réaction conjointe et coordonnée

Lorsque les capacités nationales pour faire face à des incendies de forêts sont dépassées, d'autres pays européens font souvent preuve de solidarité en envoyant une aide sous la forme d'avions ou d'hélicoptères bombardiers d'eau, ainsi que d'équipement et de personnel de lutte contre les incendies. Il existe un moyen structuré pour ce faire à l'échelle européenne.

Le centre de coordination de la réaction d'urgence est la plateforme de réaction d'urgence de la Commission européenne. Elle coordonne l'aide paneuropéenne au moyen du mécanisme de protection civile de l'Union européenne et garantit que l'ensemble des États participant au mécanisme sont rapidement informés des besoins d'un pays victime d'une catastrophe. La décision d'activer le mécanisme de protection civile ne relève pas de la Commission, mais doit être prise par les autorités nationales du pays concerné.

Le mécanisme de protection civile de l'UE facilite et cofinance également l'acheminement de l'aide vers la zone touchée.

La préparation à la saison des incendies de forêts

Le centre de coordination de la réaction d'urgence suit activement le risque et l'incidence d'incendies de forêts en Europe et met en contact entre elles les autorités de la protection civile dans toute l'Europe.

Il le fait:

  • en utilisant les services de surveillance nationale et des outils tels que le système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), qui donne un aperçu des données que les pays européens collectent dans le cadre de leurs programmes nationaux en matière d'incendies de forêts;
  • en organisant des réunions avec tous les États participant au mécanisme de protection civile de l'UE avant la saison des incendies de forêts aux fins d'un échange d'informations sur l'état de préparation.
  • Au cours de la période estivale, le centre organise des conférences vidéo hebdomadaires avec les pays qui présentent des risques élevés d'incendies de forêts: Croatie, France, Grèce, Italie, Portugal et Espagne.
  • De plus, des experts des États participant au mécanisme de protection civile de l'UE sont détachés chaque été auprès du centre de coordination de la réaction d'urgence. Le but de ces détachements n'est pas uniquement de contribuer à l'action générale du centre, mais également d'entretenir des contacts réguliers avec les autorités nationales de protection civile, ce qui est important en cas d'activation du mécanisme de protection civile de l'UE.

La lutte contre les incendies de forêts

Le mécanisme européen de protection civile est souvent déclenché (soit en guise de pré-alerte, soit pour répondre à une demande d'aide) en réaction à des incendies de forêts en Europe et hors de ses frontières.

Pendant la saison des incendies de forêts en 2012, on a recensé neuf demandes d'aide et une pré-alerte: la Bulgarie, le Monténégro, l'Albanie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, la Grèce et le Portugal ont demandé un appui aérien, tandis que l'Espagne ouvrait une procédure de pré-alerte. En 2013, le mécanisme a été activé pour répondre aux demandes d'assistance face aux incendies de forêts survenus en Bosnie-Herzégovine et au Portugal. En 2014, le mécanisme de protection civile de l'UE a été activé à la suite d'une demande d'assistance de la Suède et de la Grèce et pour une pré-alerte en Norvège. En 2015 et 2016, la Grèce, Chypre, la France et le Portugal ont activé le mécanisme dans le cadre d'incendies de forêts. La saison estivale 2017 a été marquée par une activité exceptionnellement forte sur le plan des incendies de forêts. Au 8 août 2017, le mécanisme avait été activé par le Portugal, le Monténégro, la France, l'Albanie, et deux fois par l'Italie.

Le service de cartographie par satellite du service européen de gestion des situations d'urgence Copernicus de l'UE a également été activé à plusieurs reprises pour faire face à des urgences liées à des incendies de forêts.

Le mécanisme de protection civile de l'UE

Le mécanisme de protection civile de l'UE, auquel participent 34 États européens (les 28 États membres de l'UE plus l'ancienne République yougoslave de Macédoine, l'Islande, le Monténégro, la Norvège, la Serbie et la Turquie) facilite la coopération dans le domaine de la réaction aux catastrophes. Les pays participants mettent en commun les ressources qui peuvent être mobilisées pour venir en aide aux pays sinistrés partout dans le monde.

La Commission n'envoie ni avions ni équipements elle-même, mais s'emploie à coordonner la réponse des États participant au mécanisme.

Depuis son lancement en 2001, le mécanisme de protection civile de l'UE a surveillé plus de 400 catastrophes et reçu près de 300 demandes d'assistance. Il est intervenu dans certaines des catastrophes les plus dévastatrices que le monde ait connues, notamment lors des inondations en Serbie et en Bosnie-Herzégovine (2014), de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest (2014), du conflit en Ukraine (2014), du séisme au Népal (2015), du conflit en Iraq (2016) et de l'ouragan «Matthew» en Haïti (2016).

La législation relative au mécanisme de protection civile de l'UE a été révisée en 2013 afin d'y inclure d'importantes innovations. L'une de ces innovations est la création de la capacité européenne de réaction d'urgence, qui se compose d'une réserve de capacités de réaction des États membres affectées au préalable de manière volontaire. Lancée en octobre 2014, cette réserve volontaire renforce la prévisibilité et la fiabilité de la réaction du mécanisme de protection civile de l'UE face aux catastrophes et facilite la planification et la coordination des opérations de réponse.

Prévention des incendies de forêt

La responsabilité de la prévention et de la réaction incombe en premier lieu au pays dans lequel la catastrophe se produit. Le rôle principal de la Commission est de coordonner une réponse rapide et efficace au moyen du mécanisme de protection civile de l'UE une fois celui-ci activé. En outre, la Commission collabore avec les autorités nationales de protection civile pour appuyer, compléter et coordonner leurs efforts en matière de prévention et de préparation aux incendies de forêts, ainsi qu'en matière de planification de la gestion des risques.

Cela passe par:

  • une aide aux États participants destinée à financer des projets de prévention et de préparation.
  • Des experts peuvent être déployés sur demande, afin d'évaluer les risques et de prodiguer aide et conseils aux autorités locales ou nationales.
  • La Commission organise des réunions annuelles avec les États membres afin d'examiner les enjeux de la saison des incendies de forêts en Europe et de déterminer le meilleur moyen d'accompagner les États participants dans leurs efforts en matière de prévention et de réponse.
  • De ses activités de prévention et de préparation, elle tire des enseignements et met au point de bonnes pratiques.

Exemples de projets:

En janvier 2017, un projet de préparation sur deux ans a été engagé dans le domaine des incendies de forêts, le «Mediterranean Forest Fire Fighting Training Standardisation» (normalisation de la formation en matière de lutte contre les incendies dans la forêt méditerranéenne). Ce projet est financé par la Commission européenne à hauteur de 325 732 EUR. L'Escola Nacional de Bombeiros du Portugal est au nombre de ses partenaires. Dans le passé, le Portugal a déjà participé à d'autres projets similaires, notamment dans le cadre du système hispano-portugais d'informations météorologiques pour les opérations transfrontières menées contre les incendies de forêts (SPITFIRE), lancé en 2014. Soutenu par une aide de près de 500 000 EUR de l'UE, ce projet visait à améliorer l'échange d'informations en matière météorologique et de risques d'incendies de forêts dans la région frontalière séparant le Portugal de l'Espagne (Réf.:http://ec.europa.eu/echo/funding-evaluations/financing-civil-protection-europe/selected-projects_fr). 

La décision 1313/2013/UE a introduit pour la première fois la notion d'obligations pour les États membres en matière de prévention des catastrophes. Elle charge les États membres d'élaborer des évaluations du risque et d'en partager les résultats sous une forme synthétique, ainsi que de réaliser et partager l'évaluation de leur capacité de gestion des risques;

Pour de plus amples informations

Aide humanitaire et protection civile de la Commission européenne:

Système européen d'information sur les feux de forêts:

 

MEMO/15/5411

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar