Navigation path

Left navigation

Additional tools

Quatre ans après le tremblement de terre en Haïti: bilan de l'aide apportée par l'UE

European Commission - MEMO/14/3   09/01/2014

Other available languages: EN

Commission européenne

MÉMO

Bruxelles, le 9 janvier 2014.

Quatre ans après le tremblement de terre en Haïti: bilan de l'aide apportée par l'UE

Le 12 janvier 2010, Haïti a été frappée par un séisme dévastateur qui a fait 222 750 morts, des dizaines de milliers de blessés et 1,7 million de sans-abri.

Réaction de l'UE

Dès le premier jour, l'Union européenne a répondu aux besoins de la population haïtienne, en lui fournissant une aide humanitaire immédiate de grande ampleur et en renforçant son aide au développement.

À ce jour, l'action de l'UE a contribué à sauver des vies, à fournir des abris, de la nourriture et des soins de santé, à reconstruire des routes, des écoles et des hôpitaux et à soutenir les autorités haïtiennes dans le processus de reconstruction du pays.

Non contente de réagir à la crise humanitaire consécutive au tremblement de terre, l'Union européenne a continué de fournir à Haïti une aide à la coopération visant à éradiquer la pauvreté, à améliorer les conditions de vie et à encourager un développement socioéconomique durable.

L'aide de l'UE concerne un Haïtien sur deux

Entre 2008 et 2013, l'UE a débloqué 883 millions d'euros en faveur d'Haïti. Depuis 2010, l'UE a engagé 570 millions d'euros pour le financement de projets dans plusieurs domaines prioritaires, notamment un appui au budget de l'État, la rénovation de routes, l'agriculture, l'éducation, les droits de l'homme, la sécurité alimentaire, l'assistance électorale et l'aide au commerce.

En plus de lui fournir une aide humanitaire et une aide au développement, l'UE entretient avec Haïti un dialogue politique régulier visant à faire progresser la démocratie, les droits de l'homme, l'État de droit, la sécurité et la coopération régionale.

L'UE est partenaire d'Haïti depuis 1989, année au cours de laquelle le pays a rejoint le groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Ce partenariat a été renouvelé dans le cadre de l'accord de Cotonou, conclu en l'an 2000.

Coopération future entre l'UE et Haïti – 2014-2020

L'UE a récemment annoncé qu'elle allait octroyer 420 millions d'euros à Haïti entre 2014 et 2020 au titre du 11e Fonds européen de développement (FED).

Cette aide ciblera quelques domaines clefs: éducation, réforme de l'État, modernisation de la fonction publique, aménagement urbain et infrastructures, sécurité alimentaire et nutrition.

Éducation

Notre soutien en matière d'éducation contribuera à améliorer la qualité du système éducatif du pays grâce au développement de la formation professionnelle initiale et permanente des enseignants et à l'amélioration et l'uniformisation du programme d'enseignement national. Nous soutiendrons l'accès des enfants handicapés à l'enseignement primaire. Afin de renforcer l'aptitude à l’emploi des jeunes et le développement des entreprises, l'UE s'attachera aussi à améliorer l'offre de formation professionnelle et sa qualité.

Aménagement urbain

En matière d'aménagement urbain, l'UE soutiendra les régions les plus vulnérables du pays en procurant à leurs habitants une meilleure qualité de vie, grâce à la planification et à la gestion de l'aménagement des zones urbaines, ainsi qu'à l'amélioration des routes et de l'accès aux services de base (distribution d'eau et d'électricité, services d'assainissement et collecte des déchets).

L'UE aidera également les communautés à construire leurs propres habitations à l'épreuve des ouragans et des séismes, afin de garantir une plus grande résilience face aux catastrophes à venir.

Sécurité alimentaire

L'UE renforcera son aide visant à améliorer l'accès de la population à la nourriture, en faisant en sorte, par exemple, que la production agricole augmente, que davantage de produits soient commercialisés et que l'éducation nutritionnelle soit renforcée. Autres exemples d'actions:

actualiser le plan de sécurité alimentaire et nutritionnelle;

mettre en place un système amélioré de collecte et d'analyse des données, afin d'aider le gouvernement à prévoir les pénuries alimentaires et prendre les mesures qui s'imposent pour en réduire les effets;

améliorer le système d'informations en matière de sécurité alimentaire;

consolider l'agriculture familiale en améliorant l'accès aux intrants et au crédit, ainsi que l'aménagement des bassins versants;

instaurer un contrôle de la qualité et un système de certification pour les produits agricoles et le bétail.

Soutien à l'État

Entre 2014 et 2020, l'UE soutiendra le renforcement de l'État haïtien afin d'améliorer la capacité du gouvernement à réduire la pauvreté, améliorer l'accès aux services de base et stimuler la croissance.

Une aide particulière sera consacrée à la modernisation de la fonction publique et à l'amélioration du système des finances publiques, de la transparence des dépenses publiques et de la lutte contre la corruption. Un nouveau programme d'appui budgétaire, doté de 112 millions d'euros, vient d'être adopté et entrera en vigueur en janvier 2014.

Une aide humanitaire pour répondre aux besoins urgents sur le terrain

L'UE a maintenu son aide humanitaire en réaction au séisme tout au long de 2013, en répondant aux besoins humanitaires existants.

Au total, l'aide humanitaire fournie à Haïti sur la période 2011-2013 a atteint à ce jour 91,25 millions d'euros.

Les principaux domaines d'intervention d'ECHO ont visé à:

faciliter le retour des personnes encore déplacées;

assurer le traitement des patients atteints de choléra et renforcer les établissements de soins de santé haïtiens pour leur permettre de faire face à la maladie, ainsi que mettre l'accent sur la prévention (au moyen d'actions favorisant l'accès à l'eau, aux services d'assainissement et à de bonnes conditions d'hygiène, incluant notamment la mise en place d'installations de traitement) et sur la promotion d'actions dans le domaine de l'hygiène, au profit d'environ 3 millions de personnes;

contribuer à la réduction des risques de catastrophe et à une meilleure préparation des communautés locales et des institutions aux catastrophes naturelles.

Une aide supplémentaire a été octroyée à la suite des ravages occasionnés par la tempête tropicale Isaac en août 2012 (3 millions d'euros) et par l'ouragan Sandy en octobre 2012 (6 millions d'euros).

Haïti est aussi le principal bénéficiaire de l'aide humanitaire de la Commission européenne en faveur de l'Amérique latine et des Caraïbes, avec une aide de plus de 294,25 millions d'euros depuis 1995.

En 2010, ECHO a octroyé 122 millions d'euros pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre et de l'épidémie de choléra. Outre ce montant, des fonds alloués à des programmes déjà en cours, d'un montant total de 8,5 millions d'euros, ont été réaffectés à des mesures destinées à faire face aux conséquences du séisme.

Bilan de l'aide de l'UE en Haïti

Coup de projecteur sur l'éducation

Le programme PARQE

L'UE a soutenu l'État haïtien en améliorant la qualité et l'accès à l'enseignement primaire, grâce au programme PARQE (programme de renforcement de la qualité de l'éducation en Haïti), qui a bénéficié de 48,5 millions d'euros.

Grâce à ce programme, 17 écoles et centres d’appui pédagogique ont été créés sur le territoire haïtien et plus de 370 écoles ont été rénovées dans quatre départements. Ce soutien a permis à quelque 150 000 enfants de bénéficier d'une meilleure éducation. Des élèves ont également reçu des manuels et des fournitures scolaires, tandis que des enseignants se sont vu remettre du matériel éducatif.

Coup de projecteur sur l'agriculture

Entre 2008 et 2013, l'UE a octroyé 69,2 millions d'euros à l'agriculture haïtienne, y compris pour la sécurité alimentaire et le développement rural.

Cela s'est traduit par les résultats suivants:

aide au microcrédit par l'intermédiaire de 11 coopératives financières (2 millions d'euros);

aide au secteur de la pêche sur l'île de la Gonâve, qui profite à 600 pêcheurs et à 16 associations (1,5 million d'euros);

aide à la sécurité alimentaire en faveur d'environ 5 000 familles rurales des régions du centre-ouest et du plateau central, grâce à la création de lacs collinaires et à la remise en état des systèmes d'irrigation.

Coup de projecteur sur le secteur privé

«Haïti, un pays ouvert aux affaires»

L'UE apporte son soutien à la nouvelle initiative du président Martelly intitulée «Haïti ouverte aux affaires», dont l'ambition est de renforcer la compétitivité et l'économie nationales. L'UE a fourni 9,3 millions d'euros pour aider Haïti à améliorer son commerce, cette enveloppe servant à l'ouverture, par exemple, d'un bureau des normes, dont le coût s'élève à un million d'euros, et à la création de microparcs industriels (sites à usage industriel loués par le gouvernement à des opérateurs privés et destinés à favoriser le lancement d'activités industrielles).

Coup de projecteur sur le programme binational avec la République dominicaine

À l'appui de l'intégration régionale entre Haïti et son voisin, ce programme de l'UE vise à améliorer les relations entre les deux pays grâce au renforcement des liens commerciaux et du développement local, ainsi que de la protection de l'environnement dans les zones frontalières.

Pour en savoir plus:

DG EuropeAid: http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

DG ECHO: http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Action de la DG ECHO en Haïti:

http://ec.europa.eu/echo/aid/caribbean_pacific/haiti_fr.htm

Notre action en Haïti:

http://eeas.europa.eu/delegations/haiti/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website