Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

Commission européenne

MEMO

Bruxelles, 14 mai 2014

L'Union européenne poursuit son engagement en faveur du développement et de la stabilisation du Mali

Le Mali organise demain à Bamako la troisième réunion internationale de suivi de la Conférence des Donateurs pour le développement du Mali de Bruxelles. Un an s'est écoulé depuis cette Conférence, qui avait eu lieu à Bruxelles le 15 mai 2013. La réunion de ce jour s'inscrit dans le cadre d'un mécanisme de suivi: la mise en œuvre des engagements mutuels de Bruxelles a déjà fait l'objet de revues lors de réunions organisées à Bamako le 7 novembre 2013 et à Bruxelles le 5 février 2014.

Cette nouvelle réunion de haut niveau permettra au gouvernement du Mali de dresser le bilan de l'application des mesures prises en 2013 et de détailler le calendrier des prochaines réformes à mettre en œuvre. Elle sera également l'occasion pour les partenaires du Mali de présenter l'état de la mise en œuvre de leurs propres engagements.

Le Premier ministre malien, Moussa Mara, ainsi que quatre ministres de son gouvernement, le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, la Secrétaire d'Etat française au développement et à la francophonie Annick Girardin, l'Ambassadeur français chargé des questions économiques de reconstruction et de développement, Pierre Duquesne, y participeront.

Il y a un an jour pour jour, l’Union européenne annonçait la mobilisation de 1,350 milliards d'euros pour soutenir le renouveau du Mali, dont 523,9 millions d'euros étaient apportés par la Commission européenne.

La communauté internationale s'est aussi engagée à soutenir le Mali dans ses efforts de reconstruction politique, sécuritaire, économique et sociale. Près de 3,3 milliards d'euros avaient alors été promis pour la mise en œuvre du Plan de Relance Durable du Mali (PRED).

Où en sommes-nous un an après?

La Commission européenne a tenu les promesses formulées le 15 mai dernier. Sur les 523,9 millions d'euros annoncés à Bruxelles, la totalité a été engagée et 269 millions d'euros déjà décaissés, notamment à travers un appui direct au budget de l'Etat malien (120 millions d'euros à ce jour), le soutien au processus électoral, la réforme de l'Etat de droit et l'appui à la délivrance des services sociaux de base à la population.

L'appui de l'UE au Mali se poursuivra sur la période 2014-2020 grâce à la mobilisation d'une enveloppe de 615 millions d'euros en faveur de:

(i) la réforme de l'Etat,

(ii) la sécurité alimentaire et le développement rural,

(iii) l'éducation et

(iv) la construction de la route reliant Gao, et Kidal

La prochaine réunion internationale de suivi devrait avoir lieu à l'automne 2014.

Contexte

Suite à la crise politique et sécuritaire au Mali marquée notamment par un coup d'Etat en mars 2012, l'occupation des régions du nord du pays par des groupes terroristes puis leur libération et une transition politique en vue du plein retour à l'ordre constitutionnel, les interventions de l'UE au Mali ont été révisées et réorientées afin d'adapter notre coopération au contexte et aux nouveaux besoins, notamment:

• la promotion de l'Etat de droit et l'organisation d'un processus électoral conforme aux standards internationaux

• le renforcement de l'autorité et de la présence de l'Etat sur l'ensemble du territoire afin d'appuyer le redéploiement des services sociaux de base

• le soutien aux efforts des autorités maliennes civiles pour rétablir l'ordre public et assurer la protection des civils

• l'aide humanitaire au profit notamment des populations déplacées et des populations des régions affectées par la crise alimentaire

• la poursuite des efforts de développement des autorités à moyen et long terme.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website