Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

MÉMO

Bruxelles, le mardi 12 novembre 2013

Emploi: la Commission appelle les États membres à mettre en œuvre sans délai la garantie pour la jeunesse afin d'aider les jeunes chômeurs

Il est temps que les États membres mettent en place les réformes structurelles et l'infrastructure nécessaires à la concrétisation le plus rapide possible de la garantie pour la jeunesse. Voilà le message que le président de la Commission européenne, M.José Manuel Barroso, et le commissaire à l'emploi, aux affaires sociales et à l'inclusion, M.László Andor, ont adressé aux participants de la conférence de haut niveau sur le chômage des jeunes accueillie le 12 novembre, à Paris, par le président français, M.François Hollande. MM.Barroso et Andor se sont félicités de ce que six pays de l'Union (à savoir la République tchèque, la Croatie, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne et la Slovaquie) ont déjà soumis à la Commission, pour observations, leurs avant-projets de plans de mise œuvre.

M.Barroso s'est exprimé en ces termes: «Le sommet sur l'emploi des jeunes organisé ce jour à Paris a donné aux États membres l'élan nécessaire pour passer à la vitesse supérieure. Nous sommes tous d'accord sur le fait que la garantie pour la jeunesse est le meilleur moyen par lequel les États membres peuvent aider les jeunes à trouver un emploi et réduire les niveaux inacceptables de chômage parmi les jeunes. Désormais, nous devons continuer à œuvrer ensemble pour concrétiser ces mesures.»

Il a poursuivi: «Nous sommes conscients de la lourde tâche que représente, pour les États membres, l'introduction des réformes nécessaires à la mise en place de la garantie pour la jeunesse. Toutefois, faute d'un tel investissement ciblé dans notre capital humain, c'est toute une génération que nous risquons de sacrifier.»

Qu'est-ce que la garantie pour la jeunesse?

La garantie pour la jeunesse vise à faire en sorte que les États membres proposent à tous les jeunes, jusqu'à l'âge de 25 ans, un emploi, une formation continue, un apprentissage ou un stage de qualité dans les quatre mois suivant leur sortie de l’enseignement officiel ou la perte de leur emploi. Ce dispositif figure parmi les réformes structurelles les plus importantes et les plus urgentes que les États membres doivent mener à bien pour enrayer le chômage des jeunes et faciliter leur passage du système éducatif au monde du travail.

Il obéit à une logique très simple: veiller à ce que les jeunes soient activement aidés par les services publics de l'emploi, soit à trouver un emploi adapté à leur éducation, à leurs compétences et à leur expérience, soit à acquérir l'éducation, les compétences et l'expérience que recherchent les employeurs et qui sont donc directement susceptibles d'augmenter leurs perspectives d'emploi.

Cette démarche repose notamment sur le lien très net qui a été constaté entre le niveau de formation des jeunes et leur taux de chômage.

Taux de chômage des jeunes par niveau de formation dans l'UE-27, 2000–2012

Source: Eurostat 2013

La garantie pour la jeunesse s'inspire d'expériences similaires menées en Autriche et en Finlande, qui ont démontré qu'investir dans la jeunesse était une opération rentable. Par exemple, la garantie finnoise pour la jeunesse s'est traduite par une baisse du taux de chômage des jeunes, 83,5 % d'entre eux s'étant vu proposer avec succès un emploi, un stage, un apprentissage ou une formation complémentaire dans les trois mois suivant leur inscription au chômage.

Une recommandation sur l'établissement d'une garantie pour la jeunesse a été officiellement adoptée par le Conseil des ministres de l'Union européenne le 22 avril 2013 (voir MEMO/13/152), sur la base d'une proposition présentée par la Commission en décembre 2012 (voir IP/12/1311, et MEMO/12/938) et entérinée en juin 2013 par le Conseil européen.

Dans beaucoup d'États membres, la mise en place de la garantie pour la jeunesse imposera des réformes structurelles. Les services publics de l'emploi doivent notamment être en mesure de fournir à chaque jeune des conseils appropriés concernant les possibilités d'emploi, d'éducation et de formation les plus adaptées à son cas. À cet égard, la décision de juin 2013 proposée par la Commission, visant à aider ces services à optimiser leur fonctionnement par une coopération plus étroite, pourra constituer un outil précieux (voir IP/13/544).

Des réformes structurelles devront également être introduites dans les systèmes d'enseignement et de formation professionnels, un domaine dans lequel les États membres doivent veiller à apporter aux jeunes les compétences recherchées par les employeurs. Dans cette optique, un dialogue entre les syndicats, les organisations patronales, les établissements d'enseignement et les pouvoirs publics sur la structure et la teneur des programmes d'enseignement et de formation pourra se révéler utile.

Il va de soi que la garantie pour la jeunesse aura des répercussions budgétaires pour les États membres (l'Organisation internationale du travail a estimé à 21 milliards d'euros annuels les frais de mise en place de ce dispositif dans la zone euro), mais ne rien faire reviendrait encore bien plus cher. La Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) a calculé que les pertes économiques liées aux 7,5 millions de jeunes NEET dans l'Union dépassaient actuellement 150 milliards d'euros par an (soit 1,2 % du PIB de l'Union), compte tenu des allocations versées et des pertes de production.

S'ajoutent à ces pertes les coûts à long terme du chômage, tant pour l'économie que pour la société et les individus concernés, dont un risque accru de chômage et d'appauvrissement dans l'avenir.

Le coût de l'inaction est donc très élevé: la garantie pour la jeunesse doit être perçue comme un investissement. La Commission juge ces dépenses indispensables pour permettre à l'Union de préserver son potentiel de croissance future. Un concours financier substantiel de l'UE – notamment via le Fonds social européen et dans le contexte de l'initiative pour l'emploi des jeunes (voir ci-après) – peut certes contribuer à la réalisation de cet objectif. Néanmoins, pour que la garantie pour la jeunesse se concrétise, il importe que les États membres accordent eux aussi une importance prioritaire dans leur budget à l'action en faveur de l'emploi des jeunes.

Soutien du Fonds social européen à la garantie pour la jeunesse

Le Fonds social européen (FSE), qui constitue de loin la première source de fonds de l’Union pour soutenir la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse et d'autres mesures contre le chômage des jeunes, devrait conserver sa dotation de plus de 10 milliards d'euros par an sur la période 2014–2020. Il est essentiel que les États membres consacrent une part importante des ressources qui leur seront allouées au titre du FSE durant cette période à mettre en place la garantie pour la jeunesse.

L'initiative pour l'emploi des jeunes: un soutien en faveur de la garantie pour la jeunesse

Pour accroître l'aide-financière de l'Union aux régions et aux individus les plus frappés par le chômage et l'inactivité des jeunes, le Parlement européen et le Conseil sont convenus de lancer une initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ). Cette initiative concentrera son aide sur les régions enregistrant un taux de chômage des jeunes supérieur à 25 % et sur les jeunes NEET. L'objectif sera de garantir que le soutien apporté à chaque jeune dans les parties de l'Europe où les difficultés sont les plus grandes est suffisant pour induire un véritable changement.

La dotation de l'IEJ s'élèvera à 3 milliards d'euros, inscrits à une nouvelle ligne budgétaire du budget de l'Union spécialement consacrée à l'emploi des jeunes; une contribution au moins égale proviendra des allocations nationales du FSE. Cette initiative permettra de renforcer le soutien du FSE à la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse, en finançant des activités directement destinées à aider les jeunes NEET – par exemple, en leur proposant un emploi, un stage ou une formation, une aide au lancement de leur entreprise, etc.

La Commission a déjà proposé de procéder au versement anticipé des 6 milliards d'euros affectés à l'IEJ afin que l'intégralité de cette somme soit engagée en 2014 et 2015 plutôt que sur la période de sept ans du CFP. Pour garantir un lancement rapide, les États membres pourraient, à titre exceptionnel, commencer à appliquer les mesures de l'IEJ dès le 1er septembre 2013 et être remboursés après coup, au moment de l'approbation des programmes.

L'IEJ ciblera exclusivement les jeunes NEET jusqu’à l’âge de 25 ans, voire de 30 ans lorsque les États membres l'estimeront pertinent. Toutefois, en pareil cas, ceux-ci devront affecter des ressources du FSE supplémentaires à ces mesures afin d'éviter une réduction drastique du niveau de soutien par individu (soit une réduction potentielle de 1 356 euros à environ 700 euros si tous les NEET sont pris en compte).

D'une manière générale, les États membres devront compléter l'aide de l'IEJ en investissant davantage de ressources du FSE et de ressources nationales dans des réformes structurelles pour moderniser les services en matière d'emploi, d'aide sociale et d'éducation destinés aux jeunes et en améliorant l'accès à l'enseignement, la qualité de celui-ci et son adéquation avec la demande sur le marché du travail. L'IEJ sera intégrée dans la programmation du FSE.

Mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse: état des lieux

Autriche

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 8,7 %

Taux de NEET (2012): 6,5 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, bien que beaucoup de mesures importantes soient déjà appliquées. L’accent sera mis sur l'abandon scolaire.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Belgique

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 24,0 %

Taux de NEET (2012): 12,3 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue en décembre 2013. La Belgique a confié la coordination des mesures à un organisme unique et s'est engagée à mettre en œuvre la garantie pour la jeunesse. Le service public de l'emploi, Synerjob, arrêtera le plan de mise en œuvre définitif à partir des quatre plans d'action distincts élaborés à l’échelon régional.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 39,64 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: province du Hainaut, province de Liège, Bruxelles-Capitale

Bulgarie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 28,3 %

Taux de NEET (2012): 21,5 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue fin décembre 2013. Le budget national sera mis à contribution pour financer les subventions à l’emploi, ainsi que les formations et les aides à la recherche d'un emploi. La priorité sera accordée aux formations courtes ayant un effet immédiat sur les perspectives d'emploi des jeunes. Le plan de mise en œuvre s'intéressera également aux systèmes d'alternance en 2014, mais devra être adapté à la forte proportion de PME en Bulgarie (90 % environ des entreprises). Un programme cofinancé par le FSE et l'IEJ doit être lancé en juillet 2014, après le lancement global de la garantie pour la jeunesse en janvier 2014.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 51,56 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Severen tsentralen, Severoiztochen, Severozapaden, Yugoiztochen, Yuzhen tsentralen

Chypre

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 43,9 %

Taux de NEET (2012): 16,0 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. Chypre s’est attelée, avec le soutien de l'Organisation internationale du travail, à l’élaboration d’un plan d'action sur l'emploi des jeunes. Trois examens thématiques doivent avoir lieu début novembre avec les parties prenantes. L'accent sera mis sur le renforcement des capacités du service public de l'emploi et sur la réforme des systèmes d'enseignement et de formation professionnels. Chypre souhaite accélérer la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 10,81 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: toutes

République tchèque

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 18,8 %

Taux de NEET (2012): 8,9 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet a été soumis en octobre 2013; le projet définitif est en cours d'élaboration.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 12,71 millions d'euros

Région admissible au soutien de l'IEJ: Severozápad

Allemagne

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 7,7 %

Taux de NEET (2012): 7,7 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue à la fin du premier trimestre 2014. Beaucoup de mesures déjà en place en Allemagne (notamment en matière de stages et d'apprentissages) sont pertinentes pour la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse. Malgré un taux de chômage des jeunes relativement faible, l'Allemagne a prévu de soumettre un plan de mise en œuvre ambitieux.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Danemark

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 13,5 %

Taux de NEET (2012): 6,6 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue au premier semestre 2014.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Estonie

Taux de chômage des jeunes (août 2013): 14,9 %

Taux de NEET (2012): 12,5 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue d'ici à la fin décembre 2013. Le Danemark a prévu de planifier parallèlement les mesures de la garantie pour la jeunesse et du FSE.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Grèce

Taux de chômage des jeunes (juillet 2013): 57,3 %

Taux de NEET (2012): 20,3 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. L'accent sera mis sur le renforcement et le rapprochement des mesures existantes, en accordant une importance particulière aux NEET. En outre, un système de chèques-formation pour les jeunes sera mis en place et le service public de l'emploi sera restructuré.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 160,24 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Anatoliki Makedonia - Thraki, Attiki, Dytiki Ellada, Dytiki Makedonia, Ipeiros, Kentriki Makedonia, Kriti, Notio Aigaio, Peloponnisos, Sterea Ellada, Thessalia, Voreio Aigaio

Espagne

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 56,5 %

Taux de NEET (2012): 18,8 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue d'ici à la fin décembre 2013. L'Espagne s'est engagée à réaliser des changements structurels et est consciente du défi à relever, notamment pour les jeunes non inscrits auprès du service de l’emploi. Une coordination sera assurée entre l'échelon national et régional.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 881,44 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: toutes (Andalucía, Aragón, Canarias, Cantabria, Castilla y León, Castilla-La Mancha, Cataluña, Ciudad Autónoma de Ceuta, Ciudad Autónoma de Melilla, Comunidad de Madrid, Comunidad Foral de Navarra, Comunidad Valenciana, Extremadura, Galicia, Illes Balears, La Rioja, País Vasco, Principado de Asturias, Región de Murcia)

Finlande

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 20,2 %

Taux de NEET (2012): 8,6 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, bien qu'un programme complet de garantie pour la jeunesse soit déjà en place. Une étude d'Eurofound a établi qu'en 2011, 83,5 % des jeunes demandeurs d'emploi s'étaient vu offrir avec succès une offre d'emploi, de stage, d'apprentissage ou de formation complémentaire dans les trois mois suivant leur inscription au chômage. Le régime finnois permet d'élaborer plus rapidement des plans personnalisés pour les jeunes, d'où une réduction in fine du chômage.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

France

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 26,1 %

Taux de NEET (2012): 12,2 %

Plan de mise en œuvre: La France a lancé des projets pilotes «Garantie jeunes» à l’échelon local. Le plan de mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse est en cours d'élaboration.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 289,76 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Aquitaine, Auvergne, Centre, Champagne-Ardenne, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Mayotte, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion

Croatie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 52,8 %

Taux de NEET (2012): 16,7 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet a été soumis en octobre 2013; le projet définitif est en cours d'élaboration. Ce dispositif bénéficie d'un fort soutien gouvernemental. La Croatie ambitionne d’offrir une garantie à tous les jeunes jusqu'à l'âge de 29 ans et de leur présenter une offre de qualité dans un délai de six mois. Elle a prévu de créer des centres d'orientation tout au long de la vie (liés au service public de l'emploi mais en tant que structures distinctes) dans le cadre des réformes liées à la garantie pour la jeunesse.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 61,82 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Jadranska Hrvatska, Kontinentalna Hrvatska

Hongrie

Taux de chômage des jeunes (août 2013): 26,9 %

Taux de NEET (2012): 14,7 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 46,49 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Dél-Alföld, Dél-Dunántúl, Észak-Alföld, Észak-Magyarország

Irlande

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 28,0 %

Taux de NEET (2012): 18,7 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue d'ici à fin 2013. L'Irlande a lancé, dans le cadre d’une action préparatoire du Parlement européen, un projet pilote de haut niveau sur la garantie pour la jeunesse et s'est engagée à une mise en œuvre significative de ce dispositif. Son objectif sera de rendre plus efficaces les mesures existantes.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 63,66 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Border, Midland and Western, Southern and Eastern

Italie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 40,4 %

Taux de NEET (2012): 21,1 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. L'Italie souhaite mettre l'accent sur la coordination nationale, avec un rôle important dévolu aux régions.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 530,18 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Abruzzo, Basilicata, Calabria, Campania, Emilia-Romagna, Friuli-Venezia Giulia, Lazio, Liguria, Lombardia, Marche, Molise, Piemonte, Puglia, Sardegna, Sicilia, Toscana, Umbria, Valle d Aosta/Val d’Aoste

Lituanie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 21,0 %

Taux de NEET (2012): 11,1 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet a été soumis en octobre 2013; le projet définitif est en cours d'élaboration. La Lituanie analysera simultanément les faiblesses des mesures déjà en vigueur. L'accent sera mis sur l'établissement de nouveaux partenariats dans tous les domaines d'action des pouvoirs publics.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 29,69 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: toutes

Luxembourg

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 18,8 %

Taux de NEET (2012): 5,9 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet substantiel a été soumis en octobre 2013; le plan définitif est en cours d'élaboration.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Lettonie

Taux de chômage des jeunes (juin 2013): 20,1 %

Taux de NEET (2012): 14,9 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue début décembre 2013. Le plan est élaboré en collaboration avec de nombreux partenaires et selon une perspective à long terme.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 27,1 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: toutes

Malte

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 13,2 %

Taux de NEET (2012): 11,1 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. Malte travaille à la mise en place de services généraux et ciblés et a prévu de lancer la garantie pour la jeunesse en mars 2014.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Pays-Bas

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 11,7 %

Taux de NEET (2012): 4,3 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue en 2014.

Initiative pour l'emploi des jeunes: non admissible

Pologne

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 26,3 %

Taux de NEET (2012): 11,8 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet a été soumis en octobre 2013; le projet définitif est en cours d'élaboration.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 235,83 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Dolnoslaskie, Kujawsko-Pomorskie, Lódzkie, Lubelskie, Lubuskie, Malopolskie, Podkarpackie, Swietokrzyskie, Warminsko-Mazurskie, Zachodniopomorskie

Portugal

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 36,9 %

Taux de NEET (2012): 14,1 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue fin décembre 2013. La garantie pour la jeunesse aura pour principal objectif d'éviter que les jeunes ne tombent dans la catégorie des NEET. La priorité sera donnée aux 15‑24 ans, mais certaines mesures pourront bénéficier aux jeunes jusqu'à l'âge de 30 ans. Des partenariats sont en train d'être noués et un nouveau système de surveillance scolaire permettra d'identifier les jeunes qui quittent le système scolaire. L'initiative «Impulso Jovem» sera mise en place en même temps que la garantie pour la jeunesse. Elle ciblera les jeunes chômeurs plutôt que les NEET. Le Portugal réitère son engagement et a déjà progressé dans l'élaboration d'un plan de mise en œuvre, en collaboration avec de nombreux partenaires.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 150,2 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Alentejo, Algarve, Centro (PT), Lisboa, Norte, Região Autónoma da Madeira, Região Autónoma dos Açores

Roumanie

Taux de chômage des jeunes (juin 2013): 23,2 %

Taux de NEET (2012): 16,8 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. La Roumanie introduira des conventions de stage de six mois, pouvant déboucher sur un contrat à durée indéterminée.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 99,02 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Centru, Sud – Muntenia, Sud-Est

Suède

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 22,8 %

Taux de NEET (2012): 7,8 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration, soumission prévue fin décembre 2013. Le plan suivra de très près les recommandations par pays.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 41,26 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Mellersta Norrland, Norra Mellansverige, Sydsverige

Slovénie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 23,7 %

Taux de NEET (2012): 9,3 %

Plan de mise en œuvre: En cours d'élaboration. La Slovénie n'a pas prévu de suivre le modèle détaillé de plan de mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse, cependant elle est encouragée à le faire.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 8,61 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Vzhodna Slovenija

Slovaquie

Taux de chômage des jeunes (septembre 2013): 31,1 %

Taux de NEET (2012): 13,8 %

Plan de mise en œuvre: Un avant-projet a été soumis en octobre 2013; le plan définitif est en cours d'élaboration. La Slovaquie devrait accorder la priorité aux jeunes les plus marginalisés – en particulier les Roms –, compte tenu du taux élevé de chômage de longue durée parmi eux. Des partenariats entre toutes les organisations concernées seront nécessaires.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 67,43 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Stredné Slovensko, Východné Slovensko, Západné Slovensko

Royaume-Uni

Taux de chômage des jeunes (juillet 2013): 20,9 %

Taux de NEET (2012): 14,0 %

Plan de mise en œuvre: Le Royaume-Uni a fait savoir qu'il ne présenterait pas de plan de mise en œuvre.

Initiative pour l'emploi des jeunes: dotation provisoire de 192,54 millions d'euros

Régions admissibles au soutien de l'IEJ: Inner London, Merseyside, South Western Scotland, Tees Valley and Durham, West Midlands

Voir aussi: Memo/13/968

Further information

See also:


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website