Navigation path

Left navigation

Additional tools

Journée mondiale de l’aide humanitaire 2013: déclaration de la commissaire Kristalina Georgieva

European Commission - MEMO/13/741   18/08/2013

Other available languages: EN DE ES IT BG AR RU

Commission européenne

MÉMO

Bruxelles, le 18 août 2013

Journée mondiale de l’aide humanitaire 2013: déclaration de la commissaire Kristalina Georgieva

À la veille de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée le 19 août 2013, Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, a fait la déclaration suivante:

«Joignez-vous à moi pour rendre hommage aux femmes et aux hommes courageux qui sauvent des vies en prêtant assistance aux victimes de catastrophes naturelles et de conflits dans le monde entier. Grâce aux efforts quotidiens des travailleurs humanitaires, des millions de personnes survivent à des épreuves inimaginables et peuvent entrevoir un avenir meilleur.

Collectivement, l’Union européenne est le plus grand pourvoyeur d’aide au monde, mais l’argent seul ne distribue pas de nourriture aux affamés, ne panse pas les blessures des victimes et ne construit pas un toit au-dessus de la tête des réfugiés sans abri. Il faut pour cela qu’interviennent les travailleurs humanitaires et je suis fière que nous rendions leur action possible.

Les médecins, les infirmiers, les psychologues, les ingénieurs, les logisticiens, les responsables de programme, les gestionnaires de l’information, les conseillers en matière de sécurité et le reste de la communauté humanitaire aident les victimes de crises dans des situations difficiles. Mais ils deviennent souvent victimes eux-mêmes: des données préliminaires pour cette seule année font apparaître qu’au moins un travailleur humanitaire est assassiné, blessé ou enlevé chaque jour. Les risques sont particulièrement élevés en Afghanistan et en Syrie, mais le droit humanitaire international est enfreint fréquemment et de manière flagrante dans de nombreuses autres crises.

Cette situation a une incidence négative non seulement pour les travailleurs humanitaires, mais aussi pour les personnes qu’ils aident. Le fait de refuser au personnel humanitaire l’accès aux personnes en détresse peut laisser des milliers de personnes sans abri, sans nourriture, sans eau salubre et sans soins de santé. Lorsque des organisations humanitaires sont contraintes de quitter une région sinistrée en raison d’un niveau élevé d’insécurité, ce sont les communautés laissées pour compte qui en paient le prix.

La capacité de la solidarité européenne de se porter au secours des victimes de crises et de catastrophes est également mise à mal par les violences perpétrées contre le personnel humanitaire. Rien que l’an dernier, la Commission européenne a fourni une aide d’urgence à plus de 120 millions de personnes dans plus de 90 pays, grâce à son réseau étendu d’experts de terrain. Ceux-ci travaillent souvent dans des conditions dangereuses: ces dernières années, des équipes humanitaires de l’Union ont été temporairement évacuées de Bangui (République centrafricaine), d’Abidjan (Côte d’Ivoire), de Goma (République démocratique du Congo), de Kaboul (Afghanistan) et de Damas (Syrie), ce qui crée des obstacles supplémentaires à la fourniture d’une aide aux personnes prises au piège dans les hostilités.

C’est la raison pour laquelle, au nom des victimes et dans le souci de pouvoir apporter notre aide de manière efficace et en phase avec la solidarité de nos citoyens, j’en appelle aux parties en conflit, aux gouvernements et aux acteurs non gouvernementaux pour qu’ils protègent les travailleurs humanitaires et leur permettent de continuer à sauver des vies. C’est une question de vie ou de mort. Le monde a besoin d’un plus grand respect et d’une meilleure protection des travailleurs humanitaires.»

Pour de plus amples informations

MEMO/13/742: Journée mondiale de l'aide humanitaire: l'Union européenne soutient l'action humanitaire

Direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site internet de Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne chargé de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la gestion des crises:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website