Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

Commission européenne

MEMO

Bruxelles, 24 février 2013

Déclaration conjointe de la Haute Représentante / Vice-présidente, Mme Catherine Ashton et du Commissaire M. Andris Piebalgs sur l'adoption "d'un accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République Démocratique du Congo et dans la région"

La HR/VP Catherine Ashton, et le Commissaire au Développement, Andris Piebalgs, se félicitent de l'adoption à Addis-Abeba aujourd'hui "d'un accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en République Démocratique du Congo et la région". Ils ont rendu hommage au Secrétaire Général des Nations Unies pour sa détermination à rendre possible un tel accord, ainsi que les dirigeants de la région pour avoir choisi le dialogue et la coopération pour relever les nombreux défis auxquels la région est confrontée.

"Nous nous félicitons de l'accord-cadre signé aujourd'hui, ainsi que de la nomination prochaine d'un émissaire de l'ONU. Nous soutenons aussi le renforcement de la MONUSCO. Ce sont des mesures importantes en vue de trouver des solutions politiques durables pour les problèmes structurels qui subsistent aujourd'hui tant à l'est de la RDC que dans la région. En adoptant l'accord, les dirigeants de la RDC et de la région s'engagent à respecter des principes importants, notamment liés aux obligations de bon voisinage et en prenant les mesures nécessaires dans leurs pays respectifs".

Dans ce contexte, nous saluons également la contribution de la médiation régionale conduite par l'Ouganda entre le gouvernement de RDC et le M23. L'UE appelle les parties à négocier de bonne foi et à empêcher la reprise des hostilités dans l'Est de la RDC.

L'Union européenne est un partenaire important de la région depuis de nombreuses années. Elle est engagée à soutenir la mise en œuvre de l'accord-cadre avec tous les pays concernés et à encourager la coopération régionale.

Nous croyons que cet accord représente une opportunité pour un nouveau départ dans la région et pour les populations qui ont trop souffert. Nous appelons tous les dirigeants à un engagement fort et sincère dans sa mise en œuvre. L'UE est prête à apporter sa contribution".


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website