Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

MEMO

Bruxelles, 12 décembre 2012

Budget 2013 de l'UE adopté: Déclaration du Commissaire à la programmation financière et au budget, Janusz Lewandowski

Déclaration faite après que le Parlement européen a adopté le projet de budget 2013 de l'Union, une semaine après l'adoption du même projet par le Conseil.

"Je suis ravi que l'Union européenne, ses habitants, régions, entreprises et chercheurs ont maintenant un budget pour 2013 ainsi qu'un budget rectificatif de €6.1 milliards pour nous permettre d'assurer les besoins les plus urgents d'ici la fin de l'année. J'en salue l'attitude positive du Parlement et du Conseil tout au long de ces négociations.  Même en période d'austérité, si pas surtout en période d'austérité, le budget de l'UE est un outil d'investissement et d'espoir pour tous les Européens.

Par contre, je crains fort que le budget adopté aujourd'hui ne soit pas suffisant pour payer toutes les demandes de remboursements pour des projets. Le budget adopté est €5 milliards en dessous de ce que la Commission estime nécessaire pour 2013; en outre, €3 milliards du budget rectificatif 6 pour 2012 passent sur le budget 2013. Cela signifie que le budget de l'année prochaine sera sous une pression énorme. Le risque est bien réel que l'Union européenne se retrouve à courts de fonds tôt dans le courant de l'année 2013. La situation est inquiétante: à force de systématiquement réduire les estimations de la Commission, le Conseil et le Parlement européen risque de transformer le budget annuel de l'Union en un budget pour 9 ou 10 mois seulement; l'année dernière, nous nous sommes retrouvés à court d'argent en novembre, cette année-ci en octobre et l'année prochaine probablement encore plus tôt.

Je ne peux qu'espérer que, dans la foulée de l'accord sur le budget rectificatif de cette année, le Conseil et le Parlement honoreront l'esprit des déclarations conjointes dans lesquelles ils invitent la Commission à prendre toutes les mesures nécessaires prévues dans le Traité, et en particulier de requérir des fonds supplémentaires dans un projet de budget rectificatif si les sommes prévues dans le budget 2013 se révèlent insuffisantes pour couvrir les besoins.

Voir également MEMO/12/975.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website