Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

European Commission

MEMO

Bruxelles, 28 novembre 2012

Mission pour la croissance: créer des liens économiques au profit de la Tunisie et de l'UE

Aujourd’hui, le Vice-président Antonio Tajani se rend en Tunisie accompagné d'une importante délégation de chefs d'entreprise composée de 39 représentants des 37 entreprises et associations industrielles européennes. Globalement, la délégation représente quelque 400 000 salariés et plus de 680 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Cette mission, conjointement avec la visite de hier au Maroc, fait partie de la nouvelle série de «Missions pour la croissance» visant à aider les entreprises européennes, et plus particulièrement les petites et moyennes entreprises, à mieux tirer avantage des marchés internationaux émergents qui connaissent une croissance rapide. La visite permettra de renforcer les partenariats afin d’aider l’industrie et les PME à exploiter pleinement le potentiel des relations commerciales entre la Tunisie et l’Union européenne.

Au cours de sa visite en Tunisie, le Vice-président Tajani tiendra des discussions avec le Président Marzouki, le Premier ministre Hamadi Jebali et le Ministre de l'Industrie Mohamed Lamine Chakhari. M. Tajani rencontrera également le Ministre du Tourisme, Elyes Fakhfekh.

Avec ses homologues tunisiens M. Tajani va signer des lettres d'intention dans les domaines de:

1. La réduction de la charge administrative pesant sur les PME grâce à une coopération plus étroite

Les objectifs sont d'améliorer l'environnement des entreprises, promouvoir l'entrepreneuriat, aider les PME tunisiennes et européennes à grandir et à faire des affaires ensemble et à mieux concurrencer dans l'économie mondiale. Le dialogue fait partie de la coopération industrielle euro-méditerranéenne et de la Charte euro-méditerranéenne pour l'entreprise. La Tunisie participe activement à ces deux processus. La lettre permettra d'améliorer les conditions cadres pour les PME en réduisant les charges administratives, elle va également accroitre l'accès au financement et améliorer les marchés en modernisant l'environnement réglementaire. Une telle coopération permettra d'identifier les principaux obstacles liés au cadre réglementaire et administratif pour les PME, ainsi que de trouver des solutions appropriées pour les surmonter.

2. La coopération en matière de politique du tourisme

Le but de cette Lettre d'intention est d'établir un mécanisme de consultation bilatérale pour promouvoir la coopération ainsi que la compréhension commune des enjeux dans le domaine du tourisme. En particulier, en tenant un dialogue régulier de hauts fonctionnaires et en échangeant les meilleures pratiques sur des sujets d'intérêt commun, tels que la croissance économique sectorielle et la création d'emplois, le développement durable et le renforcement des connaissances socio-économiques.

3. La normalisation - La suppression des obstacles techniques au commerce

Le but de cette Lettre d'intention est d'éliminer les obstacles techniques au commerce, d'améliorer les relations économiques, scientifiques et techniques, d'assurer la compatibilité et l'interopérabilité des produits et d'œuvrer pour:

  • l'établissement d'un dialogue périodique et l'échange d'informations sur les initiatives de chacune des parties en matière de normalisation,

  • l'amélioration de la continuité, de l'efficience et de l'efficacité de ce dialogue, en particulier en faisant participer toutes les parties prenantes des deux côtés, et

  • l'échange d'une bonne pratique de normalisation entre l'UE et les autorités égyptiennes et les principales parties prenantes. Ce dialogue portera également sur ​​l'accroissement de la coopération mutuelle au niveau international, et sur l'utilisation des normes en matière de réglementation en vue d'harmoniser les pratiques.

4. Les matières premières - Fourniture de matières premières pour les industries en aval

L'UE et la Tunisie devraient s'efforcer d'apporter une réponse globale aux questions liées au rôle capital dans la fourniture de matières premières aux industries en aval. Ils devraient également coopérer afin d'assurer la compétitivité durable et à long terme de l'industrie du phosphate, pour limiter les risques pour la santé humaine et l'environnement - en raison de la présence de cadmium et d'autres métaux lourds dans la roche phosphatée utilisé comme un matériel pour la production d'additifs alimentaires, d'additifs pour l'alimentation des animaux et d'engrais. Un dialogue sera également mené dans le cadre du plan d'action UE-Tunisie sur la Politique européenne de voisinage, afin de promouvoir la compréhension mutuelle, renforcer la coopération bilatérale et l'échange d'informations sur les matières premières et les politiques minières. Les canaux de communication devraient également être mis en place pour renforcer l'échange d'informations.

5. Les services par satellite - Coopération sur les services de renforcement satellitaire

Cette Lettre d'intention vise à renforcer la coopération avec la Tunisie sur la dimension internationale des systèmes de navigation par satellite. Cela constituera la base d'une étroite coopération avec la Tunisie afin de favoriser les activités de promotion pour l'adoption des services de renforcement satellitaire dans la région méditerranéenne, grâce à l'utilisation du système européen EGNOS. La Tunisie devrait également veiller à ce que l'exploitation et la maintenance de la station EGNOS situé à Djerba - y compris l'importation et l'exportation de l'équipement nécessaire - se poursuivra sans heurts afin de garantir une couverture optimale de la région.

6. Les processus pour les projets agricoles

Il y a un grand potentiel d'améliorer considérablement les relations commerciales bilatérales dans ce secteur. Cette Lettre d'intention vise à atteindre une plus grande libéralisation dans les domaines de produits agricoles transformés et de produits de la pêche et de soutenir ainsi le développement des secteurs agro-alimentaires tunisiens. Cela serait extrêmement profitable pour l'industrie dans les deux zones et permettrait aux consommateurs un plus grand choix.

Conférence: Carrefour d'affaires et de la technologie 2012 - CAT 2012

Le Vice-président Tajani assistera également à des présentations sur le «Carrefour d'affaires et de la technologie 2012 - CAT 2012» et «L'emploi des jeunes en Tunisie et dans la région MENA», où il s'entretiendra avec les groupes d'intérêt de l'industrie locaux et internationaux, y compris Férid Tounsi, Directeur général de Agence pour la promotion de l'industrie et de l'innovation (API), Wided Bouchamaoui, Président de l'Union de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), et Kandeh Yumkella, Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour le développement (ONUDI); ainsi que des représentants des banques internationales; la Banque africaine de développement, la Banque mondiale et la Banque islamique pour le développement.

Tunisie: Contexte économique

Superficie: 163 600 km²

Population: 10,7 millions d'habitants - 2011

PIB en 2011: € 35,2 milliards

PIB par habitant 2011: € 3 299,3

L'exportation des biens de l'UE vers la Tunisie en 2011: € 10,9 milliards

L'importation des biens de l'UE en provenance de la Tunisie en 2011: € 9,9 milliards

Bien que la croissance économique en Tunisie ait été lente, son PIB a augmenté de 4,8% au premier trimestre de 2012. Cependant une plus grande stabilité politique est une condition nécessaire pour attirer et favoriser les IDE.

Commerce extérieur de la Tunisie

Exportations: L’UE est le premier partenaire commercial de la Tunisie et absorbe 74,1 % des exportations totales du pays. Ces dernières années, les exportations de la Tunisie vers l'UE ont augmentées. La structure des exportations de la Tunisie reflète largement la structure de l'économie. Les flux d'importation de la Tunisie sont dominés par les besoins de son secteur manufacturier. Par conséquent, les équipements mécaniques et électriques, qui répondent à la demande de biens d'équipement, et les textiles, comme entrée intermédiaire, sont en valeur les principales importations.

Importations: Le plus grand group d'importations de la Tunisie proviennent de l’UE. En 2010, les importations en provenance de l’UE vers la Tunisie représentaient 66,9 % des importations totales du pays. La Chine et la Turquie occupent la deuxième et la troisième place du classement. Les principaux produits exportés de l’UE vers la Tunisie sont les suivants: (i) les machines et le matériel de transport; (ii) les carburants et les produits miniers; (iii) les produits chimiques.

Principaux marchés: Union européenne, Chine et États-Unis.

Commerce de l’UE avec la Tunisie

Exportations: Les exportations de l’UE vers la Tunisie ont légèrement augmenté au fil du temps et représentent 0,7 % du total. Par ordre d’importance, la Tunisie est le 29e partenaire de l’UE pour ce qui est des exportations.

Importations: Les importations en provenance de la Tunisie ne représentent que 0,6 % des importations totales de l’UE et la Tunisie n’occupe que la 34e place parmi les partenaires de l’UE pour ce qui est des importations.

Informations complémentaires sur les Missions pour la croissance


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website