Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN

Commission européenne

MÉMO

Bruxelles/Cannes, le 9 octobre 2012

Nouvelles possibilités de distribution et de financement des films européens sur le marché du numérique de l'UE

Déclaration conjointe de Mme Kroes, vice-présidente (stratégie numérique), et de Mme Vassiliou, membre de la Commission (éducation, culture, multilinguisme et jeunesse), à la suite de la table ronde organisée à Cannes à l'occasion du MIPCOM avec des représentants de l'industrie cinématographique – dont des distributeurs, metteurs en scène, producteurs, diffuseurs et opérateurs de télécommunications – pour discuter des possibilités offertes par la révolution numérique en ce qui concerne la distribution et le financement des films européens sur le marché du numérique de l'UE.

1. Les possibilités offertes par la révolution numérique

Mme Kroes et Mme Vassiliou sont toutes deux d'avis que la technologie numérique a ouvert de nouvelles perspectives de distribution des films européens. Elles invitent instamment l'industrie cinématographique européenne à tirer pleinement parti de ce progrès technologique et à adapter ses modèles d'entreprise afin de diffuser plus efficacement les films européens, d'élargir leur public et d'améliorer les conditions de leur financement.

L'une et l'autre admettent que de nouvelles méthodes de distribution et de nouveaux modèles d'entreprise peuvent induire d'autres sources de financement des films, de même qu'un public plus nombreux peut procurer des recettes supplémentaires. Elles reconnaissent aussi que le morcellement géographique de l'UE constitue toujours un défi, mais estiment que la multiplicité des langues et des cultures de l'Europe est un facteur de créativité.

Avec le passage au numérique et d'un modèle économique basé sur une offre limitée de chaînes de télévision à un modèle basé sur la demande de l'utilisateur, il est encore plus urgent pour les détenteurs de droits de développer leur stratégie de distribution en ligne. Les films européens doivent être de plus en plus nombreux sur les plateformes de vidéo à la demande et les détenteurs de droits devraient renforcer leur présence sur les plateformes mondiales y compris iTunes et Netflix par une stratégie de marque et de promotion efficace.

2. Les différents moyens de financer et de distribuer un film et la séquence des fenêtres de diffusion

Les membres de la Commission soulignent l'importance du cinéma et admettent que la sortie en salles joue un rôle crucial dans la création de l'image de marque d'un film et conditionne son succès sur d'autres plateformes de distribution. Toutefois, elles reconnaissent que le secteur est confronté à de grands problèmes pour ce qui est d'harmoniser les pratiques en matière de fenêtres de diffusion dans la plupart des États membres et d'exploiter les nouvelles possibilités offertes par la distribution numérique.

Les participants à la table ronde ont cherché à savoir si le système actuel de fenêtres de diffusion est toujours adapté aux nouveaux modèles de distribution, compte tenu du changement de comportement du public (du contenu tout le temps, par tout moyen et partout) et du fait que de nouveaux acteurs, comme les opérateurs de plateforme de vidéo à la demande, les fabricants de TV connectée ou les exploitants de système de TV hybride, constituent autant d'investisseurs potentiels dans la production de films. Les deux membres de la Commission admettent que de nouvelles méthodes de distribution et de nouveaux modèles d'entreprise peuvent fournir de nouvelles sources de financement des films, qui ne portent pas nécessairement préjudice à la distribution cinématographique ni à l'audience des services télévisés. Elles soulignent que la relation entre la sortie en salles et d'autres formes de distribution ne doit pas être considérée comme un jeu à somme nulle et qu'il n'y a pas forcément de concurrence directe entre, d'une part, le cinéma et, d'autre part, le DVD et/ou la vidéo à la demande. Les participants à la table ronde ont apporté leur soutien aux expériences qui ont eu lieu dans certains pays et consisté à sortir un film simultanément, ou quasi simultanément, au cinéma et en vidéo à la demande.

Les conclusions de ces fructueuses discussions serviront à la Commission pour préparer la proposition de recommandation du Conseil sur le film européen à l'ère numérique. La Commission continuera à consulter les États membres et les parties prenantes sur le meilleur moyen de donner une plus grande visibilité et un meilleur accès aux films européens dans l'environnement numérique.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site