Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Déclaration du Président de la Commission européenne suite à sa rencontre avec les Présidents des partis politiques européens

Commission Européenne - MEMO/12/47   26/01/2012

Autres langues disponibles: aucune

MEMO/12/47

Bruxelles, le 26 janvier 2012

Déclaration du Président de la Commission européenne suite à sa rencontre avec les Présidents des partis politiques européens

Le Président de la Commission européenne José Manuel Barroso a rencontré aujourd'hui au Berlaymont le Président du Parti populaire européen Wilfried Martens, le Président du parti socialiste européen, Sergueï Stanichev, le Président du parti européen des libéraux démocrates et réformateurs, Sir Graham Watson et les co-présidents du Parti vert européen, Monica Frassoni et Philippe Lamberts. M Barroso était accompagné par le Vice Président Maros Šefcovic.

Cette rencontre intervient à un moment où pour surmonter la crise actuelle de façon décisive, l'Europe doit aller fermement de l'avant vers plus de coordination et d'intégration européennes.

Elle fut l'occasion pour le Président de la Commission européenne et les chefs des partis politiques européens de renouveler leur soutien fort et commun aux principes fondamentaux de l'intégrité de l'Union européenne, du respect des traités et de la méthode communautaire.

La nécessité de faire preuve, plus que jamais en ces temps exigeants, de solidarité et d'équité a également été réaffirmée. Les sacrifices demandés doivent être mieux répartis, la justice sociale est un élément clef pour sortir de la crise par le haut.

Dans ce contexte, le Président de la Commission a souligné que l'accord international qui sera discuté au prochain Conseil européen informel devra respecter ces principes et s'assurer en particulier de la pleine participation des tous les Etats membres signataires ainsi que de celle du Parlement européen.

Il convient aussi que cet accord comporte une clause adéquate assurant la primauté de la loi de l'UE et de son application et que les Etats signataires s'engagent à apporter leur soutien aux propositions de la Commission pour renforcer le "Six Pack".

Enfin, il ne pourrait en aucun s'agir de créer de nouvelles institutions européennes mais de renforcer le lien entre les institutions existantes et les instances nationales. Dans cet esprit, il est indispensable que la coopération entre parlements nationaux et parlement européen s'inscrive clairement dans des traités de l'Union européenne conformément au protocole.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site