Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

L’UE réaffirme son soutien aux élections et au redressement à long terme en Côte d’Ivoire

Commission Européenne - MEMO/11/812   23/11/2011

Autres langues disponibles: EN DE

MEMO/11/812

Bruxelles, le 23 novembre 2011

L’UE réaffirme son soutien aux élections et au redressement à long terme en Côte d’Ivoire

À l’occasion de la rencontre d’aujourd’hui avec le président de la Côte d’Ivoire, M. Alassane Ouattara, le président de la Commission européenne, M. Jose Manuel Barroso, a réaffirmé le soutien de l’UE aux prochaines élections ainsi qu’au redressement économique et social du pays. Il s’agit de la première visite officielle du président Ouattara à la Commission européenne. Un train de mesures, portant sur un montant de 125 millions d’euros, a été officiellement adopté ce jour lors d’une cérémonie de signature organisée à Bruxelles. L’objectif consiste à financer cinq projets essentiels, destinés à améliorer les conditions de vie de la population ivoirienne, en particulier les domaines de la santé, de la formation professionnelle (en aidant plus particulièrement les jeunes à entrer sur le marché du travail), des transports, de la société civile et de la gestion des affaires publiques.

Le train de mesures, d'un montant de 125 millions d’euros, est financé au titre du Fonds européen de développement et sera spécifiquement axé sur les domaines suivants:

1. transports: entretien du réseau routier et remise en état des routes les plus endommagées reliant la Côte d’Ivoire au Ghana pour aider le pays à se redresser;

2. formation professionnelle: mesures destinées en particulier à l’insertion des jeunes sur le marché du travail; plusieurs centres de formation seront modernisés et équipés;

3. santé: mesures visant à améliorer les soins de santé et à permettre à la frange la plus pauvre de la population d’accéder aux médicaments de base;

4. soutien financier et institutionnel, destiné notamment à améliorer le système national de statistiques sur lequel repose le système budgétaire de la Côte d’Ivoire afin de clarifier les résultats;

5. société civile, en particulier les femmes et les jeunes: les mesures viseront à encourager la participation démocratique et à contribuer au processus de réconciliation nationale.

L’aide actuelle de l’Union européenne à la Côte d’Ivoire s’élève à quelque 420 millions d’euros et est destinée à l’allégement de la dette, à la gestion des affaires publiques, à l’agriculture ainsi qu’à la justice. L’UE finance notamment l’organisation des prochaines élections à hauteur de 11 millions d’euros, par l’intermédiaire de l’instrument de stabilité.

Le train de mesures comprend également un volet relatif à l’aide humanitaire. L’Union européenne est présente en Côte d’Ivoire depuis le tout début de la crise humanitaire. En décembre 2010, elle a adopté une décision pour aider la population fuyant les violences à se réfugier dans des camps établis dans des pays voisins, comme le Liberia. En Côte d’Ivoire même, la Commission contribue à satisfaire les besoins de base comme l’approvisionnement en eau et en nourriture, la mise en place d’installations d’assainissement et la protection civile. Par ailleurs, elle ouvrira un bureau d’aide humanitaire à Abidjan afin de garantir le lien entre l’aide humanitaire fournie et le développement à long terme du pays.

Au début de l’année, M. Andris Piebalgs, membre de la Commission chargé du développement, a été le premier représentant de l’UE à effectuer une visite officielle en Côte d’Ivoire depuis la crise. Il a profité de ce déplacement pour rencontrer le président Ouattara et réaffirmer le soutien de la Commission au développement à long terme du pays, consacré par la cérémonie de signature organisée aujourd'hui.

De plus amples informations sur la visite du commissaire Piebalgs en Côte d’Ivoire sont disponibles à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/headlines/news/2011/05/20110505_fr.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site