Navigation path

Left navigation

Additional tools

Mme Catherine Ashton, Haute Représentante des Affaires extérieures et de la Politique de Sécurité de l'Union européenne et Vice-présidente de la Commission européenne, et M. Andris Piebalgs, Commissaire en charge du Développement, ont aujourd'hui fait la déclaration suivante :

European Commission - MEMO/11/69   03/02/2011

Other available languages: EN

MEMO/11/69

Bruxelles, 3 février 2011

Mme Catherine Ashton, Haute Représentante des Affaires extérieures et de la Politique de Sécurité de l'Union européenne et Vice-présidente de la Commission européenne, et M. Andris Piebalgs, Commissaire en charge du Développement, ont aujourd'hui fait la déclaration suivante :

Nous nous réjouissons du grand sens des responsabilités dont ont fait preuve les électeurs nigériens en se rendant aux urnes de façon pacifique pour le premier tour des élections présidentielles et pour les élections législatives et saluons les efforts des autorités de la transition pour respecter la feuille de route sur laquelle elles se sont engagées depuis avril 2010.

A la suite du référendum constitutionnel du 31 octobre 2010, ces élections représentent une étape fondamentale dans le processus de transition vers la démocratie, ainsi qu'une étape clé pour le retour à une coopération complète entre le Niger et l'Union européenne, comme agréé lors des consultations au titre de l'article 96 de l'Accord de Cotonou.

L’Union européenne suit très attentivement le processus électoral en cours au Niger, qui bénéficie d’ailleurs de son soutien technique et financier de plus de 20 million d’Euros.

Dans le cadre de son engagement ferme à appuyer la tenue de ces élections, l’Union européenne a également déployé une Mission d’Observation Electorale indépendante, conduite par le membre du Parlement européen, M. Santiago Fisas Ayxela, qui fera des propositions concrètes pour contribuer à l’amélioration des scrutins futurs.

Nous encourageons les candidats, les autorités et la Commission électorale nationale indépendante à continuer à assurer la plus grande transparence du processus et à respecter la volonté exprimée par les électeurs nigériens et appelons le Conseil Constitutionnel de Transition à tout mettre en œuvre pour que les résultats définitifs détaillés des scrutins puissent être publiés dans les meilleurs délais.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website