Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Déclaration de M. John Dalli, membre de la Commission: l’adoption d’un règlement relatif à l’information sur les denrées alimentaires est une bonne nouvelle pour les consommateurs

Commission Européenne - MEMO/11/482   06/07/2011

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

MEMO/11/482

Bruxelles, le 6 juillet 2011

Déclaration de M. John Dalli, membre de la Commission: l’adoption d’un règlement relatif à l’information sur les denrées alimentaires est une bonne nouvelle pour les consommateurs

Le Parlement européen vient d’adopter un règlement relatif à l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires.

Le commissaire à la santé et à la politique des consommateurs, M. John Dalli, a déclaré:

"Je salue l’importante décision prise aujourd’hui. Celle-ci est l’aboutissement d’efforts entamés voici plus de trois ans pour mieux aider les consommateurs à choisir en connaissance de cause lorsqu’ils achètent des denrées alimentaires. Le vote du Parlement constitue une étape décisive dans nos démarches visant à renforcer la capacité d’action des consommateurs et à contribuer à la lutte contre l’obésité et les maladies chroniques, qui sont en augmentation dans l’Union européenne."

Cet accord constitue une bonne nouvelle pour les consommateurs.

Il leur conférera une autonomie accrue grâce à l’introduction, entre autres, des mesures suivantes:

  • utilisation d’une taille de police de caractère minimale pour les informations obligatoires de façon à rendre celles-ci plus lisibles;

  • affichage obligatoire d’informations nutritionnelles pour aider les consommateurs à repérer les aliments répondant à leurs préférences personnelles ou à leur régime alimentaire;

  • affichage obligatoire d’informations sur les allergènes contenus dans les denrées alimentaires préemballées ou non et dans les denrées alimentaires vendues dans les restaurants, de façon à permettre aux consommateurs de mieux préserver leur santé;

  • mention obligatoire du pays d’origine sur les étiquettes pour les viandes de porc, de mouton, de chèvre et de volaille. L’existence d’un cadre juridique pour la mention volontaire d’indications d’origine contribuera à prévenir le risque de désinformation des consommateurs et garantira des conditions de concurrence homogènes pour tous les opérateurs économiques.

Je profite de l’occasion pour exprimer publiquement ma reconnaissance à tous les acteurs à qui nous devons cette réussite: le Parlement européen, la présidence hongroise et les présidences antérieures, le Conseil et les services de la Commission. Je tiens à remercier tout particulièrement Mme Renate Sommer, rapporteur au Parlement européen sur cette question, pour son travail assidu et le dévouement dont elle a fait preuve pour parvenir à un compromis équilibré avec le Conseil.

Bien entendu, la décision actuelle est le résultat d’un compromis. Je note dès lors avec regret que dans certains domaines essentiels le règlement ne va pas aussi loin que nous l’aurions souhaité. Ainsi, la proposition initiale de la Commission de faire figurer les informations nutritionnelles à l’avant des emballages n’a pas été approuvée. Toutefois, le cadre juridique relatif à la mention volontaire d’informations nutritionnelles sur la face avant de l’emballage constitue un pas dans la bonne direction.

De même, je déplore que les exigences en matière d’étiquetage concernant les ingrédients et la valeur nutritive ne s’appliquent pas, à ce stade, aux boissons alcoolisées. Je m’efforcerai néanmoins de veiller à ce que nous trouvions un juste équilibre lors du réexamen prochain de cette question.»

MEMO/11/481


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site