Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN ES

MEMO/11/146

Strasbourg, 8 mars 2011

Déclaration conjointe de la Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission Catherine Ashton et la Vice-présidente Viviane Reding à l'occasion de la journée internationale de la femme

"Aujourd'hui, nous célébrons le 100e anniversaire de la journée internationale de la femme. Tout au long du siècle écoulé, cet important événement a marqué les avancées économiques, sociales, politiques et culturelles obtenues par les femmes dans le monde entier. Les femmes ont de tout temps lutté pour plus de liberté et, en particulier, pour une plus grande liberté de choix. Nous profitons de cette occasion pour réaffirmer ensemble notre détermination à promouvoir les droits des femmes et l'égalité entre les sexes. Ce n'est qu'en prenant des mesures énergiques aujourd'hui que nous garantirons aux femmes et aux fillettes un avenir sans discrimination ni violence, dans un monde offrant les mêmes chances à toutes et à tous.

Le thème de cette année, "L'égalité d'accès à l'éducation, à la formation, aux sciences et aux technologies" est de la plus haute importance. L'éducation est un droit humain fondamental; elle est essentielle à la sécurité économique et aux possibilités économiques, ainsi qu'au développement durable. Investir à l'échelle mondiale dans l'éducation des fillettes stimule la croissance économique et la participation politique. L'alphabétisation et l'apprentissage du calcul permettent aux femmes d'accéder à l'indépendance économique, ce qui accroît leurs chances d'exploiter pleinement leur potentiel.

Les femmes ont joué un rôle crucial dans le déclenchement des mutations qui s'opèrent en Afrique du Nord. Dans un climat de violence, elles se sont engagées dans la lutte pour le changement. Nous espérons que le rôle crucial que les femmes ont joué jusqu'à présent sera pleinement pris en compte dans les changements institutionnels qui font déjà l'objet de discussions dans la région. Les femmes doivent être au cœur des discussions sur le nouvel ordre qui sera mis en place.

La journée internationale de la femme nous rappelle également que de nombreuses femmes de par le monde continuent d'être victimes d'inégalités. Elles gagnent moins et possèdent moins que les hommes et restent sous-représentées politiquement. Chaque jour, des milliers de femmes et de fillettes sont victimes de violences à caractère sexiste, ce qui inclut notamment les maltraitances sexuelles, la traite et les mariages précoces ou forcés.

Aujourd'hui, l'UE réaffirme sa détermination à promouvoir l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes. L'égalité entre les femmes et les hommes est un droit fondamental, une valeur commune de tous les pays de l'Union et une condition sine qua non d'une croissance intelligente, durable et inclusive au sein de l'UE, ainsi qu'un principe fondamental de son action extérieure."


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website