Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

MEMO/10/24

Bruxelles, le 29 janvier 2010

Points de press e de Monsieur le Commissaire Vladimír ŠPIDLA à la c onférence de presse suite à la réunion informelle des ministres de l’Emploi et de la Politique sociale de l’UE à Barcelone

Je viens de terminer mon dernier conseil informel.

C´est un moment très émo uvant pour moi. Je suis fier de constater que la qualité de nos débats a beaucoup progressé en cinq ans. En échangeant nos expériences nationales et en réfléchissant ensemble, nous avons approfondi notre connaissance du marché du travail et des systèmes de protection sociale. Nous travaillons mieux aussi, il me semble, avec les partenaires sociaux et la société civile – un progrès auquel je tiens beaucoup.

Nous comprenons également mieux maintenant les grands défis qui se poseront à nous dans les années qui viennent – le changement démographique, le changement climatique. Nous comprenons comment nous allons devoir nous adapter à ce nouveau cadre du marché du travail, et tout ce que cela veut dire pour nos systèmes sociaux et les compétences et expériences qui seront requises de nos travailleurs.

Je me souviens des discussions difficiles avec les partenaires sociaux sur le concept de la flexicurité. Nous avons surmonté cela et nous avons maintenant un vrai modèle, une approche conceptuelle solide pour nos marchés du travail. La mise en œuvre est plus dure à réussir et nous n´y sommes pas encore – mais je suis confiant que le bon travail commencé se poursuivra.

Nous faisions de grands progrès en termes de taux d’emploi et ensuite la crise a frappé de plein fouet, détruisant une grande partie de nos efforts. Ce fut un coup dur. Mais grâce à notre travail ensemble, grâce à notre dialogue avec les partenaires sociaux, notre réponse a été forte, efficace et coordonnée.

Oui, les taux de chômage ont augmenté, et dans certains pays, beaucoup. Mais beaucoup moins qu’aux Etats Unis, et beaucoup moins que ce que les experts craignaient au début. La crise a démontré l’importance et les bienfaits du modèle social européen et de nos systèmes de protection sociale – c’est une leçon essentielle à retenir.

Les mesures prises ont aidé à maintenir les gens dans leur emploi. Les mois à venir seront durs, nous continuerons à voir le chômage augmenter – il y a toujours un laps de temps entre la reprise économique et la reprise de l’emploi. Notre grand défi est de continuer à aider les travailleurs pendant cette période, surtout les jeunes et les vulnérables, mais aussi de s’assurer que notre reprise économique ne soit pas une croissance sans création d’emplois. Dans ce contexte là, une stratégie Europe 2020 réaliste mais ambitieuse est essentielle.

Pour conclure, je tiens à vous remercier de ces cinq dernières années, pour votre collaboration, pour votre amitié. Bon courage pour le travail très important que vous allez poursuivre.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website