Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

MEMO/09/83

Bruxelles, le 25 février 2009

État de la situation dans l'industrie automobile européenne

(Voir aussi IP/09/318)

Douze millions d'emplois dépendent de l'industrie automobile, premier investisseur privé en R&D de l'Union européenne, alors que sur le plan économique son chiffre d'affaires est de l'ordre de 780 milliards d'euros.

L'industrie automobile est vitale pour la prospérité de l'Europe. L'Union européenne est le plus gros constructeur mondial de voitures, avec plus de 18 millions de véhicules produits par an et près d'un tiers de la production mondiale de voitures particulières. Elle emploie un nombre énorme de travailleurs qualifiés, avec plus de 2 millions d'emplois directs, mais en induisant quelque douze millions d'emplois. Elle est un moteur essentiel de l'acquisition de connaissances et de l'innovation, avec plus de 20 milliards d'euros d'investissements par an dans la R&D, ce qui en fait le plus gros investisseur privé d'Europe dans ce domaine. Avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 780 milliards d'euros et une valeur ajoutée de plus de 140 milliards, elle contribue de façon majeure au PIB de l'Union. Elle exporte beaucoup plus qu'elle n'importe, avec un excédent de plus de 60 milliards d'euros pour des exportations globales de 125 milliards. En outre, ce secteur joue un rôle central pour relever de nombreux défis économiques, sociaux et environnementaux essentiels qui se posent aujourd'hui à l'Europe, comme la mobilité durable et la sécurité.

La construction automobile est étroitement liée à de nombreux autres secteurs. L'électronique, l'ingénierie mécanique et électrique, les technologies de l'information, l'acier, la chimie, le plastique, les métaux et le caoutchouc sont tous des fournisseurs de premier plan. 20% de la production d'acier de l'Union et 36% de sa production d'aluminium alimentent la construction automobile. Ce secteur revêt aussi une très importante dimension transfrontalière en Europe et dans le monde. Généralement, une voiture fait intervenir quelque 50 équipementiers en amont, répartis dans toute l'Europe, qui génèrent environ 75% de la valeur ajoutée du véhicule neuf. En conséquence, la valeur des échanges intra-communautaires de produits automobiles se situe à un niveau important (environ 360 milliards d'euros en 2007) même si elle est retombée au début de la crise en 2008 (à 315 milliards). Le moindre fléchissement du secteur automobile a donc de graves répercussions sur les autres secteurs et l'ensemble des États membres de l'Union.

La crise économique actuelle se caractérise par un brusque fléchissement de l'industrie de transformation. La production industrielle de l'Union a baissé de 8,4% au dernier trimestre de 2008, et tout indique que cette chute va en s'accélérant avec le tarissement des entrées en carnets de commandes. La récession a frappé l'industrie automobile de plein fouet: la contraction de son activité (-20%) est la plus forte qui ait été enregistrée. Il y a lieu d'observer des tendances comparables dans des secteurs étroitement liés à l'automobile comme l'acier, où on s'attend à une baisse de la consommation de -30% au premier trimestre de cette année et de -16% au deuxième.

Au dernier trimestre de 2008, les nouvelles immatriculations de véhicules en Europe ont reculé en moyenne de -20%. Les ventes de voitures particulières neuves ont baissé de -1,2 million d'unités en 2008. Entre janvier 2008 et janvier 2009, la chute de l'activité du marché européen des voitures particulières a atteint -27%. Les constructeurs de véhicules utilitaires sont encore plus durement frappés. Entre janvier et novembre 2008, les commandes de véhicules lourds sont tombées de 38.000 à 600, ce dernier chiffre correspondant aux deux tiers de la capacité de production journalière d'un constructeur moyen d'utilitaires. Certes, la situation varie d'un État membre à l'autre mais le ralentissement frappe à présent tous les marchés de l'Union, et tous les grands constructeurs européens sont gravement touchés.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website