Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

MEMO/09/228

Brussels, 11 May 2009

La commissaire européenne Viviane Reding se félicite du succès des films européens à Cannes et appelle au renforcement de la distribution du cinéma européen dans le monde

Dans une vidéo mise en ligne sur son site internet ce matin, Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l'information et des médias, s'est réjouie de la réussite du cinéma européen et a invité l'industrie audiovisuelle et les pouvoirs publics à agir afin d'augmenter la part des films européens dans le marché international. Le programme MEDIA Mundus, qui vient d'être adopté par le Parlement européen et les États membres, est destiné à renforcer la présence des films européens dans les cinémas du monde.

"Nous ne devons plus nous satisfaire de montrer nos films européens lors d'un festival du film français au Japon ou une semaine du film européen dans les cinémathèques de Mexico ou de Sydney! Les Oscars allant à des films européens, c'est très bien, mais ça ne suffit pas!" a déclaré la Commissaire européenne Viviane Reding dans sa vidéo mise en ligne ce matin. "Nous devons viser pour nos films une large distribution dans les circuits commerciaux. Par exemple, je souhaite, au moment où l'Union européenne négocie un accord commercial avec la Corée du Sud, que nous visions à atteindre d'ici 5 ans 15% des parts de marché en Corée contre 5% aujourd'hui. Autre exemple: je suis convaincue que nos films peuvent conquérir une part significative des 45% de parts de marché des films étrangers en Chine."

Cette année 17 films ayant bénéficié du cofinancement de plus de € 3 million par le programme MEDIA seront projetés au 62è Festival international du film de Cannes, dont 10 sur les 20 films retenus pour la compétition de la sélection officielle de Cannes 2009. Or le cinéma européen n'a pas encore conquis les grands publics d'autres continents.

"Je propose que commence rapidement une concertation entre les industriels européens et les pouvoirs publics, nationaux et européens, pour se fixer des objectifs de part de marché à l'international, pour ensuite y focaliser nos actions," a souhaité Commissaire Reding dans son message vidéo. "Le programme MEDIA Mundus va tester jusqu'en 2013 les mécanismes d'une action qui devra prendre ensuite une plus grande ampleur."

Le 15 Mai la Commission Européenne organisera à Cannes une journée d'information pour les professionnels du cinéma "Le Rendez-vous européen," où seront présentées les nouvelles actions du programme MEDIA International et les premiers témoignages des organisateurs des projets qui y participent déjà.

Contexte

Le 8 Mai le Parlement Européen et les Etats Membres ont adopté le programme MEDIA Mundus dédié à renforcer la compétitivité de l'industrie audiovisuelle européenne sur la scène internationale et à stimuler la collaboration avec les pays tiers dans ce domaine (IP/09/26). Au cours de la période 2011-2013, l'Union européenne consacrera 15 millions d'euros à des projets soumis par des professionnels de l’audiovisuel provenant de l'UE et de pays tiers.

Le message vidéo de Mme Reding est disponible à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/commission_barroso/reding/video/index_en.htm

Annexe

Films financés par le programme Media dans le Festival de Cannes 2009

La Compétition

Los Abrazos Rotos (Étraintes brisées), de Pedro Almodóvar (Espagne)
(MEDIA financement: €1 105 708)
Après un accident un homme écrit, vit et aime dans l’obscurité jusqu'à ce qu'il rencontre Diego.

Fish Tank, d'Andrea Arnold (Royaume-Uni/Pays-Bas)
(MEDIA financement: €44 706)
L'histoire de Mia, 15 ans, adolescente à problèmes commence à changer quand sa mère rentre à la maison en compagnie d'un inconnu, Connor, qui promet de faire leur bonheur...

Un prophète, de Jacques Audiard (France/Italie)
(MEDIA financement: €290 422)
Malik El Djebena, à son arrivée en prison, tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi, mais très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

Vincere, de Marco Bellocchio (Italie/France)
(MEDIA financement: €157 623)
Dans la vie de Mussolini, il y a un lourd secret que l’histoire officielle ne raconte pas : une femme, Ida Dalser, et un enfant, Benito Albino conçu, reconnu puis désavoué.

Das weisse Band (Le Ruban blanc), de Michael Haneke (Autriche/Allemagne/France/Italie)
(MEDIA financement: €302 082)
A la veille de la première guerre mondiale, d’étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d’un rituel punitif dans un village d'Allemagne.

Looking for Eric, de Ken Loach (Royaume-Uni/Italie/Belgique/Espagne)
(MEDIA financement: €526 931)
Eric Bishop, fanatique de foot, est en crise, mais le King Cantona peut l’aider à reprendre sa vie en mains.

Enter the Void, de Gaspar Noé (France/Allemagne/Italie)
(MEDIA financement: €60 340)
Oscar est touché par une balle. Tandis qu'il agonise, son esprit, fidèle à la promesse faite à sa sœur de ne jamais l'abandonner, refuse de quitter le monde des vivants.

The Time that Remains, d'Elia Suleiman (France/Belgique/Italie)
(MEDIA financement: €50 000)
"The Time that remains" est un film sur la création d’Israël en 1948 jusqu'à nos jours. Le film dresse un portrait de la vie quotidienne de ces Palestiniens qui sont restés sur leurs terres natales et qu’on nomme « Arabes-Israéliens ».

Visage, de Tsai Ming-Liang (France/Taiwan)
(MEDIA financement: €60 000)
Un Taïwanais, réalisateur de film, est invité au Louvre à Paris pour y faire un film sur le mythe de Salomé. Mais dès le début du tournage, les problèmes s'accumulent...

Antichrist (Antéchrist), de Lars Von Trier (Danemark/Allemagne/France/Suède/Italie/Pologne)
(MEDIA financement: €97 000)
Un couple en deuil se retire à "Eden", un chalet isolé dans la forêt, où ils tentent de réparer leurs cœurs brisés et leur mariage en difficulté.

Un Certain Regard

Le père de mes enfants, de Mia Hansen-Løve (Allemagne/France)
(MEDIA financement: €84 880)
Inspiré des derniers jours du producteur Humbert Balsan et les conséquences de son suicide sur ses proches.

Séances de minuit

Panique au village, de Stéphane Aubier & Vincent Patar (Belgique/France/Luxembourg)
(MEDIA financement: €38 000)
Cow-Boy et Indien sont des professionnels de la catastrophe. Dès qu’ils ont un projet, le chaos sort de sa boîte.

Ne te retourne pas, de Marina de Van (France/Luxembourg/Italie/Belgique)
(MEDIA financement: €55 675)
Jeanne découvre chez sa mère une photographie qui la met sur la trace d'une femme en Italie, où elle trouvera la clef de son étrange passé...

Séances spéciales

Kalat Hayam (Jaffa), de Keren Yedaya (France/Allemagne/Israël)
(MEDIA financement: €27 000)
Jaffa, les relations entre employeurs juifs et salariés arabes sont bonnes, en apparence...

Quinzaine des Réalisateurs

La famille Wolberg, de Axelle Ropert (France/Belgique)
(MEDIA financement: €30 000)
Jour après jour, une série de fissures, certaines légères, d'autres irrévocables, va lézarder les apparences d'une famille promise à rester éternellement unie et heureuse.

De Helaasheid der Dingen (La merditude des choses), de Felix Van Groeningen (Belgique/Pays-Bas)
(MEDIA financement: €35 000)
Gunther Strobbe, 13 ans, parvient à se “démerder” de sa grand-mère où il vit avec son père et ses trois oncles et quotidiennement baigne dans un climat de beuveries effrénées, de drague éhontée et de glande constante...

Semaine de la Critique

Altiplano, de Peter Brosens & Jessica Woodworth (Belgique/Allemagne/Pays-Bas)
(MEDIA financement: €80 000)
Un film lyrique sur notre vie divisée. Grace et Saturnina ont perdu leurs amours et maintenant leurs vies fusionnent.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website