Navigation path

Left navigation

Additional tools

Un bon jeu de pneus peut réduire vos frais de carburant

European Commission - MEMO/08/698   13/11/2008

Other available languages: EN DE

MEMO/08/698

Bruxelles, 13 novembre 2008

Un bon jeu de pneus peut réduire vos frais de carburant

La technologie actuelle permet de réduire sensiblement la part imputable aux pneumatiques dans la consommation et donc les frais de carburant: on relève jusqu'à 10% d'écart de consommation entre les meilleurs et les moins bons pneumatiques disponibles sur le marché. La Commission européenne a présenté une proposition de directive instaurant un système d'étiquetage qui vise à orienter le choix des consommateurs vers les pneumatiques offrant une plus grande efficacité énergétique et de meilleures performances, par la mise à disposition d'informations harmonisées et faciles à comprendre sur les pneumatiques.

Les économies de carburant attendues d'une utilisation accrue de pneumatiques efficaces en carburant sont selon les estimations comprises entre 2,4 et 6,6 millions de tep (tonnes équivalent pétrole) en 2020, en fonction de la vitesse de transformation du marché, ce qui dépasse la consommation annuelle de pétrole en Hongrie.

Une partie de la consommation de carburant des véhicules est perdue dans l'interaction entre la route et les pneumatiques. Les performances des pneumatiques en ce qui concerne l'adhérence sur sol mouillé, qui influe directement sur la sécurité routière, sont également très variables. Certains pneumatiques affichent aussi des performances supérieures en matière de bruit de roulement externe, qui représente une part importante des nuisances liées à la circulation routière. En l'absence d'informations fiables et comparables sur les performances des pneumatiques, les consommateurs ont cependant des difficultés à prendre en compte ces aspects, en particulier lors de la décision d'achat de pneumatiques en remplacement d'un jeu de pneus usés.

Le système d'étiquetage que propose la Commission permettra aux utilisateurs finaux de comparer les pneumatiques, grâce à un système de classement en fonction de l'efficacité en carburant et de l'adhérence sur sol mouillé, avec indication du bruit de roulement externe émis. L'objectif est de promouvoir l'évolution du marché vers des pneumatiques réduisant la consommation de carburant et moins bruyants.

La directive proposée obligera les fabricants de pneumatiques à indiquer l'efficacité en carburant, l'adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement externe des pneumatiques des catégories C1, C2 et C3 (pneumatiques montés respectivement sur les voitures particulières, les véhicules utilitaires légers et les poids lourds). Les performances des pneumatiques devront être affichées au point de vente au moyen d'un autocollant et indiquées dans la documentation technique promotionnelle (catalogues, dépliants et sites de commercialisation sur internet).

Il est proposé que le système d'étiquetage prenne effet fin 2012.

La proposition bénéficiera aux utilisateurs finaux (consommateurs, entreprises ou collectivités locales propriétaires de flottes de véhicules, ainsi que les opérateurs de transport routier), qui seront à même de choisir en connaissance de cause et de réaliser des économies effectives en optant pour des pneumatiques qui réduisent la consommation de carburant. Elle aura également un effet positif pour les fabricants de pneumatiques, qui sont confrontés à une rentabilité insuffisante de leurs investissements dans la recherche-développement. La mise à disposition d'informations normalisées sur les performances des pneumatiques permettra également de ne pas fonder la concurrence uniquement sur les prix, mais aussi sur les performances des pneumatiques.

Enfin, le système d'étiquetage contribue à l'évolution vers des transports plus propres, par la réduction des émissions de CO2 et de polluants que permet d'obtenir l'utilisation accrue de pneumatiques efficaces en carburant. Les réductions d'émissions de CO2 de tous les types de véhicules devraient se situer entre 1,5 et 4 millions de tonnes par an, selon la vitesse d'évolution du marché en faveur de pneumatiques efficaces en carburant. Cela équivaut à une réduction du nombre de voitures particulières circulant sur les routes de l'UE comprise entre 0,5 et 1,3 million.

La proposition est faite au niveau de l'UE afin d'éviter la fragmentation du marché de l'Union et d'assurer des conditions équitables de concurrence entre les fabricants.

Plus d’informations ici.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website