Navigation path

Left navigation

Additional tools

Cogénération

European Commission - MEMO/08/695   13/11/2008

Other available languages: EN DE

MEMO/08/695

Bruxelles, 13 novembre 2008

Cogénération

La cogénération permet à l’Union européenne de se rapprocher de ses objectifs en matière d’énergie. Elle constitue un outil qui a fait ses preuves pour accroître l’efficacité énergétique et atteindre les objectifs en matière d’économies d’énergie. Elle contribue à hauteur d’environ 2 % à l’objectif de 20 % d’économies d’énergie primaire annuelles d’ici à 2020. Elle aide à lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de CO2 (100 Mt de CO2/an) et les pertes sur les réseaux. Elle contribue également à l’accroissement de la concurrence sur le marché de l’électricité. Pour ces raisons, il est nécessaire de veiller à ce que tout le potentiel de la cogénération soit exploité dans l’ensemble de l’Union européenne.

La cogénération permet de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur d’une manière très efficace et respectueuse de l’environnement. Elle consiste à utiliser tant l’électricité elle-même que la chaleur qui se dégage lors de sa production, d’où des pertes d’énergie moindres. Des installations fonctionnant selon ce principe peuvent également être implantées à proximité des utilisateurs, ce qui réduit les pertes dues à la transmission sur le réseau.

Lors de la production électrique traditionnelle, la chaleur inutilisée est généralement libérée dans l’environnement. La cogénération permet d’éviter cette perte, la chaleur étant employée localement pour le chauffage, par exemple de serres ou de centres commerciaux ou encore dans des systèmes de chauffage urbain. La cogénération est souple et accepte différents types de combustibles: charbon, gaz naturel, énergies renouvelables...

La Commission considère la directive «cogénération»[1] comme un outil important pour aider l’Europe à relever les défis en matière d’énergie. Depuis son adoption, en 2004, les États membres et la Commission coopèrent étroitement afin de promouvoir la cogénération. Des mesures importantes ont notamment été prises pour faciliter la pleine mise en œuvre de la directive dans l’ensemble de l’Union européenne (avec en particulier la détermination de valeurs de référence et l’élaboration d’orientations pour calculer l’électricité produite par cogénération). La Commission continuera à suivre ce processus et présentera, si nécessaire, des propositions supplémentaires pour encourager le développement de la cogénération, en étroite collaboration avec les États membres. La production d’électricité issue de la cogénération a atteint 366 TWh pour l’UE-27 en 2006, soit 11% de la production totale d’électricité.

Il est crucial pour l’Union européenne de renforcer la sécurité de l’approvisionnement en énergie et de promouvoir l’efficacité énergétique. La cogénération est un outil important pour y parvenir et elle présente de nombreux autres avantages directs et indirects pour les Européens.

Elle réduit la pression qui pèse sur l’environnement, les pertes de chaleur, les émissions de CO2 et les déperditions sur les réseaux électriques. Les économies d’énergie découlant de la cogénération sont estimées aujourd’hui à environ 35 Mtep par an dans l’UE-27, ce qui équivaut à la consommation intérieure brute de l’Autriche.

Les entreprises sont souvent perçues comme les principaux bénéficiaires de la cogénération. Toutefois, du fait des évolutions technologiques de ces dernières années dans le domaine de la microcogénération, les ménages en profiteront également, avec une alimentation en énergie plus sûre et plus souple. La production d’électricité grâce à de telles installations de microcogénération dans les maisons de particuliers, par exemple, permettra aux habitants de réduire leur facture énergétique.

Par ailleurs, un recours plus large à la cogénération dans les zones industrielles et résidentielles accroîtra la concurrence sur le marché de l’électricité et fera baisser les prix.

Plus d’informations ici.


[1] Directive 2004/8/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 février 2004 concernant la promotion de la cogénération sur la base de la demande de chaleur utile dans le marché intérieur de l’énergie et modifiant la directive 92/42/CEE.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website