Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN

MEMO/07/371

Brussels, 20 Septembre 2007

Plan de développement rural: Luxembourg

Le profil du Luxembourg

  • Surface : 2.586 km², 55 % du territoire est couvert par l'agriculture, 34 % par les forêts.
  • Population : 443.000 habitants avec une densité de 171 hab./km².
  • Taux de chômage de 4,8 % mais apparition récente d'un chômage important des jeunes ; PIB/hab: 220 % de la moyenne UE à 25.
  • Avec près de 2.900 exploitations, l'agriculture ne représente que 0,5 % du PIB et 1,3 % de l'emploi.
  • Le lait prend une place prépondérante dans l'économie agricole (32% de la valeur), suivi de la viande bovine (22,5 %), du vin (11 %) et des céréales (8 %).
  • 98 % du territoire est classé en zone agricole défavorisée et près de 94 % des agriculteurs souscrivent aux mesures agro-environnementales.
  • L'espace rural est attractif (réalités de l'exode urbain et de la périurbanisation): pression sur l'utilisation de l'espace pour l'agriculture.

La stratégie choisie

La stratégie du Grand-duché de Luxembourg pour le développement rural est marquée par la fidélité au modèle agricole européen qui se fonde sur le modèle de l'agriculture multifonctionnelle. Cela se traduit par la poursuite des objectifs suivants :

  • Assurer la viabilité des exploitations agricoles par la modernisation des installations et la formation des agriculteurs ;
  • Maintenir l'activité agricole, et donc l'occupation de l'espace, et prolonger l'orientation des pratiques agricoles vers un modèle compatible avec l'environnement ;
  • Saisir les occasions de diversification de l'économie agricole et améliorer la qualité de vie en milieu rural

Budget total et contribution du FEADER

Axe
Enveloppe totale
Taux de participation du FEADER
Contribution
FEADER
(en millions €)
Axe 1
127.715.800
20 %
25.543.160
Axe 2
212.014.500
25 %
53.003.625
Axe 3
15.514.400
40 %
6.205.760
LEADER
13.213.202
40 %
5.285.281
Assistance
technique

0
0

0
Total
368.457.902
25,52 %
90.037.826

Objectif pour le pays

L'objectif général du PDR est de contribuer à une occupation harmonieuse de l'espace rural qui permette la coexistence des différents secteurs économiques présents. Cela passe notamment par le soutien au modèle agricole familial multifonctionnel : renforcement des compétences professionnelles des agriculteurs, modernisation des exploitations pour une plus grande compétitivité des filières, encouragement des orientations des pratiques agricoles vers des modèles compatibles avec l'environnement. Bien entendu, toutes les occasions de diversification de l'économie rurale seront saisies et les populations seront parties prenantes des stratégies locales de développement des services qui leur seront fournis.

Axe 1 allocation budgétaire et objectif prioritaire

Budget: € 127.715.800 - Contribution FEADER: € 25.543.160

Axe 1: Les objectifs prioritaires pour cet axe sont :

  • Formation et information : on vise le renforcement du potentiel humain pour l'amélioration de la compétitivité des exploitations ; ceci sera concrétisé, notamment, par la création d'un Centre de compétence. D'autres mesures visant les consommateurs et les écoles sont également envisagées.
  • Investissements dans les exploitations individuelles : il s'agit d'accompagner l'accroissement de la taille des exploitations et concourir à l'amélioration du revenu des agriculteurs, en soutenant les investissements favorables à la qualité des produits, aux techniques respectueuses de l'environnement et du bien-être animal ; les initiatives relatives à la création de ressources énergétiques ou l'économie de celles-ci seront encouragées.
  • Jeunes agriculteurs : le soutien portera sur l'acquisition de compétences en gestion des exploitations et une prime à la première installation qui s'inscrit dans le contexte de très forte pression sur les prix du foncier.
  • Secteur agro-alimentaire : l'accent sera mis sur la création d'emploi et l'encouragement aux démarches de qualité et de labellisation, ainsi que sur la diffusion de l'innovation.
  • Protection de l'environnement, agriculture biologique et contribution à la lutte contre le changement climatique : le soutien aux investissements qui participent à la production d'énergies renouvelables nationales sera maintenu. Il en sera de même pour l'agriculture biologique.
  • Améliorer la rentabilité des propriétés forestières : incluant des actions de formation et information, les mesures viseront la valorisation du bois en tant que ressource renouvelable.

Axe 2 allocation budgétaire et objectif prioritaire

Budget: € 212.014.500 – Contribution FEADER :€ 53.003.625

Axe 2 : Les objectifs prioritaires pour cet axe sont :

  • Soutien de l'activité agricoles dans les zones défavorisées : les indemnités compensatoires limitent la différence entre les revenus des agriculteurs et les salaires moyens luxembourgeois ; elles contribuent ainsi au maintien de l'activité agricole et donc à l'occupation de l'espace.
  • Mesures agro-environnementales : elles s'inscrivent dans la logique des accords de Göteborg et Kyoto et prolongeront les mesures agro-environnementales de la période 2000-2006, étant entendu qu'elles seront adaptées en fonction des nouvelles-règles de l'éco-conditionnalité. On fera la distinction entre les mesures qui s'offrent à l'ensemble des agriculteurs luxembourgeois et les mesures mises en œuvre dans des zones clairement définies. L'objectif pour la prime à l'entretien du paysage est que 100 % des agriculteurs y souscrivent. En outre, par le biais de primes spécialisées, le FEADER jouera un rôle dans la politique nationale liée à la diversité biologique ainsi qu'en faveur des actions zonales relatives à la protection des eaux. Le soutien à l'agriculture biologique entre également dans ce volet d'aides.

Axe 3 allocation budgétaire et objectif prioritaire

Budget: € 15.514.400- Contribution FEADER: € 6.205.706

Axe 3 : Les objectifs prioritaires pour cet axe sont :

  • développer les services essentiels d'approvisionnement, les activités artisanales ainsi que les activités touristiques pour l'économie et la population rurales ;
  • maintenir et valoriser les conditions d'entré et la réinsertion des femmes sur le marché du travail, notamment en facilitant le fonctionnement de structures d'accueil de petite enfance ;
  • former, informer et encadrer les personnes vivant dans les zones rurales ;
  • aider à créer et à développer des micro-entreprises
  • favoriser l'adoption et la diffusion des TIC (technologies de l'information et da la communication)
  • poursuivre le développement intégré ainsi que la revitalisation des villages
  • développer la valorisation des ressources, fourniture et l'utilisation des sources d'énergie renouvelables ;
  • former les personnes travaillant en forêt, informer et sensibiliser le public sur les nombreuses fonctions de la forêt.

Allocation Leader:

Budget: € 13.213.202 – Contribution FEADER: € 5.285.281:

Les priorités pour cet axe seront, dans la continuité de l'expérience acquise avec LEADER +, de travailler à la constitution de capacité locales pour l'emploi et la diversification en travaillant à la capacité locale de partenariat, en définissant des stratégies locales de développement rural et en mettant en œuvre des projets de coopération.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site