Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le programme ARGO (2002-2006)

European Commission - MEMO/06/333   19/09/2006

Other available languages: EN DE ES IT MT

MEMO/06/333

Bruxelles, le 19 septembre 2006

Le programme ARGO (2002-2006)

Le Programme ARGO: 20,75 millions d'Euro pour la coopération entre autorités nationales depuis 2002

Au total depuis 2002, les subventions ARGO représentent un montant de 20,75 millions EUR et bénéficient aux autorités nationales d'asile, d'immigration ou de contrôle aux frontières dans 23 Etats membres (l'Irlande et le Danemark ne faisant pas partie du programme).

Le Programme ARGO, programme d'action concernant la coopération administrative dans les domaines des frontières extérieures, des visas, de l'asile et de l'immigration, soutient des projets de coopération entre services nationaux, encourageant et favorisant ainsi la coopération concrète et l'amélioration des pratiques et des législations dans ces domaines. Les budgets 2005 et 2006 prévoyaient la possibilité de soutenir des projets d'urgence notamment en cas de flux importants d'immigrants aux frontières extérieures maritimes.

2006: la dernière année d'ARGO

5,2 millions EUR sont prévus en 2006 pour la dernière année du programme ARGO. L'appel à propositions 2006 (pour un budget disponible de 2,6 M€), a été clôturé le 4 septembre 2006 et une quinzaine de soumissions ont été reçues dont l'évaluation est en cours.

A partir de 2007, le programme cadre "Solidarité et de gestion des flux migratoires pour la période 2007-2013", constitué de 4 Fonds (Fonds Européen pour les Réfugiés, Fonds pour l'Intégration des ressortissants de pays tiers, Fonds pour les Retours et Fonds pour les Frontières Extérieures) couvrira les besoins de coopération administrative dans ces domaines, tout en appuyant l'intervention communautaire sur les concepts de solidarité et de partage des charges.

Une stratégie globale de solidarité pour l'accueil des immigrés clandestins

On a estimé que 3.000 personnes ont perdu leur vie en cherchant à rejoindre clandestinement les côtes européennes cet été.

Le cofinancement au titre du programme ARGO 2005/2006 de 6 actions spécifiques dédiées à des situations d'urgence, en Espagne, à Malte et en Italie, représente un segment de la stratégie commune de gestion intégrée des frontières maritimes qui est en train d'être développée, afin d'éviter qu'une catastrophe humanitaire d'une telle portée puisse se reproduire.

Cet été, le budget 2006 de l'Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (FRONTEX) a été renforcé de 3,4 M€ supplémentaires pour organiser des opérations maritimes conjointes. L'Agence a pu ainsi répondre aux requêtes de l'Espagne et de Malte.

Pour ce qui a trait aux Iles Canaries, l'assistance fournie concerne l'identification des immigrants illégaux et de leur pays de provenance (six Etats membres ont offert leur contribution à partir du 17 juillet) et l'organisation de patrouilles maritimes conjointes, dans le cadre de l'opération HERA II, à laquelle ont participé l'Italie et le Portugal à partir du 11 août. Un avion finlandais rejoindra bientôt l'opération. À partir du 1er août Malte aussi a pu compter sur l'assistance d'experts de cinq autres pays. L'opération JASON I ciblera la région de la Méditerranée Centrale (Malte et Italie) et concernera l'organisation patrouilles maritimes conjointes de cinq pays (Malte, Italie, Grèce, Allemagne et France).

La prochaine étape sera marquée par l'entrée en vigueur du Fonds pour les frontières extérieures en 2007 et l'adoption du règlement instituant un mécanisme de création d'équipes d'intervention rapide aux frontières (RABIT), qui vise à renforcer la solidarité entre les États membres par la création d’équipes d’intervention rapide aux frontières pouvant assister directement et efficacement les corps nationaux de gardes-frontières des États membres.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website