Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

MEMO/04/82

Bruxelles, le 15 avril 2004

Mythes et malentendus sur les conséquences de l'élargissement de l'UE sur l'alimentation

Chaque petit coin d'Europe produit des aliments et des boissons dont il est extrêmement fier des « haggis » écossais (abats de mouton farcis aux flocons d'avoine) jusqu'à l'eau de vie chypriote fortement alcoolisée appelée Zivania. Toute perception de menace que la législation communautaire fait peser sur une cuisine régionale très appréciée peut rapidement donner lieu à un article dans les journaux.

Entendu dans la République tchèque: "Selon le droit communautaire, les gâteaux à la crème ne peuvent pas être vendus sans emballage."

Faux - Les règles d'hygiène de l'UE requièrent que des mesures soient prises pour empêcher la diffusion de germes dans les lieux où des aliments sont vendus, mais cela ne signifie pas obligatoirement que les gâteaux à la crème doivent être vendus dans des emballages. Les gâteaux à la crème sont vendus sans emballage dans plusieurs pays de l'UE.

La nouvelle réglementation sur l'hygiène du gouvernement tchèque est basée sur les normes communautaires, mais elle est plus stricte que la législation similaire dans beaucoup d'États membres actuels.

Entendu en Hongrie, en Pologne et dans la République tchèque: "L'abattage privé des porcs sera interdit, ainsi que les spécialités maison à base de viande."

Faux - Les États membres peuvent autoriser l'abattage à domicile des porcs, poulets, lapins, moutons et chèvres, dans la mesure où ces animaux sont tués pour la consommation personnelle de leurs propriétaires. Bien sûr, la viande commercialisée devra provenir d'animaux tués dans des abattoirs qui respectent les règles communautaires relatives à l'hygiène et aux méthodes humaines d'abattage.

Entendu en Pologne: "Les concombres marinés de Pologne, connus sous le nom de ogórek kiszony, seront interdits."

Faux - Il y a eu des craintes que l'UE interdise la production des ogórek kiszony, parce que ces concombres marinés sont très petits et ne seraient pas conformes aux normes européennes. La vérité est qu'il n'y a aucun problème avec la méthode de marinade ou la taille des concombres polonais. Les ogórek kiszony ont fait l'objet d'un débat, parce qu'il n'y a aucune restriction sur les concombres qui pèsent moins de 180 g et il fallait trouver une nouvelle façon de les catégoriser pour le marché européen.

Entendu en Pologne: "La Pologne ne sera pas autorisée à produire sa chère vodka Wyborowa ou d'autres marques célèbres, parce que certaines sociétés de l'UE ont acheté cette marque et une parcelle de la tradition polonaise! "

Faux - L'origine de cette rumeur réside dans le fait que la société polonaise qui fabrique cette vodka a été vendue à une société française. Il n'y a aucune réglementation qui empêche que cette boisson soit produite en Pologne comme elle l'a toujours été, mais la Wyborowa est une marque commerciale contrairement à d'autres vodkas célèbres telles que la Siwucha ou l'Zubrówka. Ces deux derniè�res sont des dénominations protégées de produits associées r une région polonaise particulicre.

Entendu à Chypre: "Le prix de l'eau de vie chypriote Zivania va presque doubler quand Chypre rejoindra l'UE."

Presque vrai - La Zivania va connaître une augmentation de prix de 60 à 70 % en raison de la nouvelle réglementation fiscale quand Chypre adhérera à l'UE l'année prochaine. Pendant les négociations d'adhésion, Chypre a demandé à l'UE d'exempter la Zivania des droits d'accise, mais le gouvernement chypriote a maintenant accepté que la fameuse eau de vie soit taxée comme toute autre boisson contenant un haut pourcentage d'alcool. Chypre a réussi à faire admettre à l'UE que la Zivania était une marque régionale, en conservant son caractère unique en provenance de cette île méditerranéenne.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site