Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Le logo « on accepte l'euro » dans les commerces

Commission Européenne - IP/98/871   08/10/1998

Autres langues disponibles: EN

IP/98/871

Bruxelles, le 8 octobre 1998

Le logo « on accepte l'euro » dans les commerces

Un logo "unique", pour le double affichage des prix à la consommation, en euros et en monnaie nationale, a été mis au point sous l'impulsion de la Commission européenne. Il sera mis à la disposition des commerçants des 11 pays de la zone euro. Le logo, qui va permettre de "parler euro" aux citoyens et aux commerçants, est le résultat d'une négociation au niveau européen entre les consommateurs, d'une part, et les professionnels du commerce, du tourisme, de l'artisanat, d'autre part. "Ce logo reflète l'intérêt commun des consommateurs et des professionnels à établir un climat de confiance lors du passage à l'euro et constitue un pas supplémentaire dans la mise en place de la nouvelle monnaie" a souligné Emma Bonino, Commissaire européen pour la politique des consommateurs. M. Yves-Thibault de Silguy, Commissaire européen chargé des affaires économiques, monétaires et financières, a déclaré que "le double affichage des prix en euros et en monnaie nationale est indispensable afin de permettre aux citoyens de s'habituer à la nouvelle échelle des valeurs".

Seule la phrase « on accepte le paiement en euro » apparaît sur ce logo en 8 langues: anglais, français, allemand, espagnol, italien, portugais, finlandais, néerlandais. Tout professionnel qui, à partir de 1999, affiche ce logo sur sa vitrine, catalogue ou publicité, s'engage à respecter volontairement 6 principes de bonne conduite en matière de loyauté des pratiques de conversion, d'affichage des prix en euros, de formation du personnel et d'information des consommateurs :

  • respect des règles de conversion et d'arrondi pour la double indication des prix et des valeurs, les factures et totaux et les instruments d'aide à la conversion;
  • absence de coût supplémentaire pour le consommateur qui choisit de payer en euros ;
  • disponibilité d'une information sur les modalités d'introduction de l'euro ;
  • double indication des prix en euros et en unité monétaire nationale minimum début 1999 et progressivement jusqu'en 2002 ;
  • formation du personnel en contact avec les clients ;
  • possibilité de payer en euros.

La mise en œuvre pratique de l'accord (distribution du logo, information, surveillance) appartient maintenant aux Etats membres et aux associations nationales de consommateurs et de professionnels de la distribution et du tourisme.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site