Navigation path

Left navigation

Additional tools

Financement supplémentaire pour le programme Socrates

European Commission - IP/97/246   21/03/1997

Other available languages: EN

ip/97/246

Bruxelles, le 21 Mars 1997

Financement supplémentaire pour le programme Socrates

Le programme Socrates pour la coopération en matière d'éducation bénéficiera d'un financement supplémentaire aux termes d'une proposition présentée au Conseil des Ministres et au Parlement européen à l'initiative du Commissaire Edith Cresson. Ce programme quinquennal (1995-1999), qui a un budget de 850 millions d'écus, serait augmenté de 50 millions d'écus. Il a été convenu avec le Conseil et le Parlement qu'une rallonge budgétaire pouvait être envisagée après un examen de la situation à mi-parcours. Cet examen confirme que les demandes de participation au programme dépassent largement ses ressources financières. Les demandes de concours pour 1996 ont atteint un total supérieur à 700 millions d'écus, alors que le budget disponible est de 173 millions d'écus. Actuellement, un étudiant pouvant bénéficier d'un programme d'échanges approuvé au titre de Socrates-Erasmus a droit en moyenne à une bourse de 750 écus seulement pour toute une année universitaire.

Quelque 1.600 institutions d'enseignement supérieur dans l'ensemble de l'Union européenne ont déposé un dossier de candidature pour obtenir un contrat d'activités du programme Socrates au cours de l'année universitaire 1997-1998. Les demandes de concours portent sur un total de 250 millions d'écus.

Les écoles sont tout aussi désireuses de constituer des partenariats européens sous le volet Comenius du programme, mais le maximum qu'elles aient réussi à obtenir jusqu'à présent est normalement un concours de 2.000 écus par an. La pression à laquelle sont soumis les budgets nationaux de l'éducation est telle qu'il est particulièrement difficile pour les écoles d'obtenir un financement complémentaire par ailleurs.

Avec 70 millions d'écoliers, 4 millions d'enseignants, 11 millions d'étudiants et des millions d'adultes suivant un enseignement dans l'Union européenne, l'influence et l'effet multiplicateur de Socrates dépendent du maintien d'une masse critique de projets de bonne qualité répartis de façon adéquate dans la communauté européenne de l'éducation. Ni un saupoudrage du financement, ni un relèvement des critères de sélection déjà très élevés ne sauraient l'assurer.

D'après Mme Cresson, le programme Socrates s'est révélé être un succès exceptionnel. Selon elle, il a un rôle crucial à jouer dans le développement d'un enseignement de haute qualité et pour préparer les jeunes à vivre et à travailler dans le contexte élargi de l'Europe. Il fait de l'Union européenne une réalité vivante et accessible à des centaines de milliers de personnes de tous âges. Il constitue de plus en plus une étape essentielle du processus d'élargissement. Cette contribution se réalise à peu de frais - même avec le financement supplémentaire, Socrates ne représentera que quelque 0,2% du budget de la Communauté en 1998.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website