Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

ip/97/1175

Bruxelles, le 19 décembre 1997

Formation professionnelle:le programme Leonardo da Vinci accueille les premiers projets tchèques et chypriotes

Les premiers projets tchèques et chypriotes ont été sélectionnés dans le cadre du programme Leonardo da Vinci pour la mise en oeuvre d'une politique de formation professionnelle en Europe, sous la responsabilité de Madame Edith CRESSON, Commissaire européen en charge de la recherche, de l'éducation, de la formation et de la jeunesse. Deux projets contractés par des organismes issus de la République tchèque et quatre projets en provenance de Chypre ont reçu une subvention de l'Union européenne (UE) pour un montant total de près d'un million d'Ecus. De plus, près de 700.000 Ecus sont attribués aux organismes tchèques ou chypriotes partenaires de projets issus des 15 Etats membres de l'UE et des trois pays de l'AELE membres de l'Espace Economique Européen, à savoir l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Ces fonds proviennent des contributions nationales de la République tchèque et de Chypre.

Les projets ont trait, par exemple, à l'adaptation des outils de la société de l'information aux non-voyants ou à la formation des travailleurs des laiteries. Ils s'adressent également aux professionnels du tourisme ou des soins de santé.

Le financement de ces projets marque le début de la participation de plein droit de la République tchèque et de Chypre au programme Leonardo da Vinci, décidée, respectivement, par le Conseil d'Association en date du 30 septembre et par le Conseil des Ministres du 6 octobre.

La participation au programme Leonardo da Vinci des pays d'Europe centrale et orientale, dont plusieurs sont en phase de pré-adhésion, permettra à toutes les parties intéressées par la formation professionnelle (jeunes en insertion, travailleurs en activité, gestionnaires, partenaires sociaux, demandeurs d'emploi ou formateurs) d'entreprendre des stages de formation par-delà les frontières et de participer à des projets pilotes. De plus, ces nouveaux pays participants pourront ainsi se structurer en fonction des politiques et des modes de fonctionnement de l'UE en matière de formation professionnelle. Il convient par ailleurs de souligner la valeur pédagogique de cette participation nouvelle à un programme communautaire tel que Leonardo da Vinci.

Quelques exemples de projets

- La formation des travailleurs de l'industrie laitière

Soumis par l'organisme Pribina en République tchèque, en partenariat avec 5 organismes issus de 4 pays d'Europe, ce projet entend relever le double défi de la qualité et de la compétitivité dans l'industrie laitière afin d'assurer le développement durable de ce secteur.

Le projet cible non seulement le développement des connaissances techniques de pointe en matière de traitement des produits laitiers, mais aussi l'acquisition de compétences clés dans le domaine de la communication ou du travail en équipe. L'objectif ultime du projet est de contribuer à faire évoluer les modes d'organisation du travail.

Les vecteurs de la formation envisagée par le projet seront la vidéo et l'utilisation progressive des nouvelles technologies de la communication.

- Vers un réseau de professionnels du tourisme culturel

Déposé à l'initiative de l'Association chypriote pour le Tourisme (CTO) à Nicosie, en partenariat avec 14 organismes issus de 4 pays d'Europe, ce projet fait écho aux besoins mis en évidence par le développement rapide du tourisme culturel en Europe. Face à la difficulté de se démarquer d'un tourisme plus "balnéaire", le projet met l'accent sur la valorisation de la culture locale, de l'artisanat et du patrimoine architectural et porte le secteur du tourisme culturel au rang de gisement d'emploi et de facteur de développement régional. Il vise aussi la régénérescence des métiers traditionnels et anciens.

Concrètement, le projet procédera à une analyse des besoins de formation, à la réalisation de modules de formation, à l'intégration de ces modules dans les curricula et à la mise en réseau des organismes intéressés.

Une méthodologie d'évaluation sera élaborée pour mesurer l'impact du projet sur les travailleurs individuels, sur les PME, sur les organismes de formation et, enfin, sur les pouvoirs régionaux ou locaux.


Side Bar