Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA NL IT PT EL

"L'artisanat  et  les  petites  entreprises, clés  de  la  croissance, de
l'emploi et  de l'innovation" est  le titre de la  Deuxième Conférence de
l'artisanat  et de la petite entreprise qui se tiendra à Berlin les 26 et
27 Septembre 1994.

"Par l'adoption du Programme intégré en faveur des PME  et de l'artisanat
- a dit M. VANNI d'ARCHIRAFI - la  Commission entend mettre en oeuvre une
politique coordonnée à  tous les niveaux, afin de mobiliser  le potentiel
de croissance et  d'emploi des PME.  Cette conférence, en réunissant 1200
représentants  de  l'artisanat  et  des  petites  entreprises  à  Berlin,
donnera l'occasion  de préciser  les  attentes  des entrepreneurs  et  de
mettre à  jour les grandes priorités  du programme communautaire en  leur
faveur pour  les années  à venir.   Dans ce  but, nous avons  organisé 12
colloques préparatoires  dans  les Etats  membres  sur différents  thèmes
prioritaires.  Les conclusions  de ces travaux seront reprises lors de la
conférence de Berlin".

M. VANNI d'ARCHIRAFI le 26  Septembre à 9h30 ouvrira la conférence, à  la
présence   de  M.  Heinrich  Kolb,  Secrétaire  d'Etat  au  Ministère  de
l'Economie,   de M. Vito Gnutti, Ministre italien de l'Industrie et de M.
Fernand  Boden,  Ministre  luxembourgeois  des  Classes  Moyennes  et  du
Tourisme.   Lors de  la séance  de  clôture du  27  septembre, M.  Günter
Rexrodt, Ministre de l'Economie, présentera les actions de la  Présidence
Allemande du Conseil en faveur des PME et de l'artisanat.  

---------------

Note de background
Les mesures en faveur de l'artisanat

Objectif

L'objectif général  de ces actions est  de renforcer la capacité  motrice
des PME  pour exploiter  le potentiel  du marché  intérieur en  soutenant
leur compétitivité.    Les dernières  statistiques disponibles  indiquent
que plus  de  92%  des  entreprises  de la  Communauté  sont  de  petites
entreprises employant moins  de dix salariés et jouent un  rôle essentiel
dans l'articulation entre  croissance et emploi.  Selon l'avis  du Comité
économique  et social  et sur  les  PME et  l'artisanat du  22-12-92,  le
nombre d'entreprises à "caractère artisanal"  exploitant une activité  de
production, de  transformation, de réparation  ou de service se situerait
à près de 5  millions.  En  adaptant leur production aux exigences  de la
demande, qui varie fortement en fonction  des lieux, des cultures et  des
styles de  vie, les  petites entreprises  et l'artisanat  jouent un  rôle
déterminant dans l'équilibre de l'économie locale et nationale.

Il importe  que le  nouvel environnement  économique créé  par le  marché
unique   contribue  à  la  prospérité  des  petites   entreprises  et  de
l'artisanat.   Pour ce faire, la Commission  a lancé le Programme intégré
en faveur  des PME et de l'artisanat qui définit le cadre stratégique des
actions à mener tant par  les Etats membres que au niveau  communautaire.
Pour  identifier  les  actions  spécifiques  en  faveur  des  entreprises
artisanales que pourrait entreprendre la Commission, compte  tenu de leur
diversité de tradition et de leur organisation professionnelle,  il a été
nécessaire  au  préalable  de  meiux   comprendre  leur  situation.   Une
conférence européenne sur l'Artisanat fut  organisée en Avignon  (France)

les 12 et 13 octobre 1990.

Les conclusions  et les recommandations  de cette  conférence constituent
la finalisation du  cadre général  qu'est le  programme pluriannuel  pour
les petites entreprises  et l'artisanat, que la Commission met  en oeuvre
depuis 1992.  En complément  d'actions existantes, il est conçu  comme un
moyen  de   permettre  un   meilleur  accès  à  l'ensemble   des  actions
communautaires,  de  favoriser  la  mise  en  relation  entre  organismes
représentatifs pour qu'ils puissent échanger,  coopérer et se  constituer
en réseaux et, enfin, d'accompagner ces organismes dans  leurs efforts de
développement des petites entreprises et de l'artisanat.

Un premier programme de neuf thèmes d'actions

*    réalisation  d'un guide  du secteur  des petites  entreprises et  de
     l'artisanat dans les 12 Etats membres;

*    constitution d'un réseau de centres de  transfert de compétences  et
     de technologies  spécialisées auprès des  petites entreprises  et de
     l'artisanat;

*    renforcement       des      actions       relatives       à       la
     normalisation/certification;

*    soutien à des actions pilotes de coopération transfrontalière;

*    analyse de la situation des petites entreprises dans  des régions et
     zones transfrontalières;

*    formation des dirigeants  d'entreprises, en liaison avec les actions
     générales de préparation des dirigeants de PME;

*    développement  des  compétences des  conjoints  collaborateurs  dans
     l'entreprise, notamment les femmes;

*    amélioration de l'information des entreprises;

*    promotion de l'activité des petites  entreprises et des  entreprises
     artisanales.

La mise en  oeuvre de ce programme  a débuté  par des appels d'offres  en
1991  et 1992.    Les résultats  attendus pour  le premier  semestre 1994
seront présentés  lors de la  deuxième Conférence  de l'Artisanat et  des
Petites  Entreprises qui aura lieu à Berlin les  20 et 27 septembre 1994,
sur  le  thème  "l'Artisanat et  les  Petites  Entreprises,  clés  de  la
croissance, de l'emploi et de l'innovation".

Des  rencontres et  un soutien des  actions pilotes ont été  mis en place
dans   le   domaine   de   la   normalisation/certification   des   zones
frontalières, du  transfert de technologie et  de l'appui à la  promotion
des produits.

Pour  l'année 1994,  les  actions  ont  porté  sur  les  domaines  de  la
coopération d'entreprises, les zones  frontalières, la concertation entre
les organismes représentant l'Artisanat et  les Petites Entreprises  dans
les Etats  membres, la  certification et l'assurance  qualité, ainsi  que
sur  la preparation  de la deuxième Conférence  européenne de l'Artisanat
et des petites Entreprises, précedée de 12 colloques préparatoires.

Le programme 1994-1997 doit être orienté vers:

*    le  développement   de  la   connaissance  réciproque   des  petites
     entreprises  et  de l'artisanat,  notamment  par  l'amélioration  de
     l'accès à  l'information et la  coopération entre  les organisations
     représentatives des petites entreprises et de l'artisanat;

*    l'amélioration   de  l'accès  aux   nouvelles  technologies  par  le
     renforcement  de  la participation  aux  programmes  de recherche  &
     développement,  l'appui   au   transfert  de   l'innovation  et   la
     participation  de  l'Artisanat   et  des  Petites  Entreprises   aux
     politiques liées à  la sous-traitance, la  qualité, l'environnement,
     les marchés financiers et la création-transmission d'entreprises;

*    le  renforcement de  l'appui aux  coopérations transfrontalières par
     la prise en compte des situations spécifiques de  l'artisan dans ces
     régions.

* * *

Side Bar