Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

  La Commission europeenne vient de publier son programme annuel
  d'aides financieres a la cooperation entre les etablissements
  d'enseignement superieur. Pour 1986/87, ce sont 660 bourses,
  representant au total pres de 2,2 millions d'ECU, qui ont ete
  attribuees au profit d'etablissements, de responsables et
  d'etudiants de l'enseignement superieur des douze pays de la
  Communaute.
  Ces aides financieres sont mises en oeuvre dans la cadre du
  programme d'action de la Communaute pour la cooperation
  universitaire entre Etats membres, qui inclut des aides aux
  Programmes Communs d'Etude et aux Visites d'Etude preparant ou
  facilitant la cooperation universitaire dans la Communaute (voir
  details sur ces deux volets plus bas).
  Le programme d'action a ete lance en 1976. Il a permis la
  creation d'un reseau comportant plus de 500 universites et
  etablisements d'enseignement superieur des douze pays de la
  Communaute. En dix ans, le mouvement s'est accelere, elargi et
  approfondi : des veritables programmes europeens
  interuniversitaires existent desormais, et l'un d'entre eux vient
  d'atteindre le millier d'etudiants. Les universites espagnoles et
  portugaises, qui ont participe au programme pour la premiere fois
  en 1986/87, en ont immediatement saisi l'interet, et des liens
  sont deja etablis ou en negociation avec ces deux pays.
  Mais la cooperation interuniversitaire, necessaire pour faire
  face aux defis de l'Europe de demain, reste cependant encore
  embryonnaire et fragile. Pour qu'elle devienne une realite
  perceptible, la mobilite dans l'enseignement superieur europeen
  doit etre portee a un niveau significativement plus eleve. C'est
  l'objectif que s'est fixe le programme ERASMUS (Programme
  d'action de la Communaute Europeenne en matiere de mobilite des
  etudiants), dont la Commission espere l'adoption tres prochaine.
  Avec le programme ERASMUS, la Commission souhaite pouvoir bientot
  depasser le stade des experiences pilotes : bourses de mobilite
  plus consequentes pour les etudiants; meilleur soutien aux
  universites qui se donnent une dimension europeenne, a la
  reconnaissance mutuelle des diplomes et aux programmes europeens;
  aide renforcee aux echanges d'enseignants et de responsables
  universitaires
                                                        ./...                                        - 2 -
  En attendant ERASMUS, les formules d'aides financieres mises en
  place dans le cadre du programme-pilote seront provisoirement
  reconduites pour 1987. Pour les Programmes Communs d'Etude, la
  date limite des candidatures a ete fixee au premier avril 1987,
  et pour les Visites d'Etude, au 15 mai 1987. Les candidatures
  sont a adresser a :
  Office de Cooperation en Education
  51, rue de la Concorde
  B - 1050 Bruxelles.
                                  *
                               *     *
  1.- Les Programmes Communs d'Etude.
  Le systeme de Programmes Communs d'Etude a ete lance par la
  Commission durant l'annee academique 1976/77 a la suite du
  programme d'action en matiere d'education adopte par le Conseil
  et les Ministres de l'Education en 1976.
  Des aides sont donnees a la collaboration durable entre des
  institutions d'enseignement superieur de differents Etats membres
  visant a la preparation en commun de programmes d'enseignement ou
  de cours. La cooperation doit avoir pour but d'etablir des
  dispositions selon lesquelles :
     -  les etudiants passent une periode d'etude reconnue,
        integree et de duree substantielle dans au moins une des
        institutions associees d'un autre Etat membre, et/ou
     -  certaines parties des cours reguliers sont donnees dans
        chaque institution par des enseignants venant d'au moins
        une institution situee dans un autre Etat membre, et/ou
     -  des parties de cours sont concues conjointement puis
        introduites dans les programmes d'etudes reguliers de
        toutes les institutions participantes, sans necessairement
        impliquer la mobilite d'enseignants ou d'etudiants.
  Les aides peuvent etre utilisees pour financer les frais de
  voyage et de sejour des etudiants et/ou des enseignants
  participants, la realisation et la traduction de materiel
  didactique, la preparation linguistique des etudiants, les frais
  de deplacement et de sejour des representants d'etablissements
  qui participent a des reunions sur la planification, la
  realisation, le controle ou le developpement d'un programme ou
  l'elargisement de ce programme a d'autres etablissements, et les
  autres depenses de realisation et d'evaluation du programme ou de
  diffusion des informations.
  Un certain nombre d'aides sont reservees chaque annee a de
  nouveaux programmes communs. En outre, des programmes ayant deja
  beneficie d'une aide au cours d'une ou de plusieurs annees
  precedentes peuvent recevoir un nouvel appui dans des cas
  dument justifies.
                                                        ./...                                        - 3 -
  Depuis 1983, des aides ont ete accordees aux Visites
  preparatoires destinees a etudier les possibilites de
  cooperation entre etablissements situes dans d'autres Etats
  membres.
  La premiere annee, les montants maximum pour un Programme
  s'elevent a 4.000 ECU pour la mise en oeuvre et a 10.000 ECU
  pour la participation aux frais de voyage et de sejour des
  etudiants. S'il s'agit d'un renouvellement, les montants peuvent
  s'elever jusqu'a 10.000 ECU pour le programme et 10.000 ECU pour
  les etudiants.
  Le tableau suivant montre l'augmentation du nombre de demandes
  recues depuis 1977 :
            AIDES A LA MISE EN OEUVRE    VISITES PREPARATOIRES
          Demandes recues Aides accordees D. recues Aides accordees
  1976           110            32           _            _
  1977            67            28           -            -
  1978            88            57           -            -
  1979           130            74           -            -
  1980           198            93           -            -
  1981           218            90           -            -
  1982           240            93           -            -
  1983           222           149          219          130
  1984           268           193          248          146
  1985           358           225          372          148
  1986           475           272          769          193
  Total        2.016         1.306        1.608          617
  Le tableau suivant montre le nombre croissant de nouveaux
  programmes qui se sont ajoutes au systeme d'aide tous les ans. Le
  nombre total d'aides attribuees est evidemment superieur, car un
  grand nombre de programmes existants sont renouveles.
  1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 TOTAL
   32   21   33   35   53   43   52   65   79   82   91   586
  Les institutions des 12 pays membres participent aux 586
  Programmes Communs d'Etude comme suit :
  Participation Ensemble de tous Poucentages des annees precedentes
  des differents les Programmes
  Etats membres Communs d'Etude jusqu'en jusqu'en jusqu'en jusqu'en
                lances,1986/87  1985/86  1984/85  1982/83  1981/82
                  inclus        inclus   inclus   inclus   inclus
                Nombre   %
  -----------------------------------------------------------------
  Belgique        101   17,2     17,0      17,5      15        14
  RFA             263   44,9     46,0      47,0      46        50
  Danemark         45    7,7      7,0       7,3       8         7
  Espagne (depuis
           86/87)  33    5,6       -         -        -         -
  France          292   49,8     47,5      46,0      45        47
  Grece (depuis
          80/81)   37    6,3      5,0       5,0       3         1
  Italie          108   18,4     17,5      18,0      18        16
                                                        ./...                                        - 4 -
 qu'un Ecu valait: l'attitude
  offensive des responsables et des elus sur certains projets
  significatifs des chances que l'adhesion de l'Espagne et du Portugal
  offrent a la region.
  Le role moteur que l'agglomeration Montpellieraine peut jouer a cet
  egard trouve un echo direct dans le soutien prevu par le PIM a
  l'aeroport du MONTPELLIER.  La complementarite entre ce pole et le
  developpement des autres points forts de la region n'est pas pour  autant oubliee puisqu'environ 115 millions de FF de concours
  communautaires sont affectes aux zones d'activites et technologies
  avancees, aux actions de formation et d'appui techniques des PME et de
  l'artisanat et la creation d'un fonds de garantie destine a faciliter
  la diffusion de l'innovation technologique sur l'ensemble du
  territoire regional, en complement des actions de promotion du
territoire avance qui concerne l'ensemble de la region.u cas ou

Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website