Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN

       La Commission vient d'approuver dans sa version définitive le
       texte d'une déclaration contre le racisme et la xénophobie
       qu'elle signera conjointement avec le Parlement européen et
       les représentants des Etats membres réunis au sein du Conseil
       le 11 juin prochain.
       Cette déclaration est une initiative de la Commission qui, en
       mars 1985, avait envoyé au Conseil des orientations pour une
       politique communautaire des migrations où il était proposé,
       parmi d'autres actions, l'adoption au niveau de la Communauté
       d'une déclaration commune contre la xénophobie et le racisme.
       La Commission répondait de cette manière aux attaques
       xénophobes survenues dans plusieurs pays de la Communauté
       contre les travailleurs migrants et leurs familles qui avaient
       soulevé l'indignation de l'opinion publique.
       Le Conseil et le Parlement ont accueilli favorablement
       l'initiative de la Commission en s'associant aux travaux qui
       ont abouti à la rédaction de la déclaration suivante :
       "Le Parlement européen, la Commission, les représentants des
       Etats membres réunis au sein du Conseil
       - constatant l'existence et la croissance dans la Communauté
       d'attitudes, de mouvements et d'actes de violence xénophobes
       souvent dirigés contres des immigrés;
       - considérant l'importance primordiale que les Institutions
       des Communautés attachent au respect des droits fondamentaux
       proclamés solennellement dans la déclaration commune du
       5 avril 1977 ainsi qu'au principe de la libre circulation
       des personnes tel que prévu par le Traité de Rome;
       .../...
                       
                                    - 2 -
        - considérant que le respect de la dignité de la personne
       humaine et l'élimination des manifestations de
       discrimination raciale font partie du patrimoine culturel
       et juridique commun de tous les Etats membres;
       - conscients de la contribution positive que les travailleurs
       originaires d'autres Etats membres ou de pays tiers ont
       apportée et peuvent continuer d'apporter au développement
       de l'Etat membre dans lequel ils séjournent légalement et
       du bénéfice qui en résulte pour la Communauté dans son
       ensemble
         1. condamnent avec vigueur toutes les manifestations
       d'intolérance, d'hostilité et d'utilisation de force
       à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes en
       raison de différences raciale, religieuse, culturelle,
       sociale ou nationale;
         2. affirment leur volonté de sauvegarder la personnalité
       et la dignité de chaque membre de la société et de
       refuser toute forme de ségrégation à l'encontre des
       étrangers;
         3. estiment indispensable que soient prises toutes les
       dispositions nécessaires pour garantir la réalisation de
       cette volonté commune;
         4. sont déterminés à poursuivre les efforts déjà entrepris
       pour protéger l'individualité et la dignité de tout
       membre de la société et à refuser toute forme de
       ségrégation des étrangers;
         5. soulignent l'importance d'une information adéquate et
       objective et de la sensibilisation de tous les citoyens
       face aux dangers du racisme et de la xénophobie, ainsi
       que la nécessité d'une vigilance constante pour prévenir
ou réprimer tout acte ou forme de discrimination."

Side Bar