Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Durabilité: la Commission présente un document de réflexion sur une Europe plus durable à l'horizon 2030

Bruxelles, le 30 janvier 2019

Dans le cadre du débat sur l'avenir de l'Europe, qu'elle a lancé avec son livre blanc du 1 er mars 2017, la Commission publie aujourd'hui un document de réflexion sur une Europe durable à l'horizon 2030.

Annoncé dans la foulée du discours sur l'état de l'Union 2017 du président Juncker, le document publié aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de l'engagement ferme pris par l'UE de donner suite aux objectifs de développement durable des Nations unies, y compris à l'accord de Paris sur le climat. En examinant l'ampleur des défis auxquels l'Europe est confrontée et en présentant des scénarios illustratifs pour l'avenir, le document vise à orienter la discussion sur la manière d'atteindre au mieux ces objectifs et, pour l'Union européenne, de contribuer au mieux d'ici à 2030. Sur la base de ce qui a été accompli ces dernières années, ces scénarios montrent que des mesures supplémentaires sont nécessaires si l'UE et le monde veulent assurer un avenir durable dans l'intérêt du bien-être des citoyens.

M. Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, a déclaré: «Le développement durable commence et se termine par les citoyens; il vise à rendre notre économie et notre société à la fois durables et prospères. Le but est de protéger notre mode de vie et d'améliorer le bien-être de nos enfants et de nos petits-enfants en leur offrant l'égalité, un environnement naturel sain et une économie florissante, verte et inclusive. Notre mission consiste ni plus ni moins à préserver notre planète pour l'ensemble de sa population. L'Europe peut et doit montrer la voie.»

M. Jyrki Katainen, vice-président pour l'emploi, la croissance, l'investissement et la compétitivité, a quant à lui déclaré: «La durabilité fait partie de l'ADN de l'Europe. Elle consiste à faire en sorte que les générations futures aient les mêmes chances ou davantage de chances que nous, tout en respectant les ressources limitées de notre planète. Le plan d'investissement pour l'Europe y contribue en assurant le concours du secteur privé et le plan d'action sur la finance durable facilite la création d'un nouveau marché des investissements durables. En modernisant nos sociétés de manière inclusive, en embrassant pleinement l'économie circulaire et en tirant parti des avantages des nouvelles technologies telles que l'intelligence artificielle, nous pouvons tout mettre en œuvre pour assurer la neutralité climatique et veiller à ce que notre planète soit en meilleure forme pour nos enfants.»

Au fil des ans, l'UE est devenue une pionnière en matière de durabilité, avec l'adoption des normes sociales et environnementales les plus élevées et la défense de l'accord de Paris sur le climat et de concepts innovants tels que l'économie circulaire. La Commission Juncker intègre des priorités liées au développement durable dans l'ensemble de ses politiques depuis le début de son mandat.

Toutefois, à l'instar du reste du monde, l'UE est confrontée à des défis complexes, changeants et urgents, liés notamment à sa dette écologique et au changement climatique, à l'évolution démographique, aux migrations, aux inégalités, à la convergence économique et sociale et aux pressions qui pèsent sur les finances publiques. En outre, la tentation de plus en plus forte de l'isolationnisme et du nationalisme est le signe qu'un trop grand nombre d'Européens ne se sentent pas suffisamment protégés dans ce monde en mutation. Les faits indéniables ne devraient pas être source de craintes, mais plutôt nous inciter à agir.

Le document de réflexion publié aujourd'hui met l'accent sur les principaux fondements stratégiques de la transition vers un modèle durable, qui consistent notamment à passer de l'économie linéaire à l'économie circulaire, à corriger les déséquilibres de notre système alimentaire, à assurer l'avenir de notre énergie, de nos bâtiments et de notre mobilité et à veiller à ce que cette transition soit juste et ne laisse personne ni aucune région de côté. Le document se concentre également sur les instruments horizontaux qui doivent sous-tendre la transition vers un modèle durable, dont l'éducation, la science, les technologies, la recherche, l'innovation et la numérisation; le financement, la tarification, la fiscalité et la concurrence; le comportement responsable des entreprises, la responsabilité sociale des entreprises et les nouveaux modèles d'entreprise; un commerce ouvert et fondé sur des règles; la gouvernance et la cohérence des politiques à tous les niveaux. Pour terminer, le document souligne l'importance de montrer la voie à suivre pour procéder à la transition vers un modèle durable au niveau mondial, étant donné que nos politiques n'auront qu'une incidence limitée sur la planète si d'autres mènent des politiques opposées.

Le document présente trois scénarios pour encourager la discussion sur la manière de donner suite aux objectifs de développement durable dans l'UE. Ces scénarios sont illustratifs: ils visent à proposer différentes idées et à stimuler le débat et la réflexion, dont le résultat final combinerait vraisemblablement des éléments de chacun d'entre eux. Les trois scénarios sont les suivants:

  1. une stratégie globale de l'UE en matière d'ODD guidant les actions de l'UE et de ses États membres;
  2. la poursuite, par la Commission, de l'intégration des ODD dans toutes les politiques de l'UE concernées, mais sans effet contraignant sur l'action des États membres;
  3. le renforcement de l'accent placé sur l'action extérieure, associé à la consolidation de l'ambition actuelle en matière de durabilité au niveau de l'UE.

Contexte

Le 25 septembre 2015, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté un ensemble de 17 objectifs de développement durable pour éliminer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous dans le cadre d'un nouveau programme de développement durable, le «programme à l'horizon 2030». Chacun des 17 objectifs comporte des cibles spécifiques (169 en tout) à atteindre d'ici à 2030. L'UE a joué un rôle de premier plan dans l'adoption du programme à l'horizon 2030 et de ses objectifs de développement durable.

Le 22 novembre 2016, la Commission a adopté une communication intitulée «Prochaines étapes pour un avenir européen durable» en réponse au programme à l'horizon 2030. Cette communication présentait les actions menées par l'UE afin de contribuer à ce programme en mettant en évidence les principales politiques de l'UE pour chacun des 17 objectifs de développement durable. Elle décrivait également la contribution apportée par les 10 priorités de l'actuelle Commission pour la période 2014-2019 au programme mondial à l'horizon 2030. En outre, elle annonçait la création d'une plateforme pluripartite de haut niveau, présidée par le premier vice-président Timmermans, appelée à jouer un rôle dans le suivi et l'échange des bonnes pratiques liées à la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Le 13 septembre 2017, le président, dans la lettre d'intention accompagnant son discours sur l'état de l'Union, a annoncé un document de réflexion intitulé «Vers une Europe durable d'ici à 2030», portant sur les suites à donner aux objectifs de développement durable, y compris à l'accord de Paris sur le climat.

Le document de réflexion publié aujourd'hui s'accompagne d'une série détaillée d'annexes dans lesquelles sont examinés les résultats obtenus et les mesures récentes prises par l'UE en lien avec les objectifs de développement durable. La contribution de la plateforme pluripartite de haut niveau de l'UE est également jointe au document.

Pour en savoir plus

Fiche d'information: vers une Europe durable à l'horizon 2030

Document de réflexion: vers une Europe durable à l'horizon 2030

Annexes du document de réflexion publié aujourd'hui:

Document de travail des services de la Commission: rapport 2019 de l'UE sur la cohérence des politiques pour le développement

Livre blanc sur l'avenir de l'Europe (1er mars 2017) et documents de réflexion antérieurs

Rapport de suivi d'Eurostat concernant les objectifs de développement durable

Une planète propre pour tous: une stratégie pour une Europe neutre pour le climat d'ici à 2050

IP/19/701

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar