Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Union de l'énergie: l'UE investit 800 millions d'euros supplémentaires dans des infrastructures énergétiques prioritaires

Bruxelles, le 23 janvier 2019

Union de l'énergie: l'UE investit 800 millions d'euros supplémentaires dans des infrastructures énergétiques prioritaires

Les États membres de l'UE se sont prononcés aujourd'hui sur une proposition de la Commission visant à investir près de 800 millions d'euros dans de grands projets européens d'infrastructures énergétiques, porteurs de bénéfices transfrontaliers majeurs. Les fonds de l'UE proviennent du mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE), le programme européen de soutien aux infrastructures transeuropéennes.

 

La priorité est accordée aux projets qui améliorent la compétitivité, qui renforcent la sécurité de l'approvisionnement énergétique de l'Union en favorisant l'exploitation sûre, fiable et efficace du réseau et qui contribuent au développement durable et à la protection de l'environnement. La création d'un réseau énergétique moderne et connecté constitue un élément essentiel de l'union de l'énergie, qui est l'une des priorités politiques de la Commission Juncker.

M. Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission chargé de l'union de l'énergie, a affirmé: «Le MIE fait partie des instruments qui démontrent la valeur ajoutée de l'Union. La liste approuvée aujourd'hui met en évidence que l'union de l'énergie est un outil efficace pour moderniser nos économies, pour les rendre plus respectueuses de l'environnement et pérennes, conformément aux objectifs en matière de climat et d'environnement».

M. Miguel Arias Cañete, commissaire chargé de l'action pour le climat et de l'énergie, a quant à lui déclaré: «Nous devons veiller à ce que nos infrastructures énergétiques soient durables, axées sur les objectifs et opérationnelles; c'est un élément crucial de notre stratégie énergétique et climatique globale. La décision de ce jour consacre près de deux tiers des investissements à l'électricité: nous tenons donc notre promesse d'aligner les financements de l'Union et notre ambition politique de réaliser la transition vers une énergie propre. Nous continuons à investir dans les projets d'infrastructures énergétiques qui sont cruciaux pour la transition de l'Union vers une énergie propre et pour la sécurité de son approvisionnement. Je suis particulièrement satisfait du soutien octroyé au projet de synchronisation des réseaux électriques des États baltes. Ce soutien contribuera à la volonté de ces derniers d'intégrer leur système électrique à l'Europe continentale et d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement dans la région».

Le vote de ce jour porte sur une aide financière au titre du MIE à des études et à des travaux menés dans le cadre de 14 projets en tout: sept dans le domaine de l'électricité, deux dans le domaine des réseaux intelligents, deux dans le domaine du transport transfrontière du CO2 et trois dans le domaine du gaz. Le financement proposé au titre du MIE-Énergie s'élève à près de 800 millions d'euros, dont 504 millions sont alloués à l'électricité et aux réseaux intelligents, 9,3 millions en faveur d'études sur le développement d'une structure de transport de CO2, et 286 millions au secteur du gaz. Cet appel à propositions (2018-2) a été lancé en juin et clôturé le 11 octobre 2018.

  • Dans le secteur de l'électricité, une subvention de 323 millions d'euros est accordée au projet de synchronisation des réseaux électriques des États baltes.Les États baltes demeurent connectés de manière synchrone au centre de conduite russe, ce qui empêche leur intégration complète aux marchés européens de l'électricité. Ce projet vise à accroître la sécurité de l'approvisionnement et la fiabilité des systèmes électriques dans la région en les synchronisant avec le réseau européen continental. En juin 2018, les dirigeants de l'UE sont convenus de la feuille de route politique sur la synchronisation.
  • Dans le domaine des réseaux intelligents, le projet ACON SG - dont l'objectif est de moderniser et d'améliorer le réseau électrique entre la Tchéquie et la Slovaquie - a vu sa demande de subvention approuvée. La subvention de 91 millions d'euros permettra de mettre en place des réseaux intelligents dans la région frontalière.
  • En outre, un financement de 6,5 millions d'euros sera attribué à une étude sur le développement d'une infrastructure pour le CO2 dans le port de Rotterdam. L'objectif est d'établir dans le nord-ouest de l'Europe un réseau d'accès libre et transfrontalier de transport de dioxyde de carbone, dont le cœur serait situé dans le port de Rotterdam.
  • Enfin, dans le secteur du gaz, le mécanisme pour l'interconnexion en Europe apportera un soutien, à hauteur de près de 215 millions d'euros, au projet de gazoduc de la Baltique, une nouvelle interconnexion bidirectionnelle gazière en mer entre la Pologne et le Danemark. Ce gazoduc jouera un rôle essentiel dans la sécurité de l'approvisionnement et l'intégration de la région au marché.

 

Contexte

Le MIE prévoit un budget total de 5,35 milliards d'euros pour les infrastructures énergétiques transeuropéennes au cours de la période 2014-2020. Pour pouvoir bénéficier d'une subvention, une proposition doit faire partie des «projets d'intérêt commun» (PIC). Une fois achevé, chaque projet apportera des avantages substantiels à au moins deux États membres, renforcera la sécurité de l'approvisionnement, contribuera à l'intégration du marché ainsi qu'à l'intensification de la concurrence et permettra de réduire les émissions de CO2. La liste de projets d'intérêt commun établie par l'Union est mise à jour tous les deux ans. La dernière liste de projets d'intérêt commun en date a été publiée par la Commission en novembre 2017. Les financements suivants ont déjà été apportés au titre du MIE-Énergie: 647 millions d'euros à 34 projets en 2014, 366 millions d'euros à 35 projets en 2015, 707 millions d'euros à 27 projets en 2016 et 873 millions d'euros à 17 projets en 2017.

 

Dans le cadre du prochain budget de l'UE à long terme pour la période 2021-2027, la Commission européenne a proposé de reconduire le mécanisme pour l'interconnexion en Europe en le dotant d'un budget de 42,3 milliards d'EUR afin de soutenir les investissements dans les réseaux transeuropéens d'infrastructures, dont 8,7 milliards d'euros seront consacrés à l'énergie.

 

Liens connexes

Liste de tous les projets bénéficiant d'un soutien de l'UE au titre de l'appel actuel

Aperçu des projets financés par le mécanisme pour l'interconnexion en Europe — Énergie pour la période 2014-2016

Liste actuelle des «projets d'intérêt commun»

IP/19/561

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar