Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT

Commission européenne - Communiqué de presse

«EU MED means business»: les entrepreneurs des pays du voisinage méridional définissent des priorités d'action pour stimuler la croissance et l'emploi

Bruxelles, le 22 mai 2019

Quelque 150 jeunes entrepreneurs, acteurs économiques de premier plan et moteurs du changement socio-économique du voisinage méridional de l'Europe ont défini leurs priorités les plus urgentes pour les décideurs politiques de la région et de l'UE, en vue de surmonter les obstacles à un renforcement de la croissance économique et à la création d'emplois.

La Commission européenne a organisé une première édition de «EU Med means business - Façonner l'avenir de l'entrepreneuriat dans le Sud» les 21 et 22 mai en parallèle avec des événements à Tunis (Tunisie), au Caire (Égypte), à Irdib (Jordanie) et à Rabat (Maroc). Les participants ont formulé des recommandations à l'intention des décideurs politiques et ont ensuite voté pour définir leurs douze grandes priorités d'action en matière d'investissements, d'entrepreneuriat et de création d'emplois. Celles-ci seront utilisées pour préparer les futures approches de l'UE, mais seront également transmises aux décideurs de la région par la Commission européenne et par l'intermédiaire de l'Union pour la Méditerranée (UpM), et pourront être actualisées à l'avenir.

Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, a fait la déclaration suivante: «À l'issue de discussions animées avec un si grand nombre d'entrepreneurs créatifs et talentueux, en présence de décideurs politiques et d'institutions financières, nous avons reçu une liste claire d'actions prioritaires. Ce sont là des messages importants pour les décideurs politiques en Europe, mais tout aussi importants pour les décideurs de la région. Nous utiliserons les résultats de cette manifestation dans nos relations avec les gouvernements et lors des prochaines réunions de l'Union pour la Méditerranée». Le commissaire a souligné qu'il espérait que la discussion sur les priorités d'action se poursuivrait, et a ajouté: «Au cours de mon mandat de commissaire, j'ai œuvré pour placer le développement socio-économique au cœur du partenariat entre l'UE et son voisinage. L'amélioration des opportunités pour les entreprises et les entrepreneurs est un scénario profitable à toutes les parties: les jeunes de part et d'autre de la Méditerranée ont besoin de perspectives économiques pour construire leur propre avenir. Nous devons tous travailler ensemble et écouter la voix de ceux qui créent des emplois pour la génération montante.»

L'événement s'est concentré sur les aspects suivants:

  • attirer davantage d'investissements étrangers et nationaux et améliorer les niveaux de création d'emplois;
  • libérer le potentiel du secteur privé, et notamment des petites entreprises, qui créent les nouveaux emplois les plus durables;
  • stimuler les talents et les compétences des jeunes et promouvoir l'esprit d'entreprise et l'innovation afin de réduire les taux élevés de chômage des jeunes.

 

Contexte 

La coopération de l'UE, tout en fournissant une combinaison adaptée aux besoins de chaque pays partenaire, offre un large éventail d'outils pour contribuer à créer des perspectives économiques:

  • soutenir les réformes législatives et administratives et le renforcement des infrastructures afin de lever les obstacles à l'investissement et de créer un environnement plus propice aux entreprises;
  • assurer le renforcement des capacités, la formation et l'éducation des autorités et des entrepreneurs, y compris en matière de numérisation;
  • créer des canaux de prêt adéquats et accessibles pour permettre aux micro-, petites et moyennes entreprises (PME) d'accéder plus facilement au financement;
  •  promouvoir un enseignement et une formation professionnels de qualité et adaptés afin de fournir aux personnes les compétences nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques du marché du travail et des entreprises.

Le principal instrument de mise en œuvre de ces mesures est l'instrument européen de voisinage (IEV). Sur les 10,8 milliards d'EUR alloués à la région par l'intermédiaire de l'instrument européen de voisinage (IEV) pour la période 2014-2020, près de 4,2 milliards d'EUR ont été consacrés jusqu'ici à la coopération socio-économique. Ce chiffre augmentera avant la fin de l'exercice budgétaire en cours et devrait atteindre environ 50 % de la dotation totale pour l'ensemble du voisinage méridional. 

Il est complété par des fonds mis à disposition dans le cadre du plan d'investissement extérieur (PIE) de l'UE et de la plateforme d'investissement pour le voisinage (PIV), par exemple pour faciliter l'accès au financement et moderniser les infrastructures essentielles dans les secteurs des transports et de l'énergie. En outre, 356 millions d'EUR ont été acheminés par l'intermédiaire de l'IEV vers leprogramme Erasmus+ dans le voisinage méridional (2014-2020). Dans le cadre du programme de l'UE pour la recherche et l'innovationHorizon 2020, le voisinage méridional bénéficie d'un montant total de 763,9 millions d'EUR, qui touche plus de 1 500 participants et près de 1 200 projets.

 

En savoir plus:

Infographie - Façonner l'avenir de l'entrepreneuriat dans le Sud

Site web spécifique - EU Med means business

Opening Remarks by Commissioner Hahn at the ‘EU Med means business' – Shaping the future of entrepreneurship in the South'

Campagne dans les médias sociaux, comprenant des vidéos des participants Sima Najjar, Yahya Bouhlel et Amina Mourid.

Site web – Politique européenne de voisinage et négociations d'élargissement

IP/19/2652

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar