Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Concentrations: la Commission autorise, sous conditions, l'acquisition d'Embraco par Nidec

Bruxelles, le 12 avril 2019

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d'acquisition d'Embraco, l'activité «compresseurs frigorifiques» de Whirlpool, par Nidec. L'autorisation est subordonnée au respect, par Nidec, de ses engagements.

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a fait la déclaration suivante: «La plupart des personnes ont chez elles au moins un compresseur frigorifique, dans un réfrigérateur ou dans un congélateur. Ces dispositifs sont également utilisés dans les restaurants ou les magasins, à l'intérieur de refroidisseurs de boissons ou de conservateurs de crème glacée. Les conditions auxquelles nous avons autorisé l'acquisition d'Embraco par Nidec permettent de garantir la poursuite de l'exercice d'une concurrence effective dans ce secteur, de sorte que les clients industriels et les consommateurs finals ne soient pas lésés par une hausse des prix ou une diminution du choix. Nous avons également travaillé pour garantir la viabilité des installations à céder par Nidec

La décision de ce jour fait suite à un examen approfondi de l'opération envisagée. Il s'agit de l'acquisition d'Embraco par Nidec, qui associerait deux des principaux producteurs mondiaux de compresseurs frigorifiques utilisés dans les appareils domestiques et les applications commerciales légères.

Les compresseurs frigorifiques sont des dispositifs électromécaniques utilisés pour abaisser la température d'un espace clos (comme un congélateur ou un réfrigérateur) en compressant un réfrigérant vaporisé. Ils sont utilisés tant pour des applications domestiques que pour des applications commerciales légères.

Les compresseurs frigorifiques fonctionnent à vitesse fixe, régulant la température en s'allumant et en s'éteignant, ou à vitesse variable, adaptant leur vitesse en fonction du besoin de refroidissement afin de maintenir la température souhaitée.

 

L'enquête de la Commission

À l'issue de son enquête approfondie sur le marché, la Commission craignait que l'opération telle que notifiée ne réduise la concurrence et n'entraîne une hausse des prix et une diminution du choix sur les marchés suivants:

  • les compresseurs frigorifiques à vitesse fixe pour les applications commerciales légères, où Nidec et Embraco sont les deux principaux acteurs présents en Europe et dans le monde entier. L'opération aurait renforcé la position dominante au niveau de l'Espace économique européen (EEE) et donné lieu à une position dominante au niveau mondial;
  • les compresseurs frigorifiques à vitesse variable pour les applications commerciales légères, où Nidec et Embraco sont les deux seuls acteurs présents à la fois au niveau européen et au niveau mondial. L'opération aurait donc débouché sur un monopole;
  • les compresseurs frigorifiques à vitesse variable pour les applications domestiques, où Embraco est le principal acteur mondial. L'acquisition par Nidec aurait donné lieu au renforcement de la position dominante d'Embraco dans l'EEE et à une réduction sensible de la concurrence au niveau mondial. La Commission a estimé que:

o   Nidec et Embraco étaient des concurrents proches. Cette concurrence était susceptible de s'intensifier à l'avenir, compte tenu du projet de Nidec de renforcer sa gamme de compresseurs frigorifiques à vitesse variable pour les applications domestiques;

o   la demande de compresseurs frigorifiques à vitesse variable pour les applications domestiques devrait fortement augmenter, étant donné que les fabricants d'appareils essaient de produire des réfrigérateurs moins énergivores et plus respectueux de l'environnement. Dans les années à venir, le nombre de nouveaux acteurs sur le marché dans l'EEE devrait être limité, notamment en provenance de Chine.

La Commission n'a constaté aucun problème de concurrence en ce qui concerne les compresseurs frigorifiques à vitesse fixe pour les applications domestiques, où la position combinée sur le marché de Nidec et d'Embraco est plus limitée et où les concurrents sont bien plus nombreux.

 

Les mesures correctives proposées

Nidec a décidé de répondre aux préoccupations de la Commission en proposant une série d'engagements. En particulier:

  • Nidec a proposé de céder son activité «compresseurs frigorifiques» tant pour les applications domestiques que pour les applications commerciales légères. Cela inclut des installations en Autriche, en Slovaquie et en Chine et supprime la totalité du chevauchement entre Nidec et Embraco sur les marchés où la Commission avait soulevé des problèmes de concurrence;
  • Nidec s'est également engagée à mettre à la disposition de l'acquéreur de l'activité cédée d'importants financements pour les investissements futurs dans les installations. Ces financements sont consacrés aux investissements dans des lignes de production situées dans les installations de Nidec en Autriche et en Slovaquie. Ce montant mis à disposition correspond aux dépenses en capital que Nidec aurait engagées dans les deux installations en l'absence de l'opération. La Commission estime que cela garantira la viabilité et la compétitivité futures des installations en Autriche et en Slovaquie.

La Commission a dès lors conclu que l'opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problème de concurrence dans l'EEE et dans le monde entier. La décision de la Commission est subordonnée au respect intégral des engagements contractés.

 

Les entreprises et les produits

Nidec est une entreprise basée au Japon, présente dans le secteur de l'ingénierie, de la fabrication et de la distribution d'une gamme de moteurs électriques et de produits motorisés. Depuis qu'elle a acquis Secop GmbH en 2017, Nidec fabrique et vend également des compresseurs utilisés dans les appareils de réfrigération. L'entreprise fabrique des compresseurs frigorifiques en Autriche, en Slovaquie et en Chine.

Embraco, basée au Brésil, est présente dans le secteur de la fabrication et de la vente de compresseurs frigorifiques utilisés dans les appareils de réfrigération. Elle fabrique des compresseurs en Slovaquie, au Brésil, au Mexique et en Chine. L'entreprise est détenue et contrôlée par Whirlpool, une société américaine qui fabrique une gamme complète d'appareils domestiques et de produits connexes, y compris des appareils de réfrigération.

Les compresseurs frigorifiques domestiques sont utilisés dans les appareils de réfrigération à usage domestique, comme les réfrigérateurs et les congélateurs de cuisine.

Les compresseurs frigorifiques commerciaux légers sont utilisés, notamment, dans les secteurs de la vente au détail et de la restauration, par exemple dans les refroidisseurs de boissons, les conservateurs de crème glacée, les réfrigérateurs et congélateurs commerciaux et les présentoirs réfrigérés.

 

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

L'opération a été notifiée à la Commission le 8 octobre 2018 et celle-ci a ouvert une enquête approfondie le 28 novembre 2018. Les parties ayant présenté des mesures correctives appropriées à un stade précoce de l'enquête approfondie, la Commission ne leur a pas adressé de communication des griefs en l'espèce.

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À partir de la date de notification d'une opération, la Commission dispose en général d'un délai de 25 jours ouvrables pour décider d'autoriser cette opération (phase I) ou d'ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Quatre enquêtes de phase II sont actuellement en cours: le projet d'acquisition d'Innogy par E.ON, le projet d'acquisition, par Vodafone, des activités de Liberty Global en Tchéquie, en Allemagne, en Hongrie et en Roumanie, le projet de création d'une entreprise commune par Tata Steel et ThyssenKrupp et le projet d'acquisition d'Aleris par Novelis.

Des informations plus détaillées seront disponibles sur le site web de la DG Concurrence, dans le registre public des affaires de concurrence, sous le numéro M.8947.

IP/19/2136

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar