Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT PT EL CS HU MT PL BG RO

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission adopte un programme d'investissement de 4 milliards d'euros destiné à des projets d'infrastructure dans dix États membres

Bruxelles, le 2 avril 2019

Aujourd'hui, dans le cadre de sa politique de cohésion, l'UE investit 4 milliards d'euros dans 25 grands projets d'infrastructure dans dix États membres.

Le programme d'investissement concerne la Bulgarie, la République tchèque, l'Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, Malte, la Pologne, le Portugal et la Roumanie. Les projets couvrent un vaste éventail de domaines: santé, transports, recherche, environnement et énergie. Avec les cofinancements nationaux, l'investissement total dans ces projets s'élève à 8 milliards d'euros.

Mme Corina Crețu, commissaire chargée de la politique régionale, a déclaré: «Ces 25 projets sont autant d'exemples de la manière dont l'UE s'emploie à améliorer la vie quotidienne de nos citoyens, dans des domaines aussi variés que l'amélioration de la qualité de l'eau potable, la rapidité du transport ferroviaire et la modernisation des hôpitaux. Sur la période budgétaire en cours, j'ai adopté 258 grands projets d'infrastructure soutenus par des fonds de l'UE pour un montant de 32 milliards d'euros. D'une certaine manière, ces projets sont les «ambassadeurs» de la politique de cohésion, et je suis fière de chacun d'entre eux.»

  • Bulgarie: une énergie plus sûre et plus abordable 

Un montant de 33 millions d'euros de fonds UE permettra de financer la construction d'une interconnexion gazière transfrontalière de 182 km entre Komotini, en Grèce, et Stara Zagora, en Bulgarie. Le gazoduc est un projet européen d'intérêt commun qui contribue à la réalisation des objectifs de l'union de l'énergie. Les réseaux gaziers des deux pays seront reliés pour la première fois, ce qui permettra de diversifier les sources d'énergie dans la région et d'améliorer la sécurité énergétique. Grâce à une concurrence accrue sur le marché du gaz, les consommateurs bénéficieront de prix plus bas.

  • République tchèque: des liaisons routières et ferroviaires plus fluides sur le réseau transeuropéen de transport 

Dans un premier temps, 76 millions d'euros sont destinés au financement de travaux de modernisation sur le corridor ferroviaire entre Prague et Pilsen. Ces travaux comprennent la construction ou la réfection de voies entre Rokycany et Pilsen, ce qui permettra de réduire de moitié la durée du trajet sur ce tronçon et de renforcer l'attractivité de Pilsen en tant que centre économique régional. Ensuite, près de 75 millions d'euros sont destinés au tronçon de route entre Nebory et Bystřice, qui fait partie d'un axe majeur entre l'autoroute tchèque D48 et l'autoroute slovaque D3.

  • Allemagne: un pôle de recherche moderne à Jena 

À Jena, en Thuringe, les installations de l'université Friedrich-Schiller seront rénovées grâce à près de 84 millions d'euros de fonds de l'UE. Le projet financera la construction de deux bâtiments: le centre de données de l'université et la faculté de mathématiques et de sciences informatiques, dont bénéficieront 18 000 étudiants.

  • Des services publics efficaces en Grèce et une énergie abordable en Crète 

Un montant avoisinant les 135 millions d'euros est investi dans le système de télécommunications «Syzefxis II», qui permettra à terme d'unifier l'ensemble du réseau de l'administration publique grecque. 600 000 fonctionnaires et 34 000 locaux supplémentaires seront connectés au système, ce qui permettra de réaliser d'importantes économies d'échelle et de fournir de meilleurs services à la population.

Ensuite, près de 95 millions d'euros financeront la construction d'une interconnexion électrique entre l'île de Crète et la péninsule du Péloponnèse, qui comprend deux câbles électriques sous-marins de 135 km. En substituant l'électricité produite par des centrales au fioul par celle provenant de Grèce continentale, ce projet permettra de réduire les coûts de l'électricité en Crète.

  • Hongrie: amélioration de la connectivité, réduction des embouteillages et sécurité accrue dans les transports autour de Budapest

Une enveloppe de 105,5 millions d'euros servira à financer les travaux de modernisation sur la section sud du périphérique de Budapest, avec la réfection de routes, de ponts et l'aménagement de nouvelles pistes cyclables. Ce projet réduira les temps de parcours et améliorera la sécurité routière pour les 90 000 véhicules circulant quotidiennement dans la zone. Il permettra également de réduire les embouteillages, en détournant le trafic du centre-ville.

  • Italie: amélioration du transport ferroviaire en Sicile 

Plus de 358 millions d'euros de fonds de l'UE contribueront à prolonger la «Circumetnea», ligne ferroviaire en service à Catane (Sicile), en la dotant de huit nouvelles stations et de matériel roulant. Ce projet contribuera à réduire les embouteillages sur le réseau routier et favorisera la mobilité propre dans la région.

  • Malte: amélioration de la qualité de l'eau potable 

Grâce à une enveloppe de près de 74 millions d'euros, Malte, Gozo et Comino bénéficieront d'une eau potable de meilleure qualité, d'une plus grande sécurité d'approvisionnement en eau et d'une meilleure gestion des ressources en eau souterraine. Le projet bénéficiera à l'ensemble de la population du pays. Les travaux financés par l'UE comprennent un tunnel souterrain et l'extension des réseaux de distribution d'eau et de traitement des eaux usées.

  • Pologne: amélioration des soins de santé et de la connectivité 

Dans le domaine des soins de santé, près de 61 millions d'euros de fonds de l'UE permettront d'acheter de nouveaux équipements pour l'hôpital universitaire de Cracovie (Petite-Pologne), qui profiteront à de plus de 3,3 millions d'habitants. Ensuite, 56 millions d'euros contribueront à construction d'un nouveau complexe hospitalier pour le centre régional de santé infantile à Poznań (Grande-Pologne), ce qui permettra de centraliser les services de soins de santé, d'agrandir les infrastructures et d'acheter de nouveaux équipements. Le centre sera doté d'un service d'urgence en soins pédiatriques et développera ses services d'orthopédie, de traumatologie et de réadaptation.

Dans le domaine des transports maritimes, 155 millions d'euros sont destinés à accroître la sécurité opérationnelle du port de Gdańsk (Poméranie) grâce à de meilleures structures brise-lames. Près de 65 millions d'euros serviront à la construction ou à la modernisation de quais et de structures d'ingénierie hydro-techniques dans le port de Gdynia, ce qui renforcera la sécurité du trafic.

Dans le secteur du transport ferroviaire, 126 millions d'euros serviront à la construction de la ligne ferroviaire métropolitaine de Szczecin reliant les principales villes de Poméranie occidentale, parmi lesquelles Stargard, Police et Gryfino, au profit de 687 000 habitants. Un montant proche de 39 millions d'euros permettra d'acheter 16 rames électriques qui desserviront l'agglomération de Varsovie. Près de 58 millions d'euros serviront à moderniser 152 voitures de passagers et à acheter 20 locomotives électriques, qui circuleront sur les lignes exploitées par PKP Intercity dans le pays.

Enfin, dans le domaine du transport routier, la politique de cohésion permettra de financer la construction d'un tronçon de la route express S7 reliant Varsovie à Grójec (129 millions d'euros), d'un tronçon de l'autoroute A2 entre le contournement sud de Varsovie et Mińsk Mazowiecki (plus de 78 millions d'euros), d'un tronçon de la route express S3 vers la frontière tchèque en Basse-Silésie (105 millions d'euros) et d'un tronçon de la rocade d'Olsztyn en Varmie-Mazurie (87 millions d'euros). Ces projets, tous implantés sur le réseau transeuropéen de transport, permettront d'améliorer la sécurité routière, de réduire les temps de parcours et de renforcer la cohésion territoriale dans le pays.

  • Portugal: modernisation de la ligne ferroviaire du Nord 

Le tronçon Ovar-Gaia sur la ligne ferroviaire du Nord, qui fait partie du réseau transeuropéen de transport, sera modernisé grâce à près de 119 millions d'euros de fonds de l'UE. Les passagers bénéficieront d'un temps de parcours réduit, de meilleures conditions de confort et d'une sécurité accrue sur cet axe.

  • Roumanie: transports plus fluides à Bucarest, protection de l'environnement et gestion de l'eau 

Une enveloppe d'un milliard d'euros permettra d'effectuer des travaux sur la rocade de Bucarest, en prolongeant plusieurs tronçons et en doublant les voies dans chaque sens. Elle permettra également la construction de la partie sud de la nouvelle autoroute périphérique de Bucarest sur 51 km. Toujours dans la capitale roumaine, un montant de 97 millions d'euros de fonds de l'UE permettra de financer des travaux sur l'ensemble de la ligne de métro 2, en la dotant de nouvelles voies et de matériel roulant. 

Ensuite, près de 603 millions d'euros seront affectés à la protection et la réhabilitation de la zone hautement touristique du littoral de la mer Noire dans le district de Constanța. Le projet comprend des travaux de consolidation des falaises, le remblayage des plages avec du sable, des mesures de préservation de la biodiversité (récifs artificiels et repeuplement des espèces marines) ainsi que des équipements de contrôle. 

Enfin, l'UE investira plus de 135 millions d'euros dans l'amélioration des réseaux d'eau potable et d'eaux usées dans le district de Timiș. 15 000 habitants supplémentaires seront connectés au réseau d'eau potable et près de 380 000 personnes bénéficieront d'une eau potable de meilleure qualité. 

Contexte

Les grands projets d'infrastructure («les grands projets») représentent plus de 50 millions d'euros alloués au titre de la politique de cohésion (75 millions d'euros dans le cas des projets liés au transport). Compte tenu de leur ampleur, ces projets font l'objet d'une évaluation et d'une décision spécifique de la part de la Commission. Au cours de la période de programmation 2014-2020, 258 grands projets ont bénéficié d'un financement de l'UE. La contribution de l'UE à ces projets s'élève à 32 milliards d'euros, soit la moitié de leur valeur totale.

L'initiative JASPERS (assistance conjointe à la préparation de projets dans les régions européennes) regroupe des experts indépendants aidant les gouvernements locaux, régionaux et nationaux à préparer de grands projets d'infrastructure financés par les fonds de l'UE. Elle a joué un rôle important dans chacun de ces projets, en conseillant les États membres et les bénéficiaires lors de la phase d'élaboration du projet ou lors de l'évaluation de la demande de financement.

Pour en savoir plus

DG REGIO: en savoir plus sur les 25 projets

DG REGIO: tous les grands projets d'infrastructure

 

IP/19/1872

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar