Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Concentrations: la Commission autorise, sous conditions, l'acquisition de Jardine Lloyd Thompson par Marsh & McLennan Companies

Bruxelles, le 22 mars 2019

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, l'acquisition de Jardine Lloyd Thompson («JLT») par Marsh & McLennan Companies («MMC»). Cette autorisation est subordonnée à la cession de l'activité aérospatiale de JLT au niveau mondial.

Marsh & McLennan Companies et Jardine Lloyd Thompson plc sont des courtiers en assurance au niveau mondial qui aident les clients à acquérir une couverture adéquate de leurs risques d'assurance importants et complexes dans des secteurs spécialisés comme l'aviation et les grands projets dans le domaine de l'énergie. Les deux entreprises sont également actives dans le courtage en réassurance et dans la fourniture de services liés aux prestations de retraite et aux avantages du personnel. MMC et JLT sont deux des acteurs les plus importants sur ces deux marchés dans l'Espace économique européen (EEE) et dans le monde entier.

L'enquête de la Commission

La Commission a examiné en particulier les effets de l'opération envisagée sur la concurrence sur les marchés où les activités des entreprises se chevauchent, à savoir:

(i)          la fourniture de services de courtage en assurance dans des secteurs spécialisés comme l'énergie, l'exploitation d'aéronefs, la fabrication aérospatiale et l'espace, et

(ii)         la fourniture de services liés aux avantages du personnel comme l'administration des pensions et la gestion fiduciaire des fonds de pension.

En ce qui concerne (i) les services de courtage en assurance dans des secteurs spécialisés, la Commission craignait que l'opération, telle que notifiée à l'origine, ne réduise de manière significative la concurrence sur les marchés du courtage en assurance dans les domaines de l'exploitation d'aéronefs et de la fabrication aérospatiale.

  • L'assurance dans le domaine de l'exploitation d'aéronefs consiste principalement en une couverture contre les dommages causés à l'appareil (couverture «corps») et une assurance responsabilité civile à l'égard des passagers et des tiers, par exemple en cas d'accident. Dans ce domaine, la concentration donnerait lieu à un marché fortement concentré, en réduisant le nombre de concurrents principaux de trois à deux au niveau de l'EEE et de quatre à trois au niveau mondial.
  • L'assurance dans le domaine de la fabrication aérospatiale désigne la distribution d'assurances commerciales visant à couvrir les risques liés à la fabrication de produits aérospatiaux. Les fabricants de composants aérospatiaux acquièrent une couverture pour s'assurer contre les dommages causés par les défauts de leurs produits ou contre la responsabilité qui en découle. Dans ce domaine, la concentration renforcerait la forte position de MMC sur le marché et réduirait le nombre de concurrents principaux de quatre à trois au niveau de l'EEE et au niveau mondial.

La Commission a estimé que les barrières à l'entrée étaient élevées sur les deux marchés, étant donné que les clients exigent des fournisseurs qu'ils aient une expérience avérée, que l'accès à l'expertise est limité et que les acteurs doivent être présents au niveau mondial pour pouvoir exercer une concurrence effective. En conséquence, la Commission craignait que l'opération telle que notifiée ne nuise à la concurrence et puisse conduire à une hausse des prix, à une diminution du choix et à une qualité moindre des services sur ces marchés.

La Commission a également examiné le courtage en assurance sur d'autres marchés spécialisés, mais n'a constaté aucun problème en matière de concurrence.

En ce qui concerne (ii) la fourniture de services liés aux avantages du personnel, la Commission a estimé que la concentration envisagée ne poserait pas de problème de concurrence du fait qu'un nombre suffisant d'autres fournisseurs sont présents et que les entreprises ne sont pas des concurrents proches.

Les mesures correctives proposées

Pour dissiper les craintes de la Commission en matière de concurrence, les entreprises ont proposé de céder l'activité aérospatiale mondiale de JLT à un acheteur approprié. Cette activité englobe les volets «exploitation d'aéronefs», «fabrication aérospatiale» et «espace» de JLT, ainsi qu'une division «aviation» distincte et autonome (Hayward Aviation).

Ces engagements répondent pleinement aux préoccupations de la Commission dans la mesure où ils suppriment totalement le chevauchement entre les activités des entreprises en ce qui concerne la fourniture de services de courtage en assurance dans les domaines de l'exploitation d'aéronefs et de la fabrication aérospatiale.

La Commission a dès lors conclu que l'opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problème de concurrence dans l'EEE. La décision est subordonnée au respect intégral des engagements offerts.

Les entreprises et les produits

Marsh & McLennan Companies, basée aux États-Unis, est une entreprise de services professionnels présente au niveau mondial, qui fournit à ses clients des conseils et des solutions dans les domaines des risques, des stratégies et des personnes. MMC comprend quatre grandes branches d'activité gérées par les entités suivantes: i) Marsh, spécialisée dans le courtage en assurance et les solutions de gestion des risques; ii) Guy Carpenter, active dans le domaine des stratégies de réassurance et de capital; iii) Mercer, qui propose des services de conseil en santé, en patrimoine et en carrière; et iv) Oliver Wyman, un cabinet de conseil en stratégie, en économie et en marques.

Jardine Lloyd Thompson plc est une société cotée en bourse basée au Royaume-Uni, qui est présente dans deux principaux domaines d'activité: i) le risque et l'assurance, qui englobent le courtage en assurance et en réassurance, et ii) les avantages du personnel, qui comprennent les conseils et les services aux entreprises, aux administrateurs de fonds de pension et aux individus, notamment des solutions de retraite; les conseils en matière de prestations; la gestion du patrimoine et des investissements; et les solutions technologiques. 

Règles en matière de contrôle des concentrations

L'opération a été notifiée à la Commission le 1er février 2019.

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À partir de la date de notification d'une opération, la Commission dispose en général d'un délai de 25 jours ouvrables pour décider d'autoriser cette opération (phase I) ou d'ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Pour de plus amples informations sur la présente affaire, veuillez consulter le registre public des affaires de concurrence sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, sous le numéro M.9196.

 

IP/19/1808

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar