Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

La politique de cohésion après 2020: préparer l'avenir des investissements de l'Union dans le domaine de la santé

Bruxelles, le 19 février 2019

Aujourd'hui, les commissaires Crețu et Andriukaitis ont rassemblé les professionnels de la santé pour engager la réflexion sur les futurs investissements de l'Union dans le domaine de la santé dans le cadre des programmes de la politique de cohésion 2021-2027.

Dans le contexte d'une table ronde qui s'est tenue ce jour à la Commission avec des associations de protection de la santé, telles que l'Association européenne de gestion de la santé (EHMA) et EuroHealthNet, les commissaires ont également lancé un projet pilote visant à améliorer les services d'urgence transfrontaliers dans les Pyrénées, entre les régions frontalières de France, d'Espagne et de la Principauté d'Andorre. Ils ont également annoncé que la santé constituerait la nouvelle catégorie pour la remise des prix RegioStars de cette année.

M. Vytenis Andriukaitis, commissaire pour la santé et la sécurité alimentaire, a déclaré: «Selon la plus récente enquête Eurobaromètre, près de 70 % des Européens souhaitent que l'Union soit plus active dans le domaine de la santé. Intervenir par l'intermédiaire des fonds de la politique de cohésion nous permet de faire la différence sur le terrain, là où notre action est nécessaire et permet de montrer que les demandes exprimées par nos concitoyens européens sont entendues. Je suis également très heureux que la santé devienne une nouvelle catégorie pour les prix RegioStars. Là encore, nous apportons la preuve que nous devons et que nous pouvons appliquer le principe d'intégration de la santé dans toutes les politiques, comme le prévoit le traité.»

Mme Corina Crețu, commissaire chargée de la politique régionale, a quant à elle déclaré: «Les investissements de la politique de cohésion en matière de santé, qui représentent plus de 4 milliards d'euros relevant des fonds de l'Union au titre du budget actuel, sont l'expression authentique d'une Europe qui protège. Les soins de santé évoluent et les investissements de l'Union doivent suivre le mouvement. C'est la raison pour laquelle nous avons organisé ce débat avec les professionnels de la santé, afin que leurs recommandations puissent servir à orienter la planification des investissements de l'Union dans ce domaine pour les 10 ans à venir.»

  • Investissements futurs de l'Union dans le domaine de la santé:

Le débat a débouché sur la conclusion que les systèmes de santé évoluaient vers davantage d'éducation, de promotion de la santé et de prévention des maladies. Ils se détournent également des soins en hôpitaux et en institutions au profit des soins de proximité et de l'intégration des soins de santé et des services sociaux. La proposition de la Commission pour la politique de cohésion 2021-2027, avec ses nouveaux objectifs stratégiques permettant les investissements intégrés dans les domaines de la santé, de l'inclusion sociale et de l'éducation, crée les conditions nécessaires permettant de soutenir ces mutations.

Les évolutions dans le domaine de la santé exigent des investissements dans divers types d'infrastructures, qu'il s'agisse d'infrastructures destinées aux soins de santé primaires ou de proximité, ou dans des programmes de prévention, de soins intégrés ou de formation du personnel. La politique de cohésion peut être un instrument de soutien pour ces investissements.

Les États membres et les régions doivent concevoir des stratégies d'investissement à long terme, qui englobent les infrastructures, le capital humain, les technologies innovantes et les nouveaux modèles d'administration des soins. Afin d'apporter un soutien à ces stratégies, les fonds de la politique de cohésion peuvent être associés à d'autres instruments de l'Union, tels qu'InvestEU, ou à des programmes nationaux. La Commission est disposée à aider les États membres et les régions dans la planification de ces stratégies.

  • Améliorer les services d'urgence transfrontaliers dans les Pyrénées:

Les médecins des régions frontalières ne peuvent pas venir en aide aux patients qui ont besoins de soins médicaux d'urgence de l'autre côté de la frontière. Pour remédier à cette situation, le projet «When medical emergency systems erase borders» («Quand les systèmes de soins d'urgence dépassent les frontières») a pour objet de veiller à la reconnaissance mutuelle préalable des médecins de part et d'autre de la frontière. 

La deuxième phase du projet pilote a à présent débuté: elle vise à assurer la conclusion d'accords bilatéraux entre les Ordres des médecins des régions frontalières espagnoles et françaises, ce qui permettra aux 15 millions d'habitants des Pyrénées de bénéficier de services d'urgence améliorés. Le projet, qui reçoit le soutien du Fonds européen de développement régional, s'achèvera à la mi-2019.

À l'avenir, les résultats de ce projet pourront servir d'exemples à d'autres régions transfrontalières. La Commission soutient l'élimination des obstacles liés à la gouvernance de problèmes transfrontaliers et, dans sa proposition législative pour la politique de cohésion 2021-2027, elle suggère de réserver 15 % de chacun des programmes Interreg de coopération transfrontalière à cette fin.

  • Santé: la nouvelle catégorie pour les prix RegioStars de cette année:

Chaque année, les prix RegioStars récompensent les projets européens les plus novateurs et les plus convaincants en matière de politique de cohésion autour de cinq catégories thématiques, notamment un thème de l'année. L'édition de cette année visera à récompenser les projets ayant pour objet la qualité des soins de santé, afin d'inspirer les États membres et les régions.

La plateforme d'inscription en ligne est ouverte depuis aujourd'hui jusqu'au 9 mai 2019. Un jury indépendant évaluera les candidatures et récompensera les gagnants au cours de la cérémonie de remise des prix RegioStars qui devrait se dérouler à Bruxelles en octobre 2019.

Contexte

Les soins de santé sont une préoccupation majeure des citoyens européens. Une enquête Eurobaromètre récente a révélé que les soins de santé étaient le premier problème auquel seraient confrontées les régions à l'avenir, un tiers des personnes interrogées (34 %) plaçant ce thème en tête de leurs préoccupations.

Les fonds de la politique de cohésion financent des projets visant à améliorer l'accès aux soins de santé, à lutter contre les inégalités en la matière, à réformer les systèmes de soins de santé, à développer des solutions numériques et de soins de santé en ligne, à améliorer la recherche et l'innovation, l'éducation à la santé, le vieillissement en bonne santé ainsi que la santé et la sécurité au travail.

Au cours de la période de programmation 2014-2020, 8 milliards d'euros relevant des fonds de la politique de cohésion, dont 4 milliards issus du cofinancement de l'Union, ont été investis dans le domaine de la santé. Pendant cette période, quelque 44,5 millions de citoyens de l'Union devraient ainsi bénéficier de l'amélioration des services de soins de santé. 

Pour en savoir plus

Fiche d'information – Investissements dans la santé au titre de la politique de cohésion

Étude financée par le programme Santé de l'UE - Fonds structurels européens pour la santé

IP/19/1173

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar