Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Alliance Afrique-Europe: démarrage des premiers projets trois mois à peine après le lancement

Bruxelles, le 18 décembre 2018

Trois mois à peine après le lancement de l'Alliance Afrique-Europe, la Commission européenne dévoile les premiers progrès accomplis en matière de stimulation des investissements et de création d'emplois en Afrique.

Lors du forum de haut niveau Afrique-Europe, organisé aujourd'hui à Vienne conjointement par la présidence autrichienne de l'UE, et notamment M. Sebastian Kurz, chancelier autrichien, et par M. Paul Kagame, président du Rwanda et président de l'Union africaine en 2018, M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a réitéré l'ambition européenne d'établir un partenariat authentique et équilibré, sur un pied d'égalité, entre l'Afrique et l'Europe. Le président Juncker a présenté les premiers résultats de l'Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables trois mois à peine après son lancement. Cette Alliance vise à approfondir les relations économiques et commerciales entre les deux continents afin de créer des emplois et une croissance durables.

M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a déclaré: «L'Europe et l'Afrique partagent une longue histoire et un avenir brillant. C'est pourquoi j'ai proposé une nouvelle Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables, afin de contribuer à attirer les investissements européens et africains et à créer 10 millions d'emplois en Afrique au cours des cinq prochaines années. Traduisant les paroles en actes, nous avons déjà pris une série de mesures pour donner vie à nos ambitions».

Le président était accompagné au forum de haut niveau par M. Andrus Ansip, vice-président, M. Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, M. Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement, M. Phil Hogan, commissaire pour l'agriculture et le développement rural, et Mme Mariya Gabriel, commissaire pour l'économie et la société numériques.

Annoncée par le président Juncker dans son discours sur l'état de l'Union 2018, l'Alliance Afrique-Europe s'articule autour de quatre domaines clés. Trois mois plus tard, les travaux sont déjà bien entamés dans chacun de ces domaines.

1. Investissements stratégiques et création d'emplois

Le plan d'investissement extérieur de l'UE a pour objectif de lever des investissements durables conséquents dans les pays d'Afrique et du voisinage européen d'ici à 2020. Le montant de 44 milliards d'euros a été annoncé et les programmes qui sont déjà prévus mobiliseront 37,1 milliards d'euros d'investissements.

De nouveaux projets ont été dévoilés aujourd'hui:

  • Une garantie de l'UE (NASIRA, un mécanisme de partage des risques), la première du genre au titre du plan d'investissement extérieur de l'UE, s'appuiera sur 75 millions d'euros de fonds de l'UE pour mobiliser jusqu'à 750 millions d'euros d'investissements destinés aux entrepreneurs en Afrique subsaharienne et dans les pays du voisinage méridional de l'UE. Cette garantie à elle seule devrait créer 800 000 emplois et profiter à ceux qui éprouvent généralement des difficultés pour accéder à des prêts abordables, comme les petites et moyennes entreprises, les personnes déplacées à l'intérieur du territoire, les réfugiés, les personnes de retour au pays, les femmes et les jeunes.
  • Un nouveau fonds pour les entreprises agricoles d'un montant de 45 millions d'euros soutiendra les petites exploitations agricoles en améliorant l'accès au financement des petits exploitants. Il devrait attirer plus de 200 millions d'euros en investissements et profiter à pas moins de 700 000 ménages dans les zones rurales.
  • Pour soutenir les pays du voisinage méridional de l'UE, un programme d'un montant de 61,1 millions d'euros sera destiné à des centrales solaires au Maroc et 46,8 millions d'euros seront investis dans la dépollution du drain de Kitchener dans la région du delta du Nil en Égypte.

2. Investissements dans l'éducation et la mise en adéquation des compétences et des emplois

Depuis 2015, le programme Erasmus+ a appuyé 16 000 échanges d'étudiants et de membres du personnel d'universités africaines, qui sont venus en Europe pour une courte durée. Le prochain appel d'Erasmus+ est lancé; l'UE est donc en bonne voie pour atteindre son objectif annoncé pour 2020: 35 000 échanges.

3. Environnement des entreprises et climat d'investissement

Rien qu'en 2018, l'Union européenne a engagé plus de 540 millions d'euros pour soutenir des réformes de l'environnement des entreprises et des investissements – dépassant largement l'engagement pris par l'Alliance Afrique-Europe d'augmenter le soutien de l'Union européenne jusqu'à 300 à 350 millions d'euros par an pour la période 2018-2020.

Des dialogues entre les secteurs public et privé afin de promouvoir la plateforme Sustainable Business for Africa (SB4A) ont été ouverts dans les pays africains suivants: la Côte d'Ivoire, l'Éthiopie, le Maroc, le Nigeria, l'Afrique du Sud, la Tanzanie, la Tunisie et l'Ouganda. Des dialogues similaires sont en cours de préparation dans 25 autres pays africains. L'objectif poursuivi est d'encourager la création d'emplois décents, en particulier pour les jeunes et les femmes. Ces dialogues ont été lancés en novembre 2017 à Abidjan, lors du forum des affaires UE-Afrique.

4. Intégration économique et échanges commerciaux

L'Union européenne s'est engagée à soutenir la création d'une zone continentale africaine de libre-échange et a notamment annoncé une aide de 50 millions d'euros. Une première étape a été franchie aujourd'hui avec la signature d'un programme de 3 millions d'euros avec la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique afin d'élaborer des stratégies nationales de mise en œuvre pour la zone continentale de libre-échange. Il est également prévu de créer un observatoire africain du commerce, qui constituera un pilier de la zone continentale africaine de libre-échange.

Collaboration dans des domaines stratégiques

La collaboration étroite entre les deux parties est une composante clé de l'Alliance Afrique-Europe. Quatre groupes de travail conjoints ont été mis sur pied:

  • Le groupe de travail pour l'Afrique rurale a présenté aujourd'hui ses recommandations sur la meilleure façon de développer l'agriculture, le secteur alimentaire et l'économie rurale en Afrique.
  • Le groupe de travail pour l'économie numérique s'est réuni pour la première fois le 18 décembre à Vienne à l'occasion du forum de haut niveau Afrique-UE. Son objectif est d'élaborer d'ici à juin 2019 des propositions d'actions et de projets concrets qui défendent l'intégration des marchés numériques en Afrique en encourageant les investissements publics et privés, en améliorant l'environnement des entreprises et le climat d'investissement et en favorisant le développement des compétences numériques.

  • Le groupe de travail pour l'énergie a été lancé lors du forum d'investissement pour l'Afrique à Johannesbourg en novembre 2018. Il rassemble des acteurs clés du secteur de l'énergie durable, public et privé, en Europe et en Afrique.
  • Un groupe de travail sur les transports est en train d'être mis en place.

Pour en savoir plus

Discours du président Juncker lors du forum de haut niveau Afrique-Europe*

Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables

Fiche d'information - Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables

Plan d'investissement extérieur de l'UE

Page web — Alliance Afrique-Europe: L'UE soutient la zone continentale africaine de libre-échange avec une aide de 50 millions d'euros

Page web — Alliance Afrique-Europe: L'UE contribue à hauteur de 45 millions d'euros pour dynamiser les investissements dans les entreprises agricoles et créer des emplois dans les zones rurales

Page web — Plan d'investissement extérieur de l'UE: La Commission et l'OMF signent le premier accord de garantie pour débloquer des financements en faveur de l'emploi

 

* Mis à jour le 18 décembre 2018 à 15h38

IP/18/6804

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar