Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT

Commission européenne - Communiqué de presse

Fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique: l'UE adopte de nouvelles mesures pour aider les migrants vulnérables, favoriser le développement socio-économique et améliorer la gestion des frontières en Afrique du Nord

Bruxelles, le 14 décembre 2018

Le comité de gestion du fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique, volet «Afrique du Nord», a adopté quatre nouveaux programmes liés aux migrations, d'un montant total de 115 millions d'euros.

Les nouvelles mesures prises dans le cadre du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique permettront d'accroître l'aide aux migrants vulnérables et de favoriser la migration et la mobilité des travailleurs, et contribueront à améliorer la capacité du Maroc et de la Libye à gérer leurs frontières. Ce nouveau soutien bénéficiera également aux migrants vivant au Maroc ainsi qu'aux ressortissants marocains vivant à l'étranger, tout en contribuant au développement du pays.

Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique de voisinage et des négociations d'élargissement, a déclaré: «Ce nouveau train de mesures d'aide est le résultat de notre coopération étroite actuelle avec des pays partenaires en Afrique du Nord, et constitue une occasion de réaffirmer notre détermination à aider ces pays à relever les défis liés aux migrations. Ces mesures constitueront un soutien technique et financier concret pour protéger et sauver des vies, s'attaquer au problème de la migration irrégulière, favoriser la mobilité régionale, et développer des systèmes de gestion des frontières. Si l'on tient compte de ce nouveau train de mesures, nous avons débloqué, par l'intermédiaire du fonds fiduciaire de l'UE, un total de 582,2 millions d'euros pour 23 programmes sur les trois dernières années, pour soutenir les personnes dans le besoin et relever les multiples défis dans la région en coopération avec les États membres et les pays partenaires.»

 

Historique du dossier

Une nouvelle initiative régionale (dotée de 15 millions d'euros) permettra de promouvoir la migration légale et la mobilité entre l'Afrique du Nord, ses voisins méridionaux et l'UE. Cette initiative sera mise en œuvre par l'agence allemande de développement (GIZ), l'Organisation internationale du travail et l'Organisation internationale pour les migrations.

Au Maroc, une initiative d'un montant de 40 millions d'euros permettra au pays de développer davantage son système de gestion des frontières, et de lutter de manière plus efficace contre le trafic d'êtres humains. Cette initiative fait partie d'un train de mesures d'un montant de 140 millions d'euros adopté à l'issue de négociations qui se sont déroulées entre la Commission européenne, l'Espagne et le Maroc au cours des six derniers mois. L'initiative, mise en œuvre par l'agence espagnole Fundación Internacional y para Iberoamérica de Administración y Políticas Públicas (Fondation internationale et ibéro-américaine pour l'administration et les politiques publiques), sera axée en particulier sur la protection des droits des migrants et la prévention de nouvelles pertes de vies humaines en mer.

Un montant de 8 millions d'euros supplémentaires est affecté au soutien de l'UE à la stratégie nationale du Maroc en matière de migration, afin de faciliter le processus d'intégration des migrants vivant au Maroc, et de favoriser la contribution apportée au développement du pays par les Marocains qui vivent à l'étranger ou qui reviennent dans leur pays d'origine. Ce programme sera mis en œuvre par l'agence belge de coopération.

En ce qui concerne la Libye, 45 millions d'euros supplémentaires sont alloués à l'aide fournie par le fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique à la gestion des frontières et de la migration. Cette nouvelle mesure est axée sur le soutien au renforcement des capacités et des institutions des garde-côtes libyens et la mise en place du centre de coordination de sauvetage maritime, et contribue au développement de la gestion intégrée des frontières dans le sud de la Libye. Cette mesure s'appuie sur les travaux de la mission de l'UE d'assistance aux frontières (EUBAM) en Libye. Les formations en matière de droits de l'homme demeureront un élément essentiel pour garantir que les autorités libyennes ciblées par cette action mènent leurs opérations dans le respect des normes en matière de droits de l'homme.

La Commission a également renforcé son soutien aux opérations de retour humanitaire volontaire et de réintégration en Libye, pour un montant de 7 millions d'euros.

 

En savoir plus

Fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique – volet «Afrique du Nord»

Fiches d'information: Libye, Maroc et Fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique – volet «Afrique du Nord»

Route de la Méditerranée occidentale: l'UE renforce son soutien au Maroc en vue de sauver des vies humaines et de lutter contre le trafic de migrants, la traite d'êtres humains et la migration irrégulière

Site web - coopération entre l'UE et le Maroc

Actions de l'UE le long de la route de la Méditerranée occidentale

Route de la Méditerranée centrale: protéger les migrants et gérer les flux irréguliers

Volet «Afrique du Nord» du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE

 

IP/18/6793

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar