Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Concentrations: la Commission autorise sous conditions l'acquisition de Houghton par Quaker

Bruxelles, le 11 décembre 2018

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, l'acquisition de Houghton par Quaker, qui produisent toutes deux des lubrifiants industriels. La décision est subordonnée à la cession d'activités exercées par Houghton dans l'EEE en ce qui concerne certains lubrifiants utilisés pour produire de l'acier et de l'aluminium.

Quaker et Houghton sont toutes deux actives au niveau mondial dans le développement, la production et la commercialisation de lubrifiants industriels. Les deux entreprises fournissent plus particulièrement des huiles de laminage.

Les huiles de laminage sont des types particuliers de fluides servant au travail des métaux et utilisés dans la production de métaux tels que l'aluminium et l'acier. Elles sont spécifiquement conçues pour le type de métal produit (par exemple, de l'aluminium ou de l'acier) et les opérations de laminage participant au processus de production (laminage à chaud ou à froid). Ces produits jouent un rôle fondamental car ils ont un effet direct sur la qualité des métaux produits. Les clients des huiles de laminage produisent de l'aluminium et de l'acier pour divers secteurs, notamment le secteur automobile, le secteur aérospatial et le secteur de l'alimentation et des boissons.

L'enquête de la Commission

La Commission craignait que l'opération, telle qu'elle a été initialement notifiée, n'entraîne une perte de concurrence sur les marchés de la fourniture de certaines huiles de laminage dans l'Espace économique européen (EEE).

L'enquête de la Commission sur le marché a montré en particulier que les marchés de l'EEE relatifs à la fourniture i) des huiles destinées au laminage à chaud de l'aluminium, ii) des  huiles destinées au laminage à chaud de l'acier, et iii) des huiles destinées au laminage à froid de l'acier sont très concentrés, et que Quaker et Houghton sont de proches concurrents sur ces marchés.

Ces huiles de laminage se fondent sur des formulations de produits complexes, qui sont adaptées aux besoins spécifiques des laminoirs dans lesquels elles sont utilisées. Par conséquent, il est particulièrement difficile pour les clients de changer de fournisseur et les barrières à l'entrée sont importantes.

Sur la base de ces éléments, la Commission a considéré que l'acquisition envisagée aurait probablement entraîné une hausse des prix et réduit la qualité des produits et services fournis aux clients.

Les mesures correctives proposées

Afin de répondre aux préoccupations de la Commission en matière de concurrence, Quaker a proposé de céder les activités exercées par Houghton dans l'EEE en ce qui concerne les huiles destinées au laminage à chaud de l'aluminium, les huiles destinées au laminage à chaud de l'acier et les huiles destinées au laminage à froid de l'acier.

Quaker a choisi de céder l'ensemble des formulations de produits pour l'EEE (les formulations sont propres à chaque client et, souvent, à chaque usine) à l'entreprise française Total SA, et ce à l'échelle mondiale. La Commission doit encore déterminer si Total a la capacité (l'expertise, les ressources financières, etc.) et la motivation pour être durablement un concurrent actif de l'entité issue de la concentration.

L'ensemble des mesures correctives englobe tous les actifs devant permettre à Total d'exploiter l'activité, ainsi que la cession du personnel technique et commercial requis. Parallèlement, l'entité issue de la concentration bénéficiera d'un dispositif de rétrocession lui permettant d'utiliser les formulations cédées en dehors de l'EEE. 

Ces engagements suppriment totalement le chevauchement entre les activités de Quaker et celles de Houghton sur les marchés sur lesquels la Commission a constaté des problèmes de concurrence.

La Commission a dès lors conclu que l'opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problème de concurrence. Cette décision est subordonnée au respect intégral des engagements souscrits.

Les sociétés concernées

Quaker Chemical Corporation, dont le siège est établi aux États-Unis, fournit à l'échelle mondiale des fluides de procédé, des produits chimiques de spécialité et une expertise technique à un vaste éventail de secteurs, y compris l'acier, l'aluminium, l'automobile, l'industrie extractive, l'aérospatiale, les accessoires de tuyauterie, les boîtes métalliques et d'autres.

Global Houghton, Ltd., dont le siège est établi aux États-Unis, est un fournisseur mondial de produits chimiques de spécialité, d'huiles et de lubrifiants. Ses produits sont destinés à un large éventail de secteurs, parmi lesquels l'acier, l'aluminium, l'aérospatiale, l'automobile, l'alimentation et les boissons, les machines et équipements et d'autres.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

L'opération a été initialement notifiée à la Commission le 2 février 2018, mais a été retirée par la suite. L'opération a été à nouveau notifiée à la Commission le 19 octobre 2018.

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À partir de la date de notification d'une opération, la Commission dispose en général d'un délai de 25 jours ouvrables pour décider d'autoriser cette opération (phase I) ou d'ouvrir une enquête approfondie (phase II). Ce délai est porté à 35 jours ouvrables si des mesures correctives sont présentées par les parties, comme en l'espèce.

Des informations plus détaillées seront disponibles sur le site web de la DG Concurrence, dans le registre public des affaires de concurrence de la Commission, sous le numéro M.8492.

 

 

IP/18/6767

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar