Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

rescEU: la Commission se félicite de l'accord provisoire visant à renforcer la protection civile de l'UE*

Bruxelles, le 12 décembre 2018

Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne ont pris des mesures décisives aujourd'hui en vue d'un accord politique sur rescEU, le plan visant à renforcer la réaction aux catastrophes de l'UE en matière de protection civile.

De multiples catastrophes naturelles ont touché toutes les régions de l'UE au cours des dernières années, faisant des centaines de victimes et causant des milliards de dommages aux infrastructures. Pour mieux protéger les citoyens, rescEU renforcera le mécanisme de protection civile de l'UE existant. En particulier, une nouvelle réserve européenne de capacités sera établie, comprenant des avions de lutte contre les incendies de forêt, des pompes à eau spéciales, des capacités de recherche et de sauvetage en milieu urbain, des hôpitaux de campagne et des équipes médicales d'urgence.

À cette occasion, le président Jean-Claude Juncker a fait la déclaration suivante: «Une Europe qui protège les citoyens se doit d'être présente en cas de besoin. Lorsqu'un dangereux incendie de forêt ou une inondation nécessite plus qu'une réaction nationale, nos citoyens veulent des actes, et pas des mots. rescEU garantira une solidarité concrète avec les États membres touchés par des catastrophes.»

Christos Stylianides, commissaire pour l'aide humanitaire et la gestion des crises, a déclaré: «Les catastrophes naturelles ne connaissent pas de frontières et le changement climatique augmente leurs risques et leur impact. Grâce à rescEU, notre actuel mécanisme de protection civile sera élevé à un niveau supérieur. L'avancée de ce jour démontre que quand on veut, on peut. Je remercie le Parlement européen, et en particulier la rapporteure, Elisabetta Gardini, députée européenne, le rapporteur pour avis sur le budget, Jose-Manuel Fernandes, député européen, ainsi que la présidence autrichienne pour leur rôle moteur. Le nouveau mécanisme de protection civile de l'UE permettra de renforcer les capacités, d'améliorer la coordination entre États membres et surtout d'accroître l'efficacité de la solidarité envers nos citoyens. C'est une solution européenne à un problème européen.»

Renforcement des capacités européennes de réaction

L'UE renforcera ses capacités de réaction grâce aux mesures suivantes:

  • établissement, en collaboration avec les États membres, d'une réserve européenne commune de capacités, qui permettra de réagir aux catastrophes. Ces capacités comprendront des avions bombardiers d'eau, ainsi que d'autres moyens de réaction aux situations telles que les urgences médicales ou les incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires;
  • cofinancement des coûts d'exploitation des capacités de rescEU lorsqu'elles sont utilisées pour les opérations du mécanisme de protection civile de l'UE;
  • cofinancement du développement des capacités de rescEU;
  • hausse de l'aide financière aux capacités enregistrées dans la réserve européenne de protection civile, y compris pour les coûts d'adaptation, de réparation et d'exploitation (dans l'UE) et les coûts de transport (en dehors de l'UE).

Prévention et préparation accrues en matière de catastrophes

L'UE renforcera son soutien aux États membres afin d'améliorer leur gestion des risques de catastrophe:

  • établissement d'un cadre d'information simplifié, axé sur les principaux risques de nature transfrontière et sur les risques présentant un faible degré de probabilité, mais à forte incidence;
  • soutien aux États membres pour renforcer leurs mesures existantes au moyen d'un mécanisme de consultation, du déploiement de missions d'experts et de recommandations de suivi;
  • partage des connaissances et des enseignements grâce à la création d'un nouveau réseau européen de connaissances en matière de protection civile.

Prochaines étapes: À la suite de l'accord politique intervenu ce jour, rescEU devra être formellement approuvé par le Parlement européen et le Conseil de l'UE.

Contexte

Pourquoi avons-nous besoin de rescEU? Le mécanisme de protection civile de l'UE est actuellement fondé sur un système par lequel l'UE coordonne les contributions volontaires des États participants à destination d'un pays qui a demandé de l'aide. Les offres d'assistance sont coordonnées par le Centre européen de coordination de la réaction d'urgence basé à Bruxelles. Ces dernières années, des conditions météorologiques extrêmes et d'autres phénomènes ont mis à rude épreuve la capacité des États membres à s'entraider, notamment quand plusieurs d'entre eux sont confrontés simultanément au même type de catastrophe. Dans des situations où les moyens sont limités ou indisponibles, l'UE ne dispose pas d'une capacité de réserve pour aider les États membres débordés. En outre, le profil des risques émergents rend nécessaire de réfléchir collectivement aux capacités indispensables pour faire face aux risques présentant un faible degré de probabilité, mais ayant une incidence élevée, ce que ne font actuellement pas les États membres.

L'Union a dû faire face à un grand nombre de catastrophes qui ont entraîné des pertes humaines et eu d'autres conséquences néfastes pour les citoyens, les communautés, les entreprises et l'environnement. Rien qu'en 2017, 200 personnes ont trouvé la mort dans des catastrophes naturelles en Europe. Les coûts économiques sont également considérables: en 2016, les dégâts se sont élevés à près de 10 milliards d'euros sur le continent européen.

 

* Mise à jour le 12.12.2018 à 18:10

IP/18/6766

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar