Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Les États-Unis sont le premier fournisseur de graines de soja de l'Europe – Importations de l'UE en hausse de 100 % *

Bruxelles, le 30 novembre 2018

La Commission européenne a publié aujourd'hui les derniers chiffres disponibles concernant les importations dans l'UE de graines de soja en provenance des États‑Unis, dont il ressort une augmentation de 100 % par rapport à la même période de l'année dernière. À l'heure actuelle, les États‑Unis représentent plus de deux tiers des graines de soja importées par l'Union européenne.

Les États‑Unis sont devenus le principal fournisseur de graines de soja de l'Europe, avec une part de marché de 69 %, contre 38 % au cours de la même période de l'année dernière (de juillet à fin novembre 2017). Durant cette période de l'année dernière, l'UE avait importé 1 868 652 tonnes de graines de soja des États‑Unis, alors que nos importations actuelles atteignent désormais un niveau record de 3 722 860 tonnes. Cela signifie également que l'UE est à présent, de loin, la première destination des exportations de graines de soja des États‑Unis (27 %), suivie de l'Argentine et du Mexique (représentant 10 % chacun).

Depuis la déclaration conjointe UE – États‑Unis des présidents Juncker et Trump du 25 juillet, la Commission européenne publie régulièrement les chiffres des importations de graines de soja dans l'UE. Les deux parties sont convenues d'accroître les échanges commerciaux dans plusieurs secteurs et pour plusieurs produits, notamment les graines de soja.

Phil Hogan, commissaire chargé de l'agriculture, s'est exprimé en ces termes: «En raison de facteurs divers liés au marché et au climat, la production européenne de protéagineux ne suffit pas à satisfaire une demande croissante. En ce qui concerne le soja, l'Union européenne ne couvre que 5 % de ses besoins. C'est pourquoi, tout en nous efforçant de développer le potentiel de production de protéagineux dans l'UE, nous allons continuer à importer des graines de soja provenant de nos partenaires commerciaux, dont les États‑Unis, qui sont maintenant notre principal fournisseur.» 

Il ressort du rapport publié aujourd'hui que:

  • par rapport aux 22 premières semaines de la campagne 2017 (juillet à fin novembre), les importations dans l'UE de graines de soja en provenance des États‑Unis ont augmenté de 100 %, pour atteindre 3 722 860 tonnes;
  • si l'on considère l'ensemble des importations de graines de soja dans l'UE, la part des États‑Unis s'élève désormais à 69 %, contre 38 % au cours de la même période de l'année dernière. Les États‑Unis se situent ainsi loin devant le Brésil (25 %), deuxième fournisseur de l'UE, suivi du Canada (2 %), du Paraguay (1 %) et de l'Uruguay (1 %).

Contexte

L'UE importe, chaque année, environ 14 millions de tonnes de graines de soja, qui sont utilisées comme source de protéines pour nourrir ses animaux, notamment les poulets, les porcs et les bovins, ainsi que pour la production de lait. En raison de leurs prix compétitifs, les graines de soja en provenance des États‑Unis sont considérées par les importateurs et les utilisateurs européens comme une solution très intéressante pour l'alimentation animale.

Les données figurant dans le rapport publié aujourd'hui sur les graines de soja proviennent de l'Observatoire du marché des cultures, lancé par la Commission européenne en juillet 2017 pour partager des données de marché et des analyses à court terme afin d'améliorer la transparence. 

Pour en savoir plus 

 

Annexe

Figure 1

 

Figure 2

 

Figure 3

 

 * Mis à jour le 30.11.2018 à 23:25

IP/18/6641


Side Bar