Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES PT

Commission européenne - Communiqué de presse

Les régions ultrapériphériques et l'UE: un partenariat renouvelé et renforcé, un an après

Gran Canaria, le 23 novembre 2018

Aujourd'hui la Commission présente une série d'initiatives pour aider les régions ultrapériphériques à exprimer pleinement leur potentiel, un an après le lancement de la nouvelle stratégie de l'UE pour ces régions.

A l'occasion de la conférence annuelle des régions ultrapériphériques, ces neuf régions européennes situées à des milliers de kilomètres du continent européen, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la Commissaire à la politique régionale Corina Crețu montrent que l'UE a tenu ses engagements pour aider ces régions à tirer leur épingle du jeu dans la mondialisation.

Ces initiatives, qui visent à promouvoir l'innovation, l'économie circulaire et la croissance bleue dans ces régions, accompagnent l'attention accordée à leurs besoins spécifiques dans les propositions de la Commission dans le cadre du prochain budget à long terme de l'Europe 2021-2027.

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré: «L'on connait désormais mon attachement aux régions ultrapériphériques, qui concentrent les richesses humaines et naturelles de notre Union. Laboratoires d'excellence et gardiennes de la biodiversité, c'est aussi dans ces régions que commence le futur de l'Europe. Il y a un an, en Guyane, nous avons renouvelé le partenariat qui nous unit. Aujourd'hui nous parcourons encore les kilomètres qui nous séparent pour apporter à ces régions de nouveaux gages de soutien.»

La Commissaire à la politique régionale Corina Crețu a ajouté: «Nous pouvons le dire: promesses tenues. Outre la place de choix que nous avons réservée aux régions ultrapériphériques dans nos propositions pour le prochain budget européen, les initiatives que nous présentons aujourd'hui œuvreront à améliorer concrètement la qualité de vie des communautés locales et à apporter des opportunités économiques pour tous.»

Une place de choix au sein de la proposition de budget à long terme de l'Europe
De la politique de Cohésion aux investissements européens dans les transports en passant par la recherche ou l'innovation et, bien sûr, la politique agricole et la pêche, ce n'est pas moins de 21 propositions sectorielles sous le prochain budget de l'UE qui prennent en compte les spécificités des régions ultrapériphériques – la traduction en termes financiers de l'attention particulière portée par la Commission Juncker à ces régions.

La possibilité d'utiliser des aides d'Etat pour soutenir le renouvellement de la petite flotte de pêche, dans le respect d'une pêche durable. 
Avec la modification des lignes directrices des aides d'Etat pour la pêche et l'aquaculture, la Commission permettra l'acquisition de nouveaux navires dans ces régions, avec des intensités d'aide plus élevées pour la petite et moyenne flotte. Tout en conditionnant l'aide publique au respect de l'équilibre des stocks maritimes, cette décision de la Commission est une bouffée d'air pour les communautés locales.

Un meilleur accès au Plan Juncker et des projets d'investissement qui fleurissent 
Avec plus de 2,2 milliards d'euros d'investissements additionnels mobilisés par le Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (EFSI) dans les régions ultrapériphériques, le Plan Juncker confirme son ancrage solide par-delà les océans. Ce mois-ci, l'EFSI a encore renforcé son soutien à l'Adie, l'association française de microcrédit, afin de soutenir l'entrepreneuriat et les petites entreprises locales dans les régions ultrapériphériques françaises. La Plateforme européenne de conseil en investissement (le "Hub") a également formulé des pistes d'action pour améliorer l'accès des entreprises de ces régions aux financements. Les régions sont invitées à réfléchir aux instruments financiers les plus efficaces pour couvrir leurs besoins et le Hub sera là pour les accompagner dans la mise en œuvre.

Une nouvelle action de coordination et de soutien financée par l'UE pour promouvoir la recherche et l'innovation dans ces régions 
Conformément aux engagements de la nouvelle stratégie, la Commission a lancé cette semaine le projet FORWARD, doté de 4,3 millions d'euros venant d'Horizon 2020 et destiné à soutenir l'innovation dans ces régions.
Plus précisément, 24 partenaires issus des neuf régions (gouvernements, universités ou agences de développement) analyseront ensemble leurs systèmes d'innovation et mobiliseront les acteurs locaux, y compris l'industrie, autour de stratégies d'innovation fondées sur leurs atouts spécifiques et soutenues par la politique de Cohésion. Ils veilleront également à resserrer les liens entre leurs régions et les réseaux d'innovation européens ou internationaux, pour augmenter leur participation au futur programme de recherche Horizon Europe.

Un soutien de l'UE taillé sur mesure, avec le lancement de deux task forces à la Réunion et aux Canaries. 
Après une première expérience réussie sur l'ile de la Réunion dans les domaines de l'autonomie et de la transition énergétiques, cette semaine la Commission lance une seconde task force pour améliorer la gestion des déchets et promouvoir l'économie circulaire dans les Îles Canaries. Toutes les parties concernées – le gouvernement régional, national, la Commission et le secteur privé – travailleront ensemble à relever ce défi majeur pour améliorer la qualité de vie dans l'archipel.
La place des régions ultrapériphériques dans les programmes du prochain budget de l'UE ainsi que ces initiatives complètent le dialogue direct et constant entre la Commission Juncker et ces neuf régions. Elles sont le symbole d'un partenariat sans cesse plus étroit à tous les niveaux et de l'accompagnement pérenne de la Commission sur le chemin de l'innovation et d'un développement durable.

Contexte 
Les neuf régions ultrapériphériques de l'UE se composent de six collectivités françaises ultramarines (la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique, Mayotte, la Réunion et Saint-Martin), de deux régions autonomes portugaises (Açores et Madère) et d'une communauté autonome espagnole (les Îles Canaries).
En dépit du progrès de ces dernières années, les régions font face à de sérieux défis: un fort taux de chômage, surtout chez les jeunes, une vulnérabilité accrue face aux conséquences du changement climatique, des obstacles à la croissance dus au manque d'infrastructures et une dépendance à des secteurs économiques qui n'ont pas suffisamment intégré de processus innovants.
C'est donc pour redoubler d'efforts et faire face à ces défis que la Commission a présenté l'année dernière une nouvelle stratégie pour un partenariat renforcé entre l'UE, les régions et leurs Etats membres. La stratégie a été officiellement lancée en Guyane par le Président Juncker, aux côtés du Président de la République française Emmanuel Macron.
Cette stratégie met en place un accompagnement personnalisé pour ces régions, avec les Etats membres, pour aider ces régions à miser sur leurs atouts uniques, créer des opportunités pour leurs habitants et tirer parti de la mondialisation.

Plus d'informations:
2018 – La nouvelle Stratégie pour les régions ultrapériphériques; un an après 

2018 – Le Plan Juncker dans les régions ultrapériphériques 

2018 – Les régions ultrapériphériques dans la proposition de la Commission pour le prochain budget de l'UE 

2017 – La nouvelle stratégie pour les régions ultrapériphériques 

2017 – Communiqué – Les régions ultrapériphériques et l'UE: un partenariat privilégié, renouvelé et renforcé 

2017 – Mémo – Les régions ultrapériphériques et l'UE: un partenariat privilégié, renouvelé et renforcé 

2017 – Fiche sur la nouvelle stratégie pour les régions ultrapériphériques 

Fiches – Quel est l'impact de la nouvelle stratégie dans votre région? 

o    Les Açores 

o    Les Îles Canaries 

o    La Guadeloupe 

o    La Guyane 

o    Madère

o    La Martinique

o    Mayotte

o    La Réunion

o    Saint-Martin

IP/18/6421

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar