Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Sommet Asie-Europe (ASEM) - Des partenaires à l'échelle mondiale face aux défis mondiaux

Bruxelles, le 19 octobre 2018

Le 12 e sommet Asie-Europe (ASEM) s'est tenu les 18 et 19 octobre à Bruxelles, réunissant 51 pays, ainsi que des institutions de l'UE et d'Asie. Sous le thème «Des partenaires à l'échelle mondiale face aux défis mondiaux», les dirigeants ont abordé certains des problèmes les plus pressants de la planète.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Donald Tusk, président du Conseil européen, représentaient l'Union européenne lors de ce sommet. Les chefs d'État ou de gouvernement des 28 États membres de l'UE, de la Suisse et de la Norvège, en plus des 21 chefs d'État ou de gouvernement des pays asiatiques, ainsi que le secrétaire général de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), étaient également invités. La haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, et le vice-président de la Commission européenne chargé de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité, Jyrki Katainen, participaient également au sommet.

«Nous voudrions que notre relation, qui en fait est très dynamique, comme l'illustrent les nombreux accords de commerce et de coopération, le soit encore plus», a déclaré ce matin le président Jean-Claude Juncker lors de la session plénière du sommet. «Seule l'approche multilatérale nous permet de confronter les défis globaux. Et donc je réitère le souhait qui est le nôtre d'appuyer dans tous leurs efforts les organisations multilatérales, notamment les Nations unies et l'Organisation mondiale du commerce. Organisation mondiale du commerce qu'ensemble nous devrons réformer pour que ses règles correspondent mieux aux nouvelles donnes. C'est en agissant ensemble que nous pourrons préserver notre planète […], que nous contribuerons à résoudre les conflits, éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et […] que nous pourrons mieux gérer les flux migratoires et développer un commerce libre et équitable.»

L'intervention complète prononcée par le président Juncker lors de la session plénière du sommet ASEM peut être consultée en ligne.

«Les accords convenus entre l'Europe et l'Asie sont importants non seulement pour les deux partenaires, mais pour le monde entier. Ensemble, nous représentons 55 % du commerce mondial, 60 % de la population mondiale, 65 % de l'économie mondiale et 75 % du tourisme mondial; ensemble, nous représentons un réel pouvoir à l'échelle mondiale», a déclaré la haute représentante/vice-présidente, Federica Mogherini, lors de la conférence de presse du sommet. «Un partenariat mondial renforcé entre l'Europe et l'Asie est ressorti de ce sommet de deux jours. Nous avons pu traduire notre poids à l'échelle mondiale en initiatives politiques concrètes - en ce qui concerne la sécurité régionale et internationale, les questions de politique étrangère, la lutte contre le changement climatique, le commerce libre et équitable et l'agenda numérique, pour n'en citer que quelques-unes. Ensemble, nous pouvons réellement faire la différence pour le monde.»

L'intervention de la haute représentante/vice-présidente, Federica Mogherini, lors de la conférence de presse peut être consultée en ligne.

Une déclaration de la présidence, couvrant le large éventail des domaines abordés et axée sur les trois piliers de l'ASEM - politique, économique et financier ainsi que social et culturel - a également été publiée.

 

Une connectivité durable entre l'Europe et l'Asie

Dans son allocution lors de la session plénière du sommet, le président Juncker a insisté sur l'importance d'investir dans une connectivité plus durable entre l'Union européenne et l'Asie. L'Union européenne a adopté cette semaine une nouvelle stratégie visant à relier l'Europe à l'Asie, s'appuyant sur la proposition de la Commission européenne et de la haute représentante formulée au mois de septembre. Plaçant au centre de son approche de la connectivité la viabilité sur les plans financier, environnemental et social, l'UE a pour objectif de développer des réseaux durables dans les domaines du numérique, des transports, de l'énergie et des aspects humains, ainsi que de renforcer les partenariats aux niveaux bilatéral, régional et international, en particulier pour garantir une approche fondée sur les règles et l'interopérabilité des normes.

Pour contribuer à renforcer la connectivité euro-asiatique, ainsi que pour démontrer l'immense potentiel de ces relations, la Commission européenne a lancé cette semaine le portail de la connectivité durable de l'ASEM, qui fournit aux décideurs politiques, aux chercheurs, aux entreprises et à d'autres parties concernées une multitude de données sur les relations politiques, économiques et sociétales entre les deux continents. Un communiqué de presse détaillé et une fiche d'information sont disponibles en ligne. Plusieurs manifestations parallèles, destinées à rassembler les Européens et les Asiatiques, sont organisées en Belgique dans le cadre du sommet, telles que le festival culturel de l'ASEM, le sommet des jeunes dirigeants, le forum économique, le forum des peuples pour la société civile, le forum du travail et la réunion du partenariat parlementaire.

 

Le renforcement des relations bilatérales entre l'UE et l'Asie

En marge du sommet de l'ASEM, l'Union européenne a signé un certain nombre d'accords bilatéraux visant à approfondir et à élargir ses relations avec Singapour et le Viêt Nam.

Le président Juncker, le président Tusk et le chancelier autrichien Sebastian Kurz ont signé, avec le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Long, l'accord de libre-échange entre l'UE et Singapour. En présence des dirigeants, la haute représentante/vice-présidente de l'Union, Federica Mogherini, et le ministre des affaires étrangères de Singapour, Vivian Balakrishnan, ont signé l'accord-cadre de partenariat et de coopération UE-Singapour et la commissaire pour le commerce, Cecilia Malmström et le ministre de la communication et de l'information et des relations commerciales de Singapour, S. Iswaran, ont signé l'accord de protection des investissements entre l'UE et Singapour. Ces accords constituent une avancée importante vers une relation plus globale et mutuellement bénéfique entre l'Union européenne et Singapour, ouvrant de nouvelles perspectives pour les producteurs européens, les agriculteurs, les prestataires de services et les investissements, et renforçant la coopération politique et sectorielle grâce à des échanges plus formels et intenses, par exemple dans les domaines de l'environnement, du changement climatique et de la lutte contre le terrorisme. De plus amples informations sont disponibles dans un communiqué de presse spécifique et sur le site internet.

L'Union européenne intensifie également ses relations avec le Viêt Nam. Au début de cette semaine, la Commission européenne a adopté les accords de commerce et d'investissement entre l'UE et le Viêt Nam, ouvrant ainsi la voie à leur signature et conclusion. L'accord commercial lèvera la quasi-totalité des barrières tarifaires sur les biens échangés entre les deux parties. En outre, il comporte un engagement juridiquement contraignant ferme à l'égard du développement durable, y compris en ce qui concerne le respect des droits de l'homme, le droit du travail, la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique, et fait explicitement référence à l'accord de Paris. Aujourd'hui, l'UE et le Viêt Nam ont signé un accord de partenariat volontaire relatif à l'application des réglementations forestières, à la gouvernance et aux échanges commerciaux. Cet accord contribuera à améliorer la gestion des forêts, à lutter contre l'abattage illégal et à promouvoir le commerce des produits dérivés du bois qui sont licites et vérifiés en provenance du Viêt Nam vers l'Union européenne et d'autres marchés. Outre les nombreux avantages sociaux, économiques et environnementaux associés à une meilleure gestion du secteur forestier au Viêt Nam, ces autorisations simplifieront les procédures pour les négociants en bois. De plus amples informations sont disponibles en ligne.

 

Réunion des dirigeants de l'UE et de l'ASEAN

À la suite du sommet de l'ASEM, une réunion a eu lieu entre les dirigeants de l'Union européenne et de l'ASEAN. Le président Jean-Claude Juncker et le président Donald Tusk, accompagnés par la haute représentante de l'Union/vice-présidente, Federica Mogherini, représentaient l'Union européenne, alors que pour sa part, l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est était représentée par le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, en tant que pays assurant la présidence de l'ASEAN pour 2018, le Premier ministre de Thaïlande, Prayut Chan-o-cha, en tant que pays qui assurera la présidence de l'ASEAN en 2019 et le secrétaire général de l'ASEAN, Lim Jock Hoi.

«Le partenariat de l'UE avec l'ASEAN est fondé sur des intérêts communs dans de nombreux domaines. Nous partageons des valeurs communes – celles de l'Union européenne et celles inscrites dans la charte fondatrice de l'ASEAN – qui doivent être respectées par tous», a déclaré le président Juncker lors de la séance d'ouverture de la réunion des dirigeants. «La preuve de notre intense coopération est que nous venons de signer avec nos amis de Singapour toute une série d'accords, les premiers, j'espère, d'une longue série avec les pays de l'ASEAN. Et nous allons traduire, le moment venu, les accords de ce type dans un accord de région à région.»

Lors de la réunion des dirigeants, parallèlement aux questions relatives au commerce, à la connectivité et aux transports, les dirigeants se sont penchés sur les défis en matière de paix et de sécurité à l'échelle mondiale, notamment le changement climatique, la non-prolifération, le plan d'action global commun, l'accord sur le nucléaire iranien, la lutte contre le terrorisme, la sécurité maritime et les migrations. Ils sont convenus de renforcer les relations entre l'UE et l'ASEAN, en particulier pour faire face aux défis mondiaux, et de coopérer pour renforcer l'ordre international fondé sur des règles et le multilatéralisme. Une fiche d'information sur les relations entre l'UE et l'ASEAN est disponible en ligne.

 

Pour en savoir plus

Site web du 12e sommet de l'ASEM

12e sommet de l'ASEM: déclaration de la présidence

Discours du président Jean-Claude Juncker à la session plénière du 12e sommet de l'ASEM

Intervention de la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini lors de la conférence de presse ayant fait suite au 12e sommet de l'ASEM

Fiche d'information sur l'ASEM

Brochure de l'ASEM

Relier l'Europe et l'Asie - Fiche d'information sur la stratégie de l'UE

L'UE renforce sa stratégie visant à relier l'Europe à l'Asie

Expliquer l'approche de l'UE visant à relier l'Europe à l'Asie (fiche d'information)

Conclusions du Conseil: « Relier l'Europe à l'Asie - Éléments fondamentaux d'une stratégie de l'UE»

Communiqué de presse: L'UE et Singapour resserrent leurs liens économiques et politiques

Site internet sur l'accord de libre-échange entre l'UE et Singapour et l'accord de protection des investissements

Communiqué de presse: La Commission lance un outil en ligne de mesure de la connectivité entre l'Europe et l'Asie

Intervention du président Jean-Claude Juncker lors de la séance d'ouverture de la réunion des dirigeants UE-ASEAN

Fiche d'information sur les relations UE-ASEAN

 

 

 

 

 

IP/18/6136

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar