Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Prévisions économiques intermédiaires de l'hiver 2018: une expansion forte et durable

Bruxelles, le 7 février 2018

Les taux de croissance de la zone euro et de l'Union européenne ont dépassé les prévisions l'an dernier, le passage de la phase de reprise économique à la phase d'expansion se poursuivant. Selon les estimations, l'économie de la zone euro et celle de l'ensemble de l'UE ont enregistré une progression de 2,4 % en 2017, la plus soutenue depuis dix ans.

Cette bonne performance devrait se répéter en 2018 et 2019, avec des taux de croissance de respectivement 2,3 % et 2,0 %, aussi bien dans la zone euro que dans l'UE.

M. Valdis Dombrovskis, vice-président pour l'euro et le dialogue social, également chargé de la stabilité financière, des services financiers et de l'union des marchés des capitaux, a déclaré à ce sujet: «L'économie européenne a surpassé les attentes et sa croissance devrait rester soutenue l'année prochaine. Nous devons poursuivre les efforts pour que les bénéfices de cette croissance soient ressentis par tous les Européens. Nous devons profiter de cette occasion pour rendre nos économies plus résilientes et approfondir l'Union économique et monétaire.»

M. Pierre Moscovici, commissaire pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a quant à lui déclaré: «L'économie européenne affiche une solide santé en ce début d'année 2018. La zone euro a retrouvé des taux de croissance qu'elle n'avait plus connus depuis la crise financière. Le chômage et les déficits publics continuent de baisser et les investissements augmentent enfin de manière significative. La croissance économique est également plus équilibrée qu'elle ne l'était il y a dix ans et elle pourrait, à condition que nous menions des réformes structurelles intelligentes et des politiques budgétaires responsables, s'avérer aussi plus durable. Ce moment propice aux réformes ne durera pas éternellement: c'est maintenant qu'il faut prendre les décisions ambitieuses qui s'imposent pour renforcer l'Union économique et monétaire».

La croissance devrait rester soutenue

La croissance du PIB en 2017 est maintenant estimée à 2,4 %, ce qui dépasse les taux de 2,2 % pour la zone euro et de 2,3 % pour l'UE qui avaient été pronostiqués en novembre lors des prévisions économiques d'automne. Les prévisions de croissance pour 2018 et 2019 ont également été revues à la hausse depuis novembre, aussi bien pour la zone euro que pour l'ensemble de l'UE, de 2,1 % à 2,3 % pour cette année et de 1,9 % à 2,0 % pour 2019. Cette amélioration des perspectives résulte à la fois d'une meilleure dynamique conjoncturelle en Europe, où l'embellie sur le marché du travail se poursuit et où la confiance économique est particulièrement élevée, et d'un redressement plus marqué que prévu de l'activité économique mondiale et des échanges commerciaux internationaux.

La demande soutenue, le taux élevé d'utilisation des capacités et les conditions de financement propices devraient favoriser l'investissement au cours de la période couverte par les prévisions.

L'inflation devrait rester modérée

L'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte des prix volatils de l'énergie et des denrées alimentaires non transformées, devrait rester modérée, le sous-emploi sur le marché du travail ne se dissipant que lentement et les pressions salariales demeurant restreintes. L'inflation globale, qui continuera d'être fortement influencée par les prix de l'énergie, devrait augmenter légèrement. Dans la zone euro, le taux d'inflation a atteint 1,5 % en 2017. Il devrait stagner à 1,5 % en 2018, puis augmenter à 1,6 % en 2019.

Les aléas entourant les prévisions sont équilibrés, et haussiers à court terme

Les aléas entourant ces prévisions de croissance restent globalement équilibrés. La croissance économique pourrait dépasser les attentes à court terme, comme l'indique le niveau élevé de confiance économique. À moyen terme, les prix élevés des actifs sur les marchés financiers mondiaux pourraient pâtir d'une réévaluation des risques et des fondamentaux. Les aléas baissiers liés à l'incertitude entourant l'issue des négociations sur le Brexit sont toujours présents, ainsi que ceux liés aux tensions géopolitiques et à la tendance au repli sur soi et au protectionnisme.

Pour le Royaume-Uni, une hypothèse purement technique pour 2019

Les négociations relatives aux conditions de retrait du Royaume-Uni de l'UE n'étant pas encore achevées, les prévisions de la Commission pour l'année 2019 reposent sur l'hypothèse d'un maintien du statu quo en ce qui concerne les relations commerciales entre l'UE-27 et ce pays. Il s'agit là d'une hypothèse purement technique servant uniquement à l'élaboration des prévisions et sans influence sur les négociations en cours dans le cadre de la procédure prévue à l'article 50.

Contexte

Ces prévisions reposent sur un ensemble d'hypothèses techniques concernant les taux de change, les taux d'intérêt et les prix des matières premières, arrêtées au 26 janvier 2018. Pour toutes les autres données nécessaires, elles prennent en considération les informations datant du 30 janvier 2018 au plus tard.

À partir de cette année, la Commission européenne reviendra à la publication annuelle de deux exercices complets de prévisions (printemps et automne) et de deux exercices intermédiaires (hiver et été), en lieu et place des trois exercices complets de prévisions d'hiver, de printemps et d'automne qu'elle produit chaque année depuis 2012.

Les prévisions intermédiaires porteront sur le PIB et l'inflation annuels et trimestriels de tous les États membres et de la zone euro pour l'année en cours et les années suivantes, ainsi que sur les agrégats de l'UE.

Ce changement, qui constitue un retour au précédent mode de publication de prévisions de la Commission, permet à cette dernière de réaligner son calendrier de publication sur celui d'autres institutions (Banque centrale européenne, Fonds monétaire international, Organisation de coopération et de développement économiques...).

Pour en savoir plus

-Version intégrale du document: Prévisions économiques intermédiaires de l'hiver 2018

-Suivez le vice-président Dombrovskis sur Twitter: @VDombrovskis

-Suivez le commissaire Moscovici sur Twitter: @pierremoscovici

-Suivez la direction générale «Économie et finances» sur Twitter: @ecfin

-Communiqué de presse: Prévisions économiques de l'automne 2017: poursuite de la croissance dans un contexte d'évolution des politiques publiques

-Version intégrale du document: Prévisions économiques de l'automne 2017

IP/18/604

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar