Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Il est nécessaire d'intensifier les efforts en matière de prévention pour limiter à l'avenir le risque croissant d'incendies de forêts

Bruxelles, le 20 septembre 2018

Le dernier rapport de la Commission sur les incendies de forêts insiste sur la nécessité de lutter contre le changement climatique pour «léguer aux générations futures une planète en meilleure santé», comme l'a souligné le président Juncker dans son dernier discours sur l'état de l'Union, et demande que des mesures plus radicales soient prises pour éviter les incendies de forêts.

La Commission européenne a publié ce jour son rapport annuel 2017 sur les incendies de forêts en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord. D'après ce rapport, plus de 1,2 million d'hectares de forêts et de terres en Europe ont été ravagés par des incendies l'année dernière, soit plus que la superficie totale de Chypre. Ces feux ont également coûté la vie à 127 civils et pompiers et causé des dommages économiques estimés à près de 10 milliards d'euros.

M. Karmenu Vella, commissaire chargé de l'environnement, a fait la déclaration suivante: «Les conditions météorologiques extrêmes (sécheresse prolongée et vagues de chaleur) aggravent les incendies et compliquent la lutte contre le feu. Plus de 90 % des feux de forêts sont imputables à l'activité humaine. C'est pourquoi l'UE coopère étroitement avec les États membres en matière de prévention, pour veiller à ce que les citoyens et les responsables politiques prennent davantage conscience des risques d'incendies de forêts et de leurs causes. Il nous faut également investir bien plus dans la gestion des forêts pour garantir que les meilleures pratiques soient mises en œuvre dans l'ensemble de l'UE. Il reste beaucoup à faire en matière de prévention, comme nous l'avons vu une nouvelle fois au cours de l'été 2018, et l'Europe doit rester à l'avant-garde de la lutte contre le changement climatique.» 

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, responsable du Centre commun de recherche (JRC), s'est exprimé en ces termes: «Les scientifiques du JRC surveillent en permanence les incendies en Europe grâce au système européen d'information sur les feux de forêts. Les données recueillies ces deux dernières années montrent que les incendies sont plus nombreux et plus graves. Je suis fier que le JRC, grâce à la collecte et à l'analyse de ces données, nous aide à mieux comprendre les évolutions; c'est sur cette base que les autorités nationales améliorent leurs actions de prévention et se préparent mieux à lutter contre les feux.» 

Des feux de plus en plus graves en Europe

Le dernier rapport montre clairement un allongement des saisons d'incendies par rapport aux années précédentes; les incendies surviennent désormais fréquemment en dehors des mois d'été, chauds et secs (juillet à septembre). En 2017, les mois de juin et octobre ont été les plus difficiles: des incendies meurtriers ont alors ravagé le Portugal et le nord de l'Espagne. 

La région méditerranée reste la plus touchée. Toutefois, l'été anormalement sec dans le centre et le nord de l'Europe a permis récemment la survenue d'incendies de grande ampleur dans des pays comme la Suède, l'Allemagne ou le Royaume-Uni, où ils étaient traditionnellement très rares. 

Enfin, plus de 25 % du total des zones dévastées par le feu en 2017 étaient des sites du réseau Natura 2000, nécessitant des efforts accrus de la part des pays de l'UE pour restaurer et gérer les habitats protégés et leurs services écosystémiques, notamment dans le souci de prévenir les incendies de forêts. 

Les incendies de forêts peuvent être évités

En 2017, comme les années précédentes, la plupart des incendies de forêts ont été provoqués par l'activité humaine. Des pratiques de gestion des forêts non durables, la dégradation des écosystèmes ainsi que la plantation d'espèces d'arbres forestiers très inflammables facilitent l'inflammation et favorisent la propagation du feu 

La prévention des incendies est donc fondamentale. Une gestion sylvicole et des pratiques d'utilisation des terres adaptées peuvent réduire les risques d'incendies et améliorer la résilience des forêts. Le rapport indique en outre que la sensibilisation et la formation des communautés locales, des responsables politiques et des parties prenantes augmenteront le niveau de préparation. 

Les États membres et les institutions de l'UE devraient continuer à travailler de concert pour fournir des orientations sur la manière de procéder en cas de feux de forêts et de renforcer notre résilience, sur la base de l'expérience acquise et des meilleures pratiques à l'échelon national.

Contexte
Rapport annuel 2017 sur les incendies de forêts

Le rapport intitulé «Forest Fires in Europe, Middle East and North Africa 2017», établi par le Centre commun de recherche (JRC), le centre scientifique et de connaissances de la Commission européenne, fournit une analyse détaillée des feux de forêts survenus en 2017 et comporte notamment des sections propres à chaque pays. Il rassemble des données recueillies grâce au système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), géré par le JRC, ainsi que des statistiques et des informations fournies par les États membres de l'UE et les pays voisins.

Soutien de l'UE au cours de la saison des incendies de forêts de l'été 2018

En 2018, le mécanisme de protection civile de l'Union a été déclenché à 5 reprises pour faire face à des feux de forêts en Europe. Une aide importante a été fournie aux pays qui en avaient besoin, à savoir la Suède et la Grèce. Au total, 15 avions, 6 hélicoptères et plus de 400 pompiers et intervenants ont été mobilités cet été. L'Union européenne a financé à hauteur de 1,6 million d'euros les frais de transport liés à la mobilisation de l'aide en faveur des pays touchés. Par ailleurs, plus de 139 cartes satellites ont été établies dans le cadre du programme Copernicus, à la demande des États membres. En outre, une mission de prévention et de préparation a eu lieu au Portugal pour renforcer la capacité du pays à faire face aux feux de forêts. 

Renforcement des capacités de l'UE en matière de protection civile

La Commission a proposé de renforcer les capacités de réaction de la protection civile européenne grâce au système rescEU, afin de mieux préparer les États membres à faire face à de multiples catastrophes. rescEU repose sur deux piliers fondamentaux, à savoir d'une part, la prévention et la préparation et, d'autre part, le renforcement des capacités de réaction, notamment par la création d'une réserve de capacités au niveau européen jouant un rôle de filet de sécurité lorsque les capacités nationales sont débordées. La proposition relative au système rescEU est un élément central du programme du président Juncker pour une Europe qui protège. 

Pour en savoir plus

Incendies de forêts en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord en 2017

IP/18/5805

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar